Le véganisme dans le vêtement : trop de plastique ?

Collection de Chanel par Karl Lagerfeld (Photo: Sams345meow — CC BY-SA 4.0 — Wikimedia Commons)


21 juin 2018 à 7h00

Le mouvement végan commence à influencer l’industrie du vêtement. Mais à trop vouloir bien faire, il risque de créer un autre problème: remplacer la fourrure ou le cuir par des alternatives à base de plastique.

Certes, un vêtement de polyester ou d’acrylique signifie qu’aucun animal n’a souffert dans le processus. Mais si le matériau nécessite, à la base, du pétrole, et qu’à la fin de son cycle de vie, il n’est pas biodégradable et disperse des microplastiques dans les océans, on a en quelque sorte déshabillé Pierre pour habiller Paul.

Dans l’état actuel de nos connaissances — la recherche sur l’impact des microfibres est encore très récente —, les produits textiles d’origine animale sont ce qu’on connaît de plus « écologique ».

C’est aussi ce que soutient la Coalition pour des vêtements durables qui, créée dès 2012, tient à jour un classement des textiles en fonction, entre autres, de la quantité d’énergie, d’eau et des différents produits utilisés dans leur production.

La moins écologique: la laine d’alpaga, suivie du cuir de bovin. Le plus «vert»: le cuir de kangourou, suivi du polyester. Le point faible de ce classement est toutefois qu’il ne tient compte que de la production, pas de l’ensemble du cycle de vie du produit — d’où les réserves à l’égard du polyester.

Certains fabricants, rapporte le New Scientist, expérimentent des imitations de cuir à base de plantes — ou même, dans un cas, à partir d’un champignon. On peut toutefois prévoir que ce genre d’alternative sera plus facile avec des souliers qu’avec des manteaux d’hiver, si du moins vous tenez à ce que votre manteau soit chaud…

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Les langues officielles ont leur ministère

Mélanie Joly s'occupera aussi de la Francophonie et du Tourisme
En lire plus...

18 juillet 2018 à 17h37

Des portraits d’écrivains qui juxtaposent le réel et le surréaliste

Face à face
Face à face avec Mathieu Laca à la galerie Thompson Landry
En lire plus...

18 juillet 2018 à 12h00

Les araignées utilisent l’électricité de l’air pour voler

Ça intriguait déjà le jeune Darwin
En lire plus...

18 juillet 2018 à 7h00

CAH et le lobby des aînés: FARFO s’parler

Centres d'Accueil Héritage
Prêts pour le «tsunami gris»?
En lire plus...

17 juillet 2018 à 14h24

Une virée à Wasaga Beach

wasaga beach
Des plages qui respirent les vacances et la famille
En lire plus...

17 juillet 2018 à 12h00

Le seuil de l’hypertension est incertain

hypertension
Entre 120 et 140: le chiffre magique
En lire plus...

17 juillet 2018 à 7h00

Succès de la fête torontoise de la Bastille

Wychwood Barns
Un événement annuel redynamisé
En lire plus...

16 juillet 2018 à 12h00

Un capteur contre le dopage technologique

cyclisme
Un capteur détecterait le champ magnétique d’un moteur caché dans un vélo
En lire plus...

Raymond Brousseau nous fait découvrir l’art inuit

Raymond Brousseau
Important don du collectionneur et peintre au MNBAQ
En lire plus...

15 juillet 2018 à 11h00

Quand un écrivain n’est plus cru, il est cuit !

Le premier roman de Claude La Charité s’intitule Le meilleur dernier roman. Ça ne s’applique pas au livre qu’on lit mais plutôt à un...
En lire plus...

15 juillet 2018 à 9h00

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur