Le traitement Zamboni sans effet sur la sclérose en plaques


15 mars 2013 à 16h53

à 15h40 HAE, le 15 mars 2013.

TORONTO – Une étude clinique portant sur le traitement du professeur Zamboni contre la sclérose en plaques a révélé que cette intervention médicale ne soulageait pas les symptômes de la maladie — et que, dans certains cas, elle empirait même l’état des patients.

L’étude de l’Université de Buffalo, menée auprès de 30 patients atteints de sclérose en plaques, a conclu que bien que le traitement était sécuritaire et ne provoquait pas de réactions négatives importantes, il n’offrait pas non plus d’amélioration à long terme.

Le traitement implique le déblocage de veines du cou et du torse pour améliorer le flot sanguin. Le chirurgien vasculaire italien Paulo Zamboni a suggéré en 2009 que la sclérose en plaques pouvait être due à une maladie appelée insuffisance veineuse céphalorachidienne (IVC). Il proposait de débloquer ces veines en recourant à l’angioplastie, la même procédure utilisée pour dégager des artères coronariennes, afin de réduire les symptômes de la maladie, voire la guérir complètement.

Depuis, des milliers de Canadiens souffrant de sclérose en plaques ont décidé d’aller subir cette intervention, non médicalement prouvée, dans des cliniques en Pologne, en Bulgarie, en Inde, au Mexique, et dans une moindre mesure aux États-Unis.

Le traitement n’est pas offert au Canada; une étude clinique financée par le gouvernement fédéral recrute actuellement des volontaires.

Le neurochirurgien Adnan Siddiqui, principal responsable de l’étude américaine, affirme que des patients ne devraient que s’engager dans des études cliniques sur cette procédure, plutôt que de payer pour l’obtenir dans des cliniques qui offrent ce service.

«Ce que nous avons trouvé était passablement surprenant et inattendu, a dit le docteur Siddiqui. En fait, ce fut l’inverse de ce nous nous attendions à trouver: l’étude a démontré que le traitement des veines bloquées n’avait pas d’effet chez les gens souffrant de sclérose en plaques.»

L’étude de Buffalo visait à établir le niveau de risque associé à une angioplastie veineuse pour les patients atteints de sclérose en plaques, ainsi que son efficacité en comparant des sujets ayant subi l’intervention et ceux ayant subi un traitement placebo.

Les 10 premiers patients ont reçu le traitement, puis, dans une deuxième phase comptant 20 patients de plus, la moitié ont subi l’intervention, tandis que les autres recevaient plutôt un traitement sans effet. L’étude était menée à l’aveugle.

Les conclusions portent à croire qu’«il n’y a sans doute aucun avantage ni aucun inconvénient à l’angioplastie veineuse», a déclaré vendredi M. Siddiqui. «Cependant, est-ce le dernier mot sur cette procédure? Absolument pas. Je crois qu’un plus grand échantillon de patients serait nécessaire pour vraiment démontrer le tout de façon définitive.»

Aux yeux du Dr Siddiqui, l’étude ne vient toutefois pas réduire à néant l’hypothèse que l’IVC ait un lien avec la sclérose en plaques, ou d’autres maladies neurologiques.

«Ce lien demeure extrêmement intéressant et nous continuons certainement de nous engager à évaluer le tout davantage, et à comprendre mieux [le phénomène]», a-t-il dit.

«Nos découvertes suggèrent simplement qu’au sein de notre cohorte de patients minutieusement sélectionnés, l’utilisation d’un ballon pour débloquer des veines n’a pas démontré de bienfaits, en plus de révéler certains risques lors d’un examen de résonance magnétique.»

Utiliser l’angioplastie n’est peut-être pas la bonne solution, suggère le médecin. «Je suis convaincu que cette intervention spécifique ne fonctionne pas pour cette maladie spécifique», précise-t-il.

«Nous aimerions donc prendre du recul et mieux comprendre la maladie, pour que nous puissions avoir une hypothèse beaucoup plus précise du genre d’intervention qui fonctionnerait pour ces patients.»

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Les meilleures façons de tuer la francophonie ontarienne

Ne pas faire de la place aux jeunes, aux immigrants et aux francophiles est un bon moyen de ne pas intéresser les gens à...
En lire plus...

12 novembre 2018 à 14h10

Plongée au cœur de Liberty Village, ancien quartier industriel

Liberty Village
Le quartier de Liberty Village, entouré par la rue King et la Gardiner Expressway à l'Est de Toronto, est un concentré d'histoire où les...
En lire plus...

12 novembre 2018 à 11h00

Quand la lumière vient de l’intérieur

galerie Thompson Landry
Ognian Zekoff, l’un des principaux peintres hyperréalistes du Québec, spécialisé dans le «clair-obscur contemporain», veut montrer que les sources de lumière ne viennent pas seulement...
En lire plus...

12 novembre 2018 à 9h00

Hommage des Torontois aux soldats de 14-18

Centenaire armistice Jour du souvenir 2018
Ce 11 novembre au matin, des milliers de Torontois se sont rassemblées pour célébrer le centenaire de l'armistice de la Première Guerre mondiale.
En lire plus...

11 novembre 2018 à 17h00

La Grande Guerre qu’on ne saurait oublier

Chaque année, le 11 novembre nous rappelle un moment important de notre histoire, celui de cet armistice signé le 11 novembre 1918 à 5 h15,...
En lire plus...

11 novembre 2018 à 11h11

Ces colonnes dressées vers le ciel

On remarque un grand nombre de colonnes imposantes dans les grandes villes d'Europe, mais il n'existe pratiquement pas de tels monuments dans nos villes...
En lire plus...

11 novembre 2018 à 11h00

Fin de vie sublime

livre
La journaliste suédoise Sofia Lundberg a autoédité Un petit carnet rouge, roman qui a connu un rare succès sur Internet avant d’être repéré par...
En lire plus...

11 novembre 2018 à 9h00

Quiz : Fin de la «Grande Guerre» 100 ans passés

quiz
Les combats de la Guerre de 1914-1918 prennent fin lorsque l’armistice est signé le 11 novembre 1918.
En lire plus...

11 novembre 2018 à 7h00

La musique a résonné en français aux quatre coins du pays

Une centaine d’artistes viennent de donner plus 200 spectacles de l’Atlantique au Pacifique dans le cadre du festival Coup de cœur.
En lire plus...

10 novembre 2018 à 15h00

Gérer le PLOE comme l’aide en santé?

La pression monte pour qu’Ottawa fasse un ménage du Programme des langues officielles dans l’enseignement (PLOE).
En lire plus...

10 novembre 2018 à 11h00

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur