Le Toronto Wolfpack sort victorieux d’une rencontre historique

Rencontre de rugby à treize entre le Toronto Wolfpack et le Toulouse Olympique

Toronto Wolfpack - Toulouse Olympique
Les joueurs toulousains remercient les supporters français venus en nombre
Partagez
Tweetez
Envoyez

Le Toronto Wolfpack a battu 13-12 le Toulouse Olympique lors d’une rencontre de rugby à treize historique ce samedi au stade Lamport.

Plus de 7900 spectateurs s’étaient déplacés pour assister à cette rencontre décisive dans la course aux qualifications pour la Super League de Rugby.

Un match tout particulier puisque, pour la première fois, une équipe française de rugby à treize se déplaçait au Canada.

Toronto Wolfpack - Toulouse Olympique
Drapeau aux couleurs du Toulouse Olympique à côté du drapeau français.

Toronto Wolfpack dominateur

Alors que le Toulouse Olympique était bien entré dans son match en inscrivant les premiers points de la rencontre (transformation de Mark Kheirallah: 0-2 à la 17e minute), les choses se sont ensuite compliquées.

Seulement deux minutes plus tard, c’est le Toronto Wolfpack qui a pris les devants par l’intermédiaire de Caton Brown Mason, auteur d’un bel essai en bout de ligne (4-2).

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Les Wolfpack ont continué sur leur lancée en inscrivant un nouvel essai à la 27e minute (Rawsthorne Nick) à la suite d’une touche sur le côté gauche (8-2).

Toronto Wolfpack - Toulouse Olympique
Drapeau aux couleurs du Toronto Wolfpack à côté du drapeau canadien.

Mais, dans les dernières minutes de la première période, Toulouse a repris les choses en main. D’abord grâce à une pénalité transformée par Mark Kheirallah (32e) puis grâce à une superbe contre-attaque conclue par Paul Marcon (37e) juste avant la mi-temps (score de 8-8).

Cette fin de premier acte permet aux Toulousains de revenir dans une rencontre qui semblait pourtant bien mal engagée.

Toronto Wolfpack - Toulouse Olympique
Début de la rencontre

Une deuxième mi-temps indécise

Au retour des vestiaires, le Toulouse Olympique se fait cueillir à froid. Dès la 5e minute, Chase Stanley est à la tombée d’une chandelle qu’il n’a plus qu’à aplatir dans l’en-but toulousain. Malgré une nouvelle transformation ratée, le Wolfpack passe devant (12-8).

S’en suivent de longues minutes pendant lesquelles les deux défenses prennent le pas sur les attaques. Les duels sont âpres, les contacts rudes, mais le jeu est très vivant de part et d’autre.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.
Toronto Wolfpack - Toulouse Olympique
Mêlée entre les deux équipes au milieu du terrain

Il faut attendre la 71e minute pour que le match s’emballe à nouveau après l’essai de Stanislas Robin (Toulouse Olympique) qui permet à son équipe de revenir au score (12-12), avant une transformation décisive. Cette dernière, qui aurait permis aux Français de repasser devant, est ratée par William Barthau.

Enfin, les dernières minutes de la rencontre sont marquées par ce geste technique de grande classe réalisé par Gareth O’Brien, le numéro 31 du Wolfpack. Un drop permettant à Toronto de prendre ce point d’avance décisif (13-12).

Un match rude mais plaisant

Disputée sous une grosse chaleur, cette rencontre a obligé les joueurs des deux équipes à puiser dans leurs réserves. D’autant plus que la partie fut marquée par des contacts très rudes et un rythme élevé.

Des caractéristiques de jeu qui n’ont pas facilité la tâche des Toulousains.

Toronto Wolfpack - Toulouse Olympique
Déception des Toulousains après la rencontre

«Ce n’est pas évident de venir jusqu’ici, d’encaisser les huit heures d’avion et le décalage horaire seulement deux jours avant le match. On avait les jambes lourdes», reconnaît Sylvain Houles, l’entraîneur du Toulouse Olympique.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Belle aventure et soutien français

Malgré une grande déception, Sylvain Houles préfère retenir le positif de ce déplacement: «C’était une aventure formidable pour les garçons. C’est génial d’être soutenu par les Français, de voir les drapeaux. Ça fait du bien.»

Avant leur retour, les Toulousains ont tout de même souhaité profiter de la région en visitant les chutes du Niagara.

Sylvain Houles
Sylvain Houles, entraîneur du Toulouse Olympique

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur