Le Toronto Summer Music Festival arrive au 20e siècle

Partagez
Tweetez
Envoyez

Les amateurs de musique classique connaîtront sûrement déjà le festival dirigé aujourd’hui par Douglas McNabney, altiste de renom, qui se déroule chaque été depuis maintenant 9 ans dans la ville reine. Pour cette nouvelle édition, le festival sera placé sous le signe de «l’âge moderne», à savoir, des pièces composées principalement au début du 20e siècle.

«C’est une époque de révolution dans l’art», explique le directeur artistique Douglas McNabney, «beaucoup de courants parallèles s’entrecroisent, le romantisme atteint son apogée, tandis que certains compositeurs comme Prokofiev ou Stravinsky se tournent vers une musique plus iconoclaste. »

«L’âge moderne est le fil conducteur du festival, mais chaque programme garde sa personnalité propre», continue-t-il, «c’est une musique très facile d’approche». Avec entre huit et dix mille spectateurs chaque année sur durée du festival, Douglas McNabney aime décrire le TSMF comme «un petit festival, mais de grande envergure internationale. » En effet, c’est plus d’une vingtaine de concerts d’artistes internationaux de renommée que le festival propose.

Parmi les têtes d’affiche, Douglas McNabney recommande de commencer par le concert d’ouverture ce mardi 22 juillet au Koerner Hall. «L’Emerson String Quartet est un des meilleurs quatuors à cordes du moment», commente-t-il.

Le 31 juillet, c’est la soprano Sondra Radvanovsky qui honorera le Koerner Hall de sa présence pour un récital comprenant plusieurs morceaux choisis de Beethoven, Verdi, Rachmaninov ou encore Massenet et Copland.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Dans un autre style, Miloš Karadaglic, jeune prodige de la guitare, viendra interpréter plusieurs morceaux s’inscrivant dans la tradition de la guitare espagnole, ainsi qu’une suite de Bach, au Koerner Hall le 8 août. «C’est un musicien destiné à une grande carrière», confie Douglas McNabney.

Si la chaleur de la musique latine vous attire également, Soledad, groupe de tango, sera au Walter Hall le 29 juillet pour un concert autour, entre autres, de la musique du rénovateur du tango argentin, Astor Piazzolla.

Le 12 août enfin, c’est le Toronto Symphony Orchestra qui aura l’honneur de clôturer le festival au Koerner Hall, avant de partir pour une tournée en Europe. Au programme, Weber, Vaughan Williams, Vivier et Rachmaninoff.

Sans oublier tous les autres artistes qui se produiront chaque soir pendant les trois semaines que durera le festival. Un bien beau programme donc, qui se verra compléter par une série de «shuffle concert-pay what you can» à Yorkville.

«C’est un peu comme le festival OFF du Toronto Summer Music Festival», explique Douglas McNabney. «On y retrouvera des artistes aux accents plus jazz ou contemporains, un peu de musique expérimentale aussi. Ce ne sont que de très bons musiciens, c’est vraiment ravissant.»

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Le principe est simple, la participation à l’entrée est libre et permet d’accéder au Heliconian Hall, afin de permettre à tous de participer au TSMF.

www.torontosummermusic.com

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur