Le Toronto FC se relance dans la douleur

3-2

Le Toronto FC accède à la finale de la Coupe du Canada pour la quatrième année consécutive.
Partagez
Tweetez
Envoyez

Le Toronto FC a renoué avec la victoire au terme d’une fin de match folle. Les Torontois sont venus à bout d’Atlanta en s’imposant 3-2 dans les arrêts de jeu.

Cette victoire acquise dans la douleur, avec une nouvelle fois de nombreux absents, met fin à la série de huit rencontres sans victoire des hommes de Greg Vanney.

Endoh dans l’histoire

Les Torontois cueillent les champions en titre à froid avec un but sur leur toute première action de jeu. Tsubasa Endoh est à la réception d’un centre de Fraser et inscrit le but le plus rapide de l’histoire du club, après 28 secondes (1-0).

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Atlanta a une occasion inespérée d’égaliser, avec un coup de pied de réparation accordé, suite à un visionnage vidéo d’une action s’étant déroulée trois minutes auparavant. Martinez ne se fait pas prier et égalise (1-1, 17e).

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Gressel opportuniste

Ce but lance totalement le match pour la franchise de Géorgie, qui double la mise par Julian Gressel. Le milieu offensif profite des interventions défensives ratées de Laryea et Zavaleta pour tromper Westberg (1-2, 22e).

Pozuelo égalise

On assiste à un vrai match offensif. Il faut attendre moins de cinq minutes pour voir le TFC égaliser. Sur le côté gauche, Fraser délivre un nouveau centre millimétré qui trouve la tête décroisée de Pozuelo (2-2, 27e).

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Les Rouges prennent le jeu à leur compte sur le reste de la première mi-temps. Laryea se montre beaucoup plus percutant sur son côté droit.

Il est tout proche de marquer sur une passe parfaite de Pozuelo dans le dos de la défense. Mais son tir termine dans le petit filet de Guzan (38e).

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Des occasions, pas de but

Toronto FC continue de pousser sur les cinq dernières minutes de la première période, sans succès. Les deux formations regagnent les vestiaires sur le score de 2-2.

Atlanta revient avec d’autres intentions. Les attaques visiteuses sont plus tranchantes, sans toutefois parvenir à tromper Westberg.

Occasions manquées

Après dix minutes à courir après le ballon, les Torontois passent tout proches de marquer leur troisième but. Pozuelo réalise un petit numéro dans l’axe, puis décale Shaffelburg à gauche. Celui-ci centre et trouve la tête de Delgado qui passe d’un rien à côté (55e).

C’est ensuite au tour de Vazquez de se procurer une grosse occasion pour Atlanta. Après avoir éliminé son adversaire direct d’une feinte de frappe, il se retrouve avec le but ouvert face à lui. Mais son tir enroulé au deuxième poteau s’envole au-dessus de la cage torontoise (60e).

La réponse torontoise ne se fait pas attendre. Les locaux reprennent le contrôle du jeu. Sur un nouveau service sur-mesure de Pozuelo, Endoh voit son tir heurter la barre transversale (68e).

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

 

 

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Les occasions se multiplient pour l’équipe canadienne. Mais, à chaque fois, le dernier geste n’est pas décisif, à l’image de la tête de Pozuelo, seul au point de penalty, qui passe au-dessus (72e).

Sentant le danger se rapprocher, Franck de Boer décide de renforcer sa défense pour le dernier quart d’heure, avec l’entrée en jeu de Florentin Pogba et un passage à une défense à cinq. Cela n’empêche pas les visiteurs de se montrer dangereux avec un jeu plus direct.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Une histoire de fautes dans la surface

On semble malgré tout se diriger vers un match nul, quand, dans un dernier effort, Laryea est victime d’une faute dans la surface de réparation. Pozuelo se charge du pénalty et donne la victoire au Toronto FC (3-2, 90e+2).

Un dernier frisson parcourt tout de même les travées du stade BMO avec un coup de pied de réparation accordé à Atlanta, sur la dernière action du match. Vazquez s’élance et tire au-dessus (90e+7), la victoire torontoise est validée!

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Réaction

Greg Vanney (entraîneur TFC): « C’était comme un condensé de 200 matchs. Une minute vous êtes au top, la suivante, vous êtes au plus bas. C’est aussi ce que nous avons ressenti sur cette mauvaise période. Nous nous en sommes sortis avec de l’abnégation, du travail dur et de la préparation. »

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur