Le sport est une vie dangereuse


17 février 2010 à 9h59

Quels sont les sports olympiques d’hiver les plus dangereux? Pas nécessairement la luge, contrairement à ce que le tragique accident qui a coûté la vie à un athlète géorgien peut laisser croire. Les sports plus récents sont périlleux par nature, mais les avancées technologiques des plus anciens les rendent tout aussi risqués.

Saviez-vous par exemple que le skieur alpin atteint les 140 kilomètres à l’heure? Certes, il porte un casque, des lunettes et des protège-poignets, mais s’il frappe une bosse à cette vitesse… Incidemment, les archéologues ont déjà trouvé, en Russie, des fragments de skis vieux de 9000 ans. On doute qu’ils permettaient de descendre aussi vite…

La luge peut faire mieux: 150 km/heure (et il n’y a pas de freins). Avant cette semaine pourtant, elle ne comptait qu’un mort pendant les Olympiques, et qui remontait à 1964. En comparaison, la faucheuse a emporté davantage de skieurs.

Encore plus jeunes, le snowboard cross et son cousin le ski cross n’ont pas eu le temps de tuer (du moins, pas aux Olympiques). Ces compétitions ont toutefois leur part, dans les compétitions nationales et internationales, de commotions cérébrales, de côtes et de bassins fracturés, et d’épaules disloquées. «Ces sports sont le rêve d’un chirurgien orthopédique», ironise le Boston Globe. Le New York Times les qualifie tous les deux des «plus dangereux sports» des Olympiques d’hiver. Leur objectif à Vancouver: une pente de 18 % pendant 1100 mètres.

La chaîne Discovery, qui présente un «Top 5» des plus périlleux, n’énumère pourtant pas ces deux jeunes. Outre le ski et la luge, elle s’en tient au classique bobsleigh (150 km/h, et il y a un frein… mais il est interdit de l’utiliser avant la ligne d’arrivée!) et au skeleton (jusqu’à 135 km/h… la tête en avant!). La liste se termine par le ski acrobatique… qui, à côté des autres, à l’air d’une discipline pépère : 30 km/h sur la rampe, un bond de 18 mètres.

«Je doute que quiconque calcule les blessures dans ces sports», risque Kim Blair, directrice-fondatrice du Centre des innovations du sport au Massachusetts Institute of Technology. «Et la plupart des blessures se produisent évidemment pendant l’entraînement, alors on n’en entend jamais parler.»

«Les Olympiques d’hiver ont toujours eu des sports dangereux, juge dans le Washington Post l’historien des olympiques David Wallechinsky, mais ça empire.»

Ces gens sont-ils cinglés? demande le Vancouver Sun. Non, répond le psychologue du sport Jim Taylor (et ancien skieur). Les athlètes de sports à haut risque ne sont pas psychologiquement différents de la plupart des gens. Ils recherchent des sensations fortes, mais à un plus haut degré. «Ils poussent les limites.» C’est le moins qu’on puisse dire.

www.sciencepresse.qc.ca

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Réforme du système de santé: n’oubliez pas les services en français

santé
La décision attendue du gouvernement de l’Ontario de procéder à une réforme structurelle du système de santé serait «une opportunité d’améliorer l’accès aux services...
En lire plus...

14 février 2019 à 16h16

Cybersécurité: quelques clés pour protéger votre vie privée

vie privée
La radio communautaire franco-torontoise CHOQ-FM lance une nouvelle série de capsules vidéos pour sensibiliser les utilisateurs d’internet aux dangers qu’il peut représenter pour leur...
En lire plus...

14 février 2019 à 15h00

Les langues officielles enfin inscrites dans la Loi sur le divorce

La nouvelle Loi canadienne sur le divorce, dont l'ébauche a été adoptée en troisième lecture par la Chambre des communes le 6 février, confirme...
En lire plus...

14 février 2019 à 13h00

Au terminus McCowan, l’un des plus grands centres commerciaux au pays

Nous poursuivons notre tour d'horizon des extrémités du métro torontois à la station McCowan. Cette semaine, Visite Express à l'extrême-Est de la ville pour...
En lire plus...

14 février 2019 à 11h00

Le plus grand gratte-ciel obstruera la vue des Torontois

La construction du gratte-ciel de 306 mètres, nommé The One, qui se situera à l’angle des rues Yonge et Bloor et dont l’achèvement est...
En lire plus...

14 février 2019 à 9h00

Des ados veulent se faire vacciner sans le consentement de leurs parents

vaccin, vaccination
Défiant l’autorité de ses parents, un adolescent de l’Ohio a décidé de se faire vacciner — après avoir découvert qu’il ne l’avait jamais été,...
En lire plus...

14 février 2019 à 7h00

Ce qu’on comprend de l’affaire SNC-Lavalin Jody Wilson-Raybould jusqu’à maintenant

Un mois après le remaniement ministériel dans lequel Jody Wilson-Raybould a été rétrogradée, on comprend mieux ce qui s’est passé en coulisses face au...
En lire plus...

13 février 2019 à 20h40

Un vent d’optimisme sur Cinéfranco jeunesse

Larcelle Lean
Avant même le début du festival, un peu plus de 9 000 spectateurs sont déjà attendus au Famous Player place Canada pour la 10e...
En lire plus...

13 février 2019 à 13h13

Franco Foot va jouer dans un tournoi international

Dès samedi, Franco Foot entame la sélection de joueurs de moins de 17 ans pour participer au Tournoi International Toronto Azzurri SC, qui se tiendra...
En lire plus...

13 février 2019 à 11h00

Les jeunes plongent dans l’arène politique

Chaque année, des simulations parlementaires rassemblent des centaines de jeunes francophones désireux de se plonger dans le système politique canadien, d’aiguiser leurs compétences oratoires...
En lire plus...

13 février 2019 à 9h00

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur