Le «selfie» ou l’égoportrait

Partagez
Tweetez
Envoyez

C’est fou ce que la technologie nous fait faire. Une chose est certaine, elle nous force souvent à se creuser la tête pour traduire en français certaines modes, tendances, activités, appareils ou procédés propres à l’évolution des communications.

Un mot anglais est devenu courant dans l’usage en raison de la popularité du phénomène qu’il décrit. Monsieur et madame Tout-le-Monde savent maintenant, grâce à la cérémonie d’hommage funèbre à Nelson Mandela ou grâce à la plus récente cérémonie des Oscars, ce qu’est un «selfie».

Ouvrons une parenthèse pour expliquer de quoi on parle ici. Un «selfie», c’est une photo de soi que l’on prend à l’aide d’un téléphone intelligent, généralement à bout de bras, et que l’on publie sur les réseaux sociaux. Parfois, c’est pour montrer à tout le monde où on est. Parfois, c’est pour montrer qu’on est avec une ou des personnes. Parfois, c’est simplement par pur narcissisme…

Mot de l’année

Le célèbre Oxford Dictionary a élu le mot «selfie» comme «mot de l’année» en 2013. On l’a notamment préféré à «schmeat», un mot qui désigne la viande synthétique, ainsi qu’à «twerk», qui désigne une danse aussi curieuse que lascive, popularisée par la chanteuse Miley Cyrus.

Pour qu’un mot soit proclamé «mot de l’année» par les éditeurs du dictionnaire Oxford, on se doute bien qu’il doit désigner un phénomène dont la popularité monte en flèche. Même si la première attestation daterait de 2002 en Australie, c’est assurément le cas pour les «selfies».

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Surtout, comme on le disait, depuis les funérailles de Mandela, alors que la première ministre danoise Helle Thorning-Schmidt a pris un «selfie» d’elle en compagnie du président américain Barack Obama et du premier ministre britannique David Cameron.

Et aux Oscars, le «selfie» d’Ellen deGeneres – qui a en fait été pris par Bradley Cooper – a fait le tour de la planète dans le temps de le dire. Il réunissait quelques-unes des plus célèbres vedette de Hollywood, dont Brad Pitt, Meryl Streep, Julia Roberts, Jennifer Lawrence, Kevin Spacey et Angelina Jolie, entre autres.

Auto ou égo

La jolie question qui se pose: comment traduire ce mot – et par conséquent ce phénomène – en français?

Récemment, le Grand dictionnaire terminologique de l’Office québécois de la langue française a dû se mettre à jour et proposer un équivalent pour «selfie». On recommande deux termes: «autoportrait» et «égoportrait».

Le terme «égoportrait» est un véritable coup de génie. L’autoportrait est déjà un mot bien connu, mais il désigne mal le phénomène récent des «selfies». Alors que le mot égoportrait, remarque-t-on, souligne le côté égocentrique et la valorisation de soi-même propres à l’autoportrait.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

La banque de données terminologiques Terminium, du gouvernement fédéral, propose aussi égoportrait, tout comme autoportrait et autophoto.

Narcissique

L’automne dernier, le conseiller linguistique de Radio-Canada, Guy Bertrand, consacrait une capsule au «selfie».

Il écrit ceci: «L’anglicisme selfie est courant en Europe, mais son emploi n’est pas recommandé. En français, les termes suggérés pour désigner cette réalité sont autophotographie, autophoto et autoportrait. Le terme égoportrait, qu’on voit assez souvent dans les médias, est également correct. Il comporte cependant une certaine connotation narcissique.»

C’est justement ce caractère narcissique qui est évoqué dans le mot anglais «selfie». Il est normal de le retrouver aussi en français.

Il faudra maintenant voir si le terme égoportrait pourra se tailler une place dans l’usage. En matière de phénomènes sociaux, dès qu’un terme anglais s’installe, il est difficile de le remplacer par un équivalent français. On a pourtant réussi avec courriel et clavardage.

On pourrait espérer la même chose pour égoportrait.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur