Le programme de journalisme de La Cité exporté en Saskatchewan

médias

Daniel Tremblay et un étudiant du programme de journalisme du Collège La Cité à Ottawa.


17 décembre 2018 à 15h30

Le Collège Mathieu, situé à Saskatoon et Regina, importera le programme de journalisme du Collège La Cité, d’Ottawa et Toronto, pour la rentrée d’automne 2019. Le cours viendra étoffer une relève journalistique de plus en plus rare en milieu minoritaire.

La Saskatchewan deviendra ainsi la province la plus à l’ouest du pays à offrir des cours de journalisme en français.

Alors qu’Ottawa a annoncé investir 595 millions $ pour soutenir le journalisme au Canada, le Collège Mathieu mise sur l’avenir médiatique fransaskois. Offert depuis 1995 à La Cité, le cours de journalisme s’étale sur deux ans et forme chaque année une quinzaine de jeunes aux postes de journaliste, rédacteur, recherchiste, pupitreur, animateur, ou encore reporter.

Formation pratique

«C’est un programme très pratique», indique Daniel Tremblay, professeur en journalisme et coordonnateur du programme. «On envoie les étudiants sur le terrain et on corrige leurs reportages pour la presse écrite, la radio et la télé. Il n’y a presque aucun examen théorique.»

En outre, les étudiants y bénéficient de liens étroits avec les employeurs comme L’Express à Toronto, Le Droit à Ottawa, Radio-Canada, TFO, TVA, la télé communautaire de Rogers ou des stations de radio privées.

 

médias
Francis Kasongo, directeur général du Collège Mathieu en Saskatchewan.

Une réelle demande

Le Collège Mathieu, qui fête cette année ses 100 ans, a diffusé un sondage à la mi-novembre afin d’évaluer la faisabilité du projet. Si les résultats chiffrés ne sont pas encore connus, le programme est assuré de faire sa rentrée en 2019.

«Le programme répondra aux besoins du journalisme écrit, audiovisuel et sur les médias sociaux», promet Francis Kasongo, directeur général.

Avec une cohorte d’au moins cinq étudiants prévue, les médias communautaires fransaskois se frottent les mains. «C’est particulièrement difficile de recruter dans l’Ouest. Quand j’ai su qu’un cours en journalisme écrit serait disponible, j’ai appelé le Collège Mathieu pour leur demander de me réserver un stagiaire!», se réjouit Marie-France Kenny, présidente de la Coopérative des publications fransaskoises, qui publie notamment L’Eau vive.

Perspective locale

«Le programme aidera les jeunes journalistes à acquérir la perspective locale et communautaire. En bout de ligne, on aura des journalistes déjà immergés dans la communauté, avec une bonne prise des réalités locales, une pratique sur le terrain et un réseau», présage Francis Kasongo.

Pour Marie-France Kenny, cette sensibilisation à la vie francophone en situation minoritaire ne pourra être que bénéfique. «C’est une réalité difficile à comprendre. Ça prend une partie de la formation et un minimum de temps pour comprendre les enjeux, les défis et les bons coups de la communauté fransaskoise.»

médias
Des étudiants en journalisme de La Cité à Toronto.

Sensibiliser aux enjeux des minorités

Durant la formation, les apprentis journalistes suivront un cours sur la francophonie destiné à les sensibiliser.

«À La Cité, la grande majorité des étudiants viennent du Québec, sont des Franco-Ontariens ou des Français. Dès le premier cours, je leur apprends qu’il y a un demi-million de francophones en Ontario et plus d’un million hors Québec. Il y a tout un travail d’éducation à faire pour leur dire que la francophonie, ce n’est pas juste le Québec», détaille le professeur Daniel Tremblay.

Avec l’ajout de cette formation en Saskatchewan, Marie-France Kenny espère un avenir plus radieux pour les médias communautaires, mais aussi pour les jeunes qui doivent souvent déménager pour suivre leurs études, «et qui pourront désormais se former et travailler dans la province».

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Écriture soignée et soyeuse

roman Lévesque éditeur
Journaliste-photographe dans plusieurs médias québécois, Jean-François Villeneuve a publié un premier roman intitulé Les chambres obscures. Le titre renvoie aussi bien à des pièces...
En lire plus...

24 mars 2019 à 9h00

Quiz : Gestation et espérance de vie

Épaulard
Quiz : Quelques questions sur la gestation et l'expérance de vie des animaux.
En lire plus...

24 mars 2019 à 7h00

Les Rangers ont le dessus sur les Maple Leafs

Les Maple Leafs étaient de retour à domicile samedi soir pour la dernière rencontre du samedi de la saison après avoir été sur la...
En lire plus...

23 mars 2019 à 23h54

Le Thunder prend sa revanche sur les Raptors

Mike Laviolle
Il y avait comme une odeur de phases finales, vendredi soir à l’Aréna Scotiabank, pour la rencontre qui opposait les Raptors de Toronto au...
En lire plus...

23 mars 2019 à 17h00

Les Québécois sont bourrés de contradictions

Le sondeur et conseiller en mise en marché Jean-Marc Léger raffine depuis plusieurs années son expertise de la mentalité des Québécois, qu’il explique dans...
En lire plus...

23 mars 2019 à 15h00

Regagner du muscle pour contrer le vieillissement

vieux
Moins loin, moins souvent: les déplacements des personnes âgées se réduisent avec l’âge. De nombreux aînés préfèrent rester à la maison et limiter leurs...
En lire plus...

Appropriation culturelle: pour ou contre un droit de regard sur la création?

appropriation culturelle
Le débat québécois entourant l’appropriation culturelle gagne toute la francophonie. Chez nous, la réflexion amorcée fait-elle davantage référence à un réflexe défensif ou à...
En lire plus...

23 mars 2019 à 11h00

L’élimination des frais de scolarité: illusoire

Glendon
Dans un monde idéal, il serait très agréable de ne pas avoir à payer de frais de scolarité à l'université. Cependant, lorsque les étudiants...
En lire plus...

23 mars 2019 à 9h00

Il ne resterait que 10 marsouins du Pacifique

Le prochain animal à être officiellement déclaré éteint sera peut-être le vaquita, ou marsouin du Pacifique. Avec seulement 10 individus, il est devenu le...
En lire plus...

23 mars 2019 à 7h00

Karen Vanderborght veut reconnecter les jeunes et les aînés

Jusqu’au 28 mars chez Trinity Square Video, l’artiste Karen Vanderborght partage avec le public son projet «Grey Matter». À l’aide de leur cellulaire et...
En lire plus...

22 mars 2019 à 18h50

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur