Le prochain commissaire resterait proactif

L'Ombudsman de l'Ontario, Paul Dubé, également chargé de surveiller l'application de la Loi sur les services en français (LSF), avec le président et le DG de l'AFO, Carol Jolin et Peter Hominuk.
Partagez
Tweetez
Envoyez

Paul Dubé, l’Ombudsman de l’Ontario qui hérite du mandat et d’une partie de l’équipe du Commissariat aux services en français (CSF), recommandera au successeur de François Boileau de conserver son mandat de proactivité.

C’est ce qu’il a dit, jeudi matin, au président Carol Jolin et au directeur général Peter Hominuk, de l’Assemblée de la francophonie de l’Ontario (AFO), venus le rencontrer à ses bureaux de Toronto.

«Il nous a tendu la main pour travailler avec lui», rapporte l’AFO.

L’ex-directeur général du Commissariat, Jean-Gilles Pelletier, dirigera, jusqu’à nouvel ordre, la nouvelle unité des services en français du bureau de l’Ombudsman.

Dernier rapport

Deux jours plus tôt à Queen’s Park, François Boileau déposait son douzième et dernier rapport annuel avant que son Commissariat ne soit avalé par le bureau du protecteur du citoyen à partir du 1er mai.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.
François Boileau

Me Boileau y déplore que ses activités «de promotion, de sensibilisation et de conseil proactif auprès de l’appareil gouvernemental» soient compromises par cette réorganisation.

Cette décision de rétrograder le CSF – d’entité autonome relevant de l’Assemblée législative à appendice de l’Ombudsman qui, lui, reste un agent de l’Assemblée législative – a été annoncée le 15 novembre, lors d’une mise à jour économique et financière dans laquelle le nouveau gouvernement conservateur de la province stoppait également le projet d’Université de l’Ontario français (UOF).

Résistance

Ces reculs des droits et des services des Franco-Ontariens, qui s’ajoutaient à l’unilinguisme anglais du Discours du Trône et d’autres communications officielles, ont provoqué des manifestations à travers le pays.

L’AFO est d’ailleurs toujours en «résistance» contre ces reculs et réclame toujours la restauration de l’indépendance du CSF et du financement de l’UOF.

L’AFO rendait visite à l’Ombudsman le 18 avril. De g. à d.: le conseiller stratégique Stewart Kiff, l’Ombudsman Paul Dubé, le président Carol Jolin et le directeur général Peter Hominuk de l’AFO, et Barbara Finlay, Ombudsman adjointe.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur