Le père Pierre Courtot en quatre quarts de siècle

65 ans de sacerdoce

Le père Pierre Courtot avec le curé de la paroisse du Sacré-Coeur, le père Phong Phan, et des chevaliers de Colomb, dont le Grand chevalier Jean Guy Roussel (au centre).

Le père Pierre Courtot avec le curé de la paroisse du Sacré-Coeur, le père Phong Phan, et des chevaliers de Colomb, dont le Grand chevalier Jean Guy Roussel (au centre).


9 octobre 2017 à 21h28

La messe de 10h a attiré plus de monde qu’à l’accoutumée ce dimanche 8 octobre à l’église du Sacré-Coeur, au centre-ville de Toronto. Les paroissiens savaient qu’ils allaient y retrouver leur ancien curé, le père Pierre Courtot, qui vient d’avoir 90 ans et dont on fêtait aussi le 65e anniversaire de sacerdoce.

Les Chevaliers de Colomb, les membres du comité paroissial et l’actuel curé Phong Phan ont souligné l’événement au cours de la messe et, par la suite, lors d’une réception dans la salle paroissiale.

Toujours très droit et alerte («je nage tous les jours», explique-t-il à L’Express), l’ancien curé s’est dit très honoré de ce geste et a pris un grand plaisir à rencontrer et remercier les participants.

Le père Courtot a expliqué lui-même que sa vie est divisée en quatre périodes d’environ 25 ans chacune: sa jeunesse et sa formation à la prêtrise en France; son missionnariat en Asie, particulièrement en Malaisie et en Birmanie; son affectation à la paroisse francophone du Sacré-Coeur à Toronto de 1976 à 2002; et maintenant sa retraite active, déjà bien entamée, mais, assure-t-il, qui n’est pas terminée.

En chaire, le président du Club Richelieu de Toronto, Denis Rioux, a mentionné que le père Courtot reste encore disponible pour rencontrer des paroissiens, notamment aux Centres d’Accueil Héritage pour aînés. «Il a passé 65 ans au service des autres.»

«Bon berger, c’est aussi un bon vivant, comme peuvent en témoigner ceux qui ont partagé sa table à certaines grandes occasions», a mentionné M. Rioux. En plus de la nage et de la marche, «un verre de vin de temps en temps» contribue aussi à sa longévité, a confirmé le père Courtot à L’Express.

Le père Phong Phan est curé de la paroisse du Sacré-Coeur depuis trois ans. Couvrant tout le centre-ville, d’Etobicoke à Scarborough, l’éparpillement de la francophonie catholique sur son grand territoire représente son plus gros défi, dit-il.

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

On est de plus en plus «connecté» sur notre santé

Les médecins se méfient encore des bidules permettant à leurs patients de mesurer eux-mêmes leur état de santé. (Photo: Hamza Butt / Flickr / Creative Commons)
Applications capables de surveiller poids, tension, glycémie, alimentation, exercice...
En lire plus...

17 octobre 2017 à 14h44

Ateliers de théâtre

1-1
Amoureux du théâtre bonjour, Vous êtes francophone ou francophile? Ekin Agency Arts offre des ateliers de théâtre intensifs en francais Coprs, espace et voix: – prise de parole en...
En lire plus...

ONU: on attend beaucoup du Canada

L'ambassadeur du Canada à l'ONU, Marc-André Blanchard.
Des objectifs de développement durable ambitieux
En lire plus...

16 octobre 2017 à 18h54

Un jardin de plantes médicinales cérémoniales chez Manuvie

Devant le jardin au QG de Manuvie: le sous-ministre adjointy Shawn Batise;  Peter Wilkinson, vice-président principal des Affaires réglementaires et publiques à la Financière Manuvie; l'ainé Gary Sault de la Première Nation mississauga de New Credit; David Zimmer, le ministre ontarien des Relations avec les Autochtones et de la Réconciliation; la sous-ministre Deborah Richardson.
Réconciliation avec les Premières Nations
En lire plus...

16 octobre 2017 à 18h06

Un «happening» sur l’enracinement de la francophonie à Toronto

Marie-Claire Marcotte et Maxime Robin (Photo:Manuel Verreydt)
Pour les 50 ans du TfT
En lire plus...

16 octobre 2017 à 9h00

Profitez de votre soirée dans Yorkville

Le Heliconian Hall: la seule église en bois encore debout à Toronto.
Avant et après le concert de Benoît LeBlanc au Heliconian
En lire plus...

16 octobre 2017 à 8h55

Lisa Simone: 1000 vies pour atteindre la sérénité

Lisa Simone (Photo: Alexandre Lacombe)
À la place des arts de St. Catharines le 26 octobre
En lire plus...

16 octobre 2017 à 8h53

Un mystérieux portrait de la princesse Anastasia

Jim Watt et Veronica Kvassetskaia-Tsyglan tenant le portrait d'Anastasia.
Bientôt dévoilé au Arts and Letters Club de Toronto
En lire plus...

16 octobre 2017 à 8h52

Protéger l’environnement de/pour l’humanité

Plastic China, de Wang Jiuliang
Des films percutants au festival Planet In Focus du 19 au 22 octobre
En lire plus...

16 octobre 2017 à 8h50

Les réalisatrices autochtones veulent casser les clichés

Six femmes autochtones du court-métrage Creatura Dada.
18e édition du festival du film autochtone ImagiNATIVE
En lire plus...

16 octobre 2017 à 8h45

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur