Le numérique transforme l’éducation et les médias

Partagez
Tweetez
Envoyez

Des «rencontres technobiz», sorte de «speed-dating» entre des petites et moyennes entreprises venant chercher conseils auprès de mentors», ont connu un franc succès lors de la récente conférence annuelle des Tablettistes de TFO au campus Glendon de l’Université York.

«Il y a eu une bonne vingtaine de rencontres. Les gens étaient là pour tester avec leurs mentors leurs discours de vente, discuter de leur positionnement ou chercher des pistes d’innovation et des sources de financement», indique Julie Gauvin, la directrice principale du développement et de l’innovation pour le Groupe Média TFO.

Les Tablettistes veulent «explorer l’avenir de l’éducation dans un monde interconnecté. Comment appréhender l’éducation dans les nouvelles technologies propres au XXIe siècle? Comment les nouvelles technologies numériques sont en train de transformer l’apprentissage chez les jeunes et chez les moins jeunes?»

«Si les sujets changent chaque année, ce qui demeure est la ligne directrice : comment les nouvelles technologies changent la manière que l’on apprend?», précise Julie Gauvin.

Projet né il y a 3 ans, le forum bilingue rassemble des enseignants, des développeurs et des consommateurs de nouvelles technologies, et des gens qui prennent les décisions sur l’avenir de l’éducation.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Le format panéliste est privilégié parce que l’un des objectifs est de «challenger le statu quo, réfléchir à l’avenir en apportant des perspectives différentes».

De telles discussions sont intéressantes parce que «l’innovation de la technologie affecte tous les médias», explique une participante, Isabelle Primeau, de la maison de production Carte Blanche.

«Pour nous, c’est important de nous garder au courant de toutes les nouvelles vagues, d’assurer une présence sur différentes plates-formes et pas juste sur la télévision. Il faut élargir nos horizons de plate-forme, c’est essentiel.»

Au cours du cocktail de clôture de l’événement, qui a rassemblé une bonne centaine de personnes, Julie Gauvin et sa collègue Julie Caron, directrice principale de l’Apprentissage numérique chez TFO, en ont profité pour lancer leur projet Idéllo, «un outil d’apprentissage numérique en français qui permet de rechercher, de partager et de collaborer».

«Idéllo nous amène dans un univers collaboratif entre les enseignants, les élèves et les parents qui permet de partager des ressources à l’intérieure de la plateforme, des médias sociaux, de contribuer au développement de contenus en donnant votre avis, vos commentaires», précise Julie Caron. «Cet outil permet également de créer une activité engageante, en ligne, pour les élèves, pour les parents.»

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur