Le folk atmosphérique de Georgian Bay emplit le Burdock

Partagez
Tweetez
Envoyez

La salle du Burdock était comble dimanche soir pour le concert torontois de la tournée ontarienne et québécoise du duo franco-ontarien Georgian Bay et de la chanteuse franco-manitobaine Rayannah, une adepte des pédales loop.

Georgian Bay (Kelly Lefaive, de Penetanguishene, et Joëlle Westman, de London) lance son nouvel album Patience. La salle du Burdock était leur quatrième arrêt sur huit concerts prévus, et Toronto a su les accueillir.

Georgian Bay donne dans le folk atmosphérique. «La baie Georgienne nous inspire beaucoup et nous donne un sentiment de paix», explique Kelly.

«C’est un peu magique, une énergie mystérieuse. Pour nous, tu ne peux pas contrôler la nature, tu dois être patient, attendre. Patience est le mot qui exprime le mieux le sens de l’album».

De son côté, la chanteuse de Winnipeg Rayannah, très inspirée par les inégalités raciales et de genre, adopte un style entre l’électronique et l’acoustique.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

S’insérant comme Georgian Bay dans une tradition bilingue, elle a présenté plusieurs chansons de son album Boxcar Lullabies, sorti l’an dernier.

«Pour moi, chacune d’entre elles a sa place parce que je n’écris pas de la même façon en anglais ou en français», explique Rayannah. «Je ne peux pas traduire mes chansons, car une chanson que j’ai écrite, je l’ai vécue dans une langue et pas une autre.»

Les trois jeunes femmes ont chanté à plusieurs reprises ensemble, pour le plus grand plaisir de la foule du Burdock (Bloor et Dufferin) en compagnie du guitariste Neil Whitford et du batteur Derek Gray. Une belle complicité régnait entre tout ce beau monde.

Si Rayannah ne vit pas à Toronto, comme Kelly depuis quelques années, elle affirme entretenir un lien spécial avec cette ville qu’elle considère comme son deuxième chez elle.

Rencontrées l’année passée à une émission de TFO et mis en contact grâce à Twitter, ce n’est pas la première fois que ces deux groupes font des spectacles ensemble. «On a fait un spectacle avec elle en mai passé chez C’est What?, alors que Rayannah faisait une tournée en Ontario pour lancer son premier album», raconte Kelly Lefaive.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

«Même si elle connaissait l’Ontario, pour une artiste, c’est toujours idéal de trouver du support qui est déjà sur place. Ça a bien marché pour elle et pour nous, car au Manitoba elle fait de gros spectacles. Pour nous, c’est un honneur de jouer avec elle.»

Très heureuse de son partenariat avec Georgian Bay, «en tant que deux artistes minoritaires à l’extérieur du Québec, on se comprend beaucoup», confie Rayannah.

De même, Kelly Lefaive est pleinement satisfaite de la tournée qu’elles font ensemble et de toute l’énergie de que cela procure. «Jusqu’à date, la tournée se passe super bien. On a choisi de présenter des spectacles dans des villes et des villages où on a des connexions familiales ou amicales.»

Georgian Bay et Rayannah préparent déjà chacune un nouvel album. «On a tellement d’appui avec les médias francophones et la communauté francophone que je pense que le prochain album va avoir un peu plus de contenus francophones», avance Kelly.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur