Le toit de l’Amazonie

Partagez
Tweetez
Envoyez

L’une des plus hautes tours du monde pourrait s’élever au-dessus de la forêt amazonienne.

La taille et la hauteur de la tour Eiffel, au milieu des arbres: tout ça au nom de la science.

Le projet Amazonian Tall Tower Observatory, s’il obtient son financement du Brésil et de l’Allemagne (11 millions $), ne sera pas le premier du genre.

L’Europe et les États-Unis ont des dizaines de tours semblables, dont le but est de suivre les déplacements des gaz à effet de serre.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Mais rien encore dans l’Amazonie, censée pourtant être ce «réservoir» de CO2 — ce «poumon» de la planète — sans qui notre atmosphère serait encore plus envahie par les gaz à effet de serre.

Avant d’être un outil scientifique toutefois, la tour sera un défi technique: 320 mètres de haut (près de 300 mètres au-dessus de la cime des arbres), sur un plateau situé à 155 km de Manaus, métropole elle-même située au cœur de la forêt amazonienne.

www.sciencepresse.qc.ca

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur