Le décès du père a de graves impacts chez les adolescents

Partagez
Tweetez
Envoyez

Perdre un parent durant l’enfance est un évènement tragique. En Inde, des chercheurs se sont penchés sur les effets à long terme du décès du père en interviewant plus de 400 adultes ayant perdu ce parent durant l’enfance. Ils ont remarqué que les impacts les plus néfastes se manifestent chez les jeunes ayant traversé cette épreuve à la fin de l’enfance ou au début de l’adolescence, soit entre 11 et 15 ans.

Étant donné que la perte du père provoque une baisse du revenu familial, le jeune peut avoir tendance à interrompre ses études et/ou à se marier plus tôt. Par conséquent, il court plus de risques de vivre dans des conditions économiques inférieures à la moyenne, une fois adulte.

Les auteurs de l’étude précisent que certains effets négatifs ne peuvent être compensés par la présence de la mère ou d’autres proches parents et recommandent d’améliorer les services d’aide aux jeunes endeuillés, notamment dans les pays en voie de développement, comme l’Inde, où les besoins sont particulièrement criants.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur