Le cinéma francophone à l’honneur au TIFF 2013

Annonce des films canadiens au festival international du film de Toronto

Partagez
Tweetez
Envoyez

Xavier Dolan, Denis Villeneuve, Robert Lepage, cette année, c’est tout le cinéma québécois qui défilera sur le tapis rouge du Festival international du film de Toronto du 5 au 15 septembre prochain. Documentaires, longs-métrages et courts métrages brosseront un portrait des problématiques canadiennes vues par les yeux de réalisateurs aux parcours aussi diversifiés que la population du Canada.

«L’ampleur des longs métrages à l’affiche cette année est aussi vaste que la communauté cinématographique canadienne et illustre la grande polyvalence de nos cinéastes», a indiqué Steve Gravestock, le programmateur en chef du TIFF, lors de la conférence de presse qui s’est tenue mercredi dernier au Fairmont Royal York pour annoncer le gros de la programmation canadienne de la 38e édition du TIFF.

L’équipe de programmation du TIFF a reçu plus de 700 soumissions pour l’édition 2013 du festival. On avait déjà appris, fin juillet, que The Fifth Estate, film retraçant la vie de Julian Assange, le fondateur de WikiLeaks, ouvrirait le festival, qui compte cette année encore plus de 300 films.

Le Québec en avant

Dans la catégorie des Présentations spéciales, six films seront projetés dont le très attendu Enemy, premier film en anglais du réalisateur québécois Denis Villeneuve. Deux autres Québécois, Xavier Dolan et Louise Archambault sont présents dans cette section avec respectivement Tom à la ferme et Gabrielle, un film qui nous questionne sur la nature des relations que peuvent avoir que l’on qualifie trop facilement de «différents».

Au total, trois des six films en présentation spéciale proviennent du Canada francophone.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Watermark, de Jennifer Baichwal et Edward Burtynsky a particulièrement retenu l’attention du public lors du dévoilement de la programmation canadienne. Il s’agit là d’un film, parti d’un projet photo qui propose un voyage dans 10 pays, en sept langues, et qui, en vingt portraits nous montre la relation de l’être humain avec son bien le plus précieux, l’eau. De nombreux plans sont issus de vues aériennes plus impressionnantes les unes que les autres. Certainement un des bijoux su festival.

Dans la catégorie découverte, on retrouve encore une Québécoise en la personne de Chloé Robichaud, qui a déjà pas mal écumé les festivals en Europe et en Amérique du nord et s’est fait un nom avec son film Sarah préfère la course.

À noter aussi la présence de Jeff Barnaby, déjà récompensé en 2007 pour un court métrage, qui revient avec un long métrage sur les Première nations intitulé Rhymes for Young Ghouls. Le film se passe dans une école résidentielle et nous plonge dans l’univers caché de l’enfer qu’ont vécu des milliers d’enfants des Premières nations.

Dans la série des Maîtres, Robert Lepage et Pedro Pires présenteront Triptyque, un récit basé sur la vie de trois personnages très différents et sur leurs développements intérieurs. Ce film sera projeté en première mondiale au TIFF.

Courts-métrages

Du côté des courts métrages, 39 films ont été sélectionnés par Magali Simard et Alex Rogalski, programmateurs en charge des courts-métrages. «Cette année, les courts-métrages mettent réellement en valeur les styles cinématographiques d’avant-garde», a indiqué Alex Rogalski lors de la présentation.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la première année, YouTube s’associe à la sélection des courts-métrages, présentés en six programmes. Un prix YouTube sera d’ailleurs décerné au meilleur court-métrage et tous les courts-métrages seront disponibles pour visionnement sur la page YouTube du TIFF après la diffusion en salles.

Magali Simard, programmatrice au TIFF, nous explique le cheminement qui mène aux sélections finales. «On essaie de faire un panier garni représentatif des films. Cette année, je trouve que les réalisateurs qui n’en sont pas à leur premier film proposent de nouvelles choses, ne se complaisent pas dans leur succès. »

Interrogée sur le grand nombre de films québécois présents au TIFF, Magali Simard ne peut pas être plus claire: «Le Québec produit beaucoup de films. Et surtout, beaucoup de bons films. »

Confirmer son talent

Depuis trois ans, le TIFF met en avant cinq jeunes comédiens ou comédiennes dans un programme intitulé TIFF Rising Stars. Parmi ces comédiens, on retrouve cette année Évelyne Brochu, (Polytchnique, Inch Allah) qui joue dans Tom à la ferme de Xavier Dolan, présenté cette année au TIFF.

Les jeunes comédiens participeront à un «Boot camp» cinématographique où ils rencontreront des directeurs de casting, des agents, des managers, producteurs etc, pour leur permettre de mieux préparer leur carrière à l’écran et en dehors.

Vous pouvez retrouver la programmation au grand complet sur wwww.tiff.net/thefestival

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur