Le ciel en 2018: un spectacle étincelant gratuit

Cannat, Guillaume. Le ciel à l'œil nu en 2018, Prades-le-Lez, France, amds édition, broché, 24,5x17 cm, 150 illustrations, 140 pages, 19,90 €.


7 janvier 2018 à 12h00

Il suffit d’ouvrir les yeux et de regarder la voûte céleste pour voir se dérouler, depuis notre petite Terre, un spectacle étincelant, changeant au fil des mois, avec parfois quelques événements surprenants.

Et pour s’y retrouver ou savoir d’avance ce qui va survenir, on peut se procurer un guide qui renseigne, éclaire, facilite la reconnaissance de ce que l’on voit ou de ce qui survient: Le ciel à l’œil nu en 2018 de Guillaume Cannat, 16e édition, chez amds édition.

La planète Mars.
La planète Mars.

Nombreuses illustrations

«Intégralement inédit», précise l’éditeur, «le texte de cette seizième édition est superbement illustré de photographies réalisées par l’auteur et par les meilleures astrophotographies de la planète; il passe en revue, de janvier à décembre, les plus beaux phénomènes astronomiques et les agrémente d’encadrés pratiques, mythologiques, historiques ou encyclopédiques.»

On trouve en effet des illustrations très nombreuses à presque chacune des 142 pages de cet ouvrage. En tourner les pages vous transporte déjà vers les cieux étoilés. Il n’y a plus qu’à lire les explications données avant de profiter de l’obscurité pour en voir et comprendre la réalité. Il faut s’abriter de la pollution lumineuse de l’éclairage urbain qui gâche le spectacle céleste.

Ce guide est très pratique, car après une douzaine de pages d’introduction générale, la présentation du ciel et des événements qui peuvent s’y dérouler se fait mois par mois, avec le cas échéant des précisions journalières.

cannat ciel

De grands moments

Quelques moments forts de l’observation du ciel en 2018 sont particulièrement soulignés. On ne peut que souhaiter que le temps ne soit alors pas couvert, pour pouvoir les inscrire à notre actif d’observateur céleste.

Une opposition de la planète Mars exceptionnelle: les meilleures conditions d’observation depuis 15 ans, entre juillet et septembre (p. 80).

Vénus/Jupiter, Mars/Jupiter, Saturne/Mercure, ces planètes nous offrent des conjonctions extrêmement serrées en 2018. Un collier de perles planétaires du 1er au 31 août (p. 92).

Des étoiles filantes dans la nuit du 12 au 13 août et un croissant sur Vénus le 14 août (p. 93).

Plus de 60 rassemblements crépusculaires ou nocturnes entre les planètes et la Lune à contempler facilement à l’œil nu. À découvrir au fil des mois et des pages.

Guidé par Guillaume Cannat, «même le lecteur néophyte peut profiter de ces rendez-vous célestes en ville et en pleine nature. Le ciel à l’œil nu est richement illustré par des dizaines de photographies astronomiques inédites et par des cartes très réalistes.»

Les directions d'Orion (p. 13).
Les directions d’Orion (p. 13).

Points forts

Des cartes du ciel le soir ou à l’orée de l’aube chaque mois. Des schémas de qualité photographique pour découvrir les constellations et repérer les planètes toute l’année.

En deuxième de couverture, les dates qui renvoient à des rendez-vous célestes sont entourées, ce qui rend leur consultation facile et sert aussi de répertoire.

150 illustrations, schémas photographiques, cartes du ciel, images inédites. Reliure solide adaptée à l’utilisation fréquente de l’ouvrage imprimé sur papier résistant.

Petits dans l’univers

Guillaume Cannat observe et fait observer le ciel depuis plus de 40 ans. Il est l’auteur de dizaines d’ouvrages sur l’astronomie et il tient le blogue Autour du ciel sur lemonde.fr. L’Union astronomique internationale a nommé une petite planète 22512 Cannat en reconnaissance de son travail de vulgarisation.

Il est très agréable de prendre connaissance de ce livre extrêmement bien documenté et d’une consultation très facile. Et bien entendu, comme d’ailleurs l’auteur s’en explique dans les toutes premières pages, on peut aussi se servir de jumelles pour mieux percevoir certains détails lointains.

Ce livre est aussi très utile pour nous faire prendre conscience de la toute petite place que nous tenons dans l’univers. Il y a quelques années seulement, on pouvait penser que nous habitions la seule planète de l’univers, et certaines tendances philosophiques ou religieuses allaient dans ce sens.

Exoplanètes

«Coup de tonnerre dans le monde de l’astrophysique en octobre 1995! Deux astrophysiciens de l’Université de Genève annoncent avoir découvert la première exoplanète, soit la première planète en orbite autour d’une étoile autre que le Soleil. Les deux astrophysiciens font décoller une science alors considérée comme marginale, celle de la quête des exoplanètes» (À la découverte des exoplanètes, Internet)

«Il y a 3726 exoplanètes confirmées à ce jour. Sur ce total, il y en a 188 dont la masse est inférieure à 8 masses terrestres et qui sont donc probablement telluriques avec peut-être une atmosphère. C’est sur ces planètes telluriques que l’on va rechercher les traces de vie…»

Alors, le livre de Guillaume Cannat est on ne peint plus actuel pour découvrir cet univers dans lequel nous nous trouvons et situer ces milliers d’autres planètes qui, comme la nôtre, seraient habitables ce qui, jusqu’à ce loura, ne veut pas dire habitées.

il est possible de commander ce livre en ligne et de le recevoir rapidement. Et l’on peut recevoir les informations de Stelvision: [email protected]

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Les Indisciplinés investissent dans un grand spectacle pour leur 10e anniversaire

Indisciplinés de toronto
De plus en plus de nouveaux comédiens et techniciens talentueux
En lire plus...

22 juin 2018 à 15h00

François Bourassa se réinvente

François Bourassa
Le 27 juin au Festival de jazz
En lire plus...

22 juin 2018 à 14h00

Un règlement albertain machiavélique

La Couronne suspend des procédures pour ne pas reconnaître le droit des Défendeurs au français
En lire plus...

22 juin 2018 à 12h30

Aurélie Resch décroche le prix Trillium

Prix littéraire Trillium de l'Ontario
Rare encouragement pour les récits courts
En lire plus...

22 juin 2018 à 11h39

Cannabis : à la poursuite du diamant vert

La légalisation va donner accès à du financement pour la recherche
En lire plus...

Impact économique de l’intelligence artificielle : on cherche encore

Pas de pertes d’emplois ni de productivité accrue
En lire plus...

22 juin 2018 à 7h00

L’espiègle trio jazz Les Malcommodes

les malcommodes
Le 26 juin au Festival de jazz de Toronto
En lire plus...

21 juin 2018 à 13h00

Un test a changé sa vie : dans les pas d’un enfant dyslexique

La Liberté
«J’étais content de savoir que je n’étais pas stupide»
En lire plus...

21 juin 2018 à 10h00

Le véganisme dans le vêtement : trop de plastique ?

Le cuir de kangourou et le polyester plus «verts» que la laine d’alpaga et le cuir de bovin
En lire plus...

21 juin 2018 à 7h00

Technicien(ne) à l’aide technique

Conseil scolaire catholique MonAvenir - Le Conseil scolaire catholique MonAvenir est à la recherche d’une personne permanente, à temps plein (1,0), soit 35 heures par semaine, qui agira à titre de technicienne, technicien à l’aide technique...
En lire plus...

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur