Le charme tranquille des Cantons-de-l’Est (2)

Partagez
Tweetez
Envoyez

Connue pour la beauté immaculée de ses paysages bucoliques, l’Estrie n’est pas seulement une belle endormie où le temps semble s’être arrêté au gré de villages où il fait bon vivre, nichés au creux de vallées centenaires. Au contraire, les Cantons-de-l’Est regorgent d’activités de toutes sortes, même lorsque l’hiver semble ne plus vouloir finir. Il y en a pour tous les goûts, de quoi satisfaire l’aventurier en quête de sensations fortes, le visiteur à la recherche d’une table gourmande ou encore celui qui désire se faire bichonner dans la dizaine de spas qu’offre la région.

Les Cantons-de-l’Est misent sur la composante plein-air pour permettre au touriste de mieux découvrir la région, tout en se livrant à la pratique de ses sports de prédilection. Au Parc du mont Sutton, le week-end, on peut s’adonner à loisir à la randonnée, aux parcours de raquettes, au ski de fond et au ski alpin.

Non loin de là, suspendu entre ciel et terre, on peut également se prendre à jouer les Tarzans d’un jour, passant d’arbre en arbre dans la jungle sauvage d’un parcours aérien composé de passerelles en bois, de plates-formes, de tyroliennes et de rondins flottants parfois accrochés à plus d’une cinquantaine de pieds du sol.

Bienvenue dans la forêt du parc de Sutton, où les arbres font office de piédestal pour une aventure des plus plaisantes et excitantes.

Alors bougez maintenant!

Qui a dit que l’homme ne descendait pas du singe. Ce ne sont pas les Indiana Jones suspendus dans les airs et qui valsent d’arbre en arbre qui contrediront cet adage.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Le Parc aventure Sutton a ouvert ses portes en septembre 2004. Le principe est simple: une cinquantaine de jeux aériens comportent des plates-formes installées sur les arbres à différentes hauteurs. Les clients évoluent d’un pont à l’autre, accrochés par des harnais et des mousquetons à un câble de sécurité appelé «ligne de vie». L’exercice est sécuritaire. Après une formation initiale d’une vingtaine de minutes, chacun avance à son rythme, selon son degré de confort. Des accompagnateurs au sol encadrent les participants et sont toujours présents en cas de pépin.

Steve Breton, co-propriétaire de l’endroit, explique que le concept d’Arbre en arbre est une adaptation ludique des parcours d’entraînement militaire utilisés en Europe.

C’est en 1995, en France, qu’un ancien capitaine a décidé de transposer un parcours de combattant dans le cadre enchanteur de la forêt. Son idée a fait des petits non seulement en Europe, mais aussi au Québec où les parcours aériens en forêt attirent de plus en plus de visiteurs.

Parc aventure Sutton, 429 chemin Maple, Sutton. Tél: 450-538-6464. www.cimesutton.com. Ouvert du mois de mars jusqu’à la fin du mois d’octobre.

Un havre de paix et de recueillement

Face aux eaux du lac Memphrémagog, la tour de pierre blanche appartenant à l’abbaye Saint-Benoît-du-Lac se détache à l’horizon, avec, pour toile de fond, les cimes du Mont Owl’s Head qui dominent le paysage en arrière-plan.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

L’abbaye, bâtisse paisible et bientôt centenaire, abrite une cinquantaine de frères et pères bénédictins qui vivent au gré des prières et lectures à de la Sainte écriture. Recueillement, respect des règles de la vie en communauté et élévation spirituelle sont au programme. En arrivant, on est saisi par le silence, la douce spiritualité qui émane de l’endroit. À l’intérieur, pendant l’office, des chants grégoriens s’élèvent et viennent résonner de toute leur pureté à travers les murs d’une petite chapelle. C’est tout simplement divin.

Les moines de l’abbaye Saint-Benoît-du-Lac assurent leur survie grâce à une fromagerie, un verger, une cidrerie et un magasin où ils écoulent les fruits de leur travail. Le père Dulong accueille les visiteurs à l’entrée de la boutique. Ses yeux bleu clair brillent de ceux qui ont l’âme habitée par une belle vie intérieure, une passion à laquelle ils ont consacré tout le restant leur vie.

Il revient sur le produit le plus populaire du magasin: le fromage de Saint-Benoît, vendu un peu partout dans les chaînes d’épiceries au Québec et en Ontario. Les cidres, les tartes au sirop d’érable, et les tablettes de chocolat viennent également garnir les présentoirs du magasin.

L’abbaye accueille en moyenne de 100 000 à 200 000 visiteurs par année. Pour plus d’informations: www.st-benoit-du-lac.com

Une retraite épicurienne

Après le repos de l’esprit, le repos du corps. À quelques kilomètres de Magog, North Hatley est un petit village de 750 habitants, lové au creux d’une vallée, situé sur les rives du lac et de la rivière Massawippi.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Au détour d’une petite route, un peu en retrait, apparaît une majestueuse maison aux colonnes blanches, nichée sur les bords du lac. L’histoire se lit dans les lignes épurées de son architecture de style anglo-américain.

Le Manoir Hovey a été construit en 1900 par l’Américain Henry Atkinson qui, pour ériger cette belle demeure, s’est inspiré de la maison de George Washington située à Mount Vernon, en Virginie. La région a été plus tôt colonisée par des Américains loyalistes, fidèles à la Couronne britannique. De nombreuses autres demeures, sur la rive ouest du lac, conservent encore la trace de cet héritage.

En 1950, le manoir fut transformé en auberge par le Montréalais Robert Brown qui a tenté de sauvegarder le cachet ancien de cet établissement datant du siècle dernier. L’endroit respire la tranquillité et ses pièces sont tout simplement magnifiques.

La bibliothèque, tendue de draperies, recèle encore de vieux volumes du XIXe ayant appartenu à Henry Atkinson. Le Tap room, ancienne écurie, a été transformé en pub anglais au charme ancien. Une tête de bouc empaillé y trône au-dessus d’une gigantesque cheminée.

Le Manoir Hovey propose 40 chambres et suites, toutes de styles différents. Nicole Kidman et Anthony Hopkins sont venus y tourner  leur film The Human Stain. La clientèle de l’auberge est constituée de 50% de Québécois, de 40% d’Américains, le reste étant composé d’Ontariens et d’Européens.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Traitement princier oblige, une nuit en chambre double, accompagnée d’un copieux dîner, n’est pas à la portée de toutes les bourses. Le manoir et son restaurant sont l’un des rares établissements au Québec à s’être mérités les fameuses cinq étoiles.

Manoir Hovey, 575 chemin Hovey, North Hatley, Tél: 800-661-2421 ou 819-842-2421. www.manoirhovey.com

Une fête délicieuse

Produit divin, aux vertus soi-disant aphrodisiaques, le chocolat continue de déchaîner les passions. À la fin du mois de mai, dans le village de Bromont, où existe déjà un Musée du chocolat, une fête entière lui est dédiée.

Tous les ans, la Fête du chocolat réunit ainsi des artisans-chocolatiers du Québec, mais aussi de l’étranger qui viennent y présenter leurs dernières nouveautés. Sculptures de blocs de chocolat, peinture chocolatée pour les enfants et body painting chocolaté, sont au menu.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Le soir, un festin chocolaté est servi à l’Auberge du château Bromont. Les convives, résidents du village et des environs, s’y retrouvent pour déguster un menu complet à base de chocolat.

Cette année, un croustillant de canard au chocolat noir, une crème de panais au chocolat blanc, à la cannelle et muscade avec chips de gingembre chocolaté, ainsi qu’un filet de porc au vinaigre balsamique, coulis chocolaté noir, ont su garder les invités en appétit tout au long de la soirée.

Un enveloppement au chocolat

Pour pouvoir humer l’odeur du chocolat sans jamais prendre un gramme, il suffit de se rendre au spa du Château Bromont pour un authentique enveloppement au chocolat. L’expérience est euphorisante. Dans une petite salle intimement éclairée, une jeune masseuse commence par exfolier la peau pour la débarrasser de toutes ses impuretés.

Elle prépare ensuite un traitement à base de cacao, avant de commencer à le répandre généreusement sur toute la peau. Une douce impression de chaleur envahit le corps. Enveloppé dans des couvertures et bercé par une musique relaxante, le client reste là et oublie tout. Le produit pénètre sa peau pour la laisser douce comme du satin.

Le chocolat est connu pour ses vertus hydratantes et anti-veillissantes. Le traitement à base de cacao favorise également la circulation du sang. Après une vingtaine de minutes ainsi enrobé, il faut se lever pour aller se nettoyer le corps. Un bain qui ressemble à une gigantesque fontaine de lait chocolaté est prévu à cet effet. On y barbote pendant une quinzaine de minutes, avant de repartir complètement relaxé… avec, pour péché mignon, un carré de chocolat dans la poche de son peignoir.

Spa Bromont. Tél: 450-534-2717

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur