Le cerveau de Sherlock Holmes

Partagez
Tweetez
Envoyez

Les livres analysant Sherlock Holmes sous toutes ses coutures rempliraient une bibliothèque à eux seuls. Mais Maria Konnikova a trouvé un angle inédit: un livre de psychologie personnelle décrivant comment vous pourriez «penser comme Sherlock Holmes».

Depuis son époque, la psychologie et la neurologie ont développé un vocabulaire et une connaissance du fonctionnement du cerveau — par exemple, le système qui nous fait réagir impulsivement et celui plus lent, plus rationnel — qui permettent de mettre en mots ce qui faisait la force du personnage.

Par exemple, s’exercer à ne pas croire — alors que notre tendance est plutôt de croire spontanément à ce qu’on nous dit — s’ouvrir à des connaissances nouvelles, vider son esprit en temps utile…

Vous ne deviendrez pas le plus grand détective de tous les temps, mais vous pourrez du moins «observer, et non pas seulement voir», comme Holmes le reprochait si souvent à Watson (Maria Konnikova, Mastermind: How to Think Like Sherlock Holmes, 2013).

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur