Le canot ou le kayak : lequel est le meilleur ?

Chacun a des avantages et des limites

Avec un canot, on peut transporter beaucoup d’équipement. (Photo : Dale Sanders)


24 juillet 2018 à 12h00

Certains arguments ne tendent jamais vers une résolution. Par exemple, les Canadiens restent divisés à l’égard de Louis Riel. Était-il un héros ou un traître? Pour les amateurs de plein air, nombre d’entre eux se sont longtemps disputés dans le but de déterminer la meilleure embarcation: le canot ou le kayak.

J’aimerais vous donner une réponse simple et précise, mais elle n’existe pas. Le kayak et le canot sont trop différents l’un de l’autre, alors il ne s’agit pas d’une bonne comparaison.

Nous pouvons toutefois reconnaître les avantages de chacun et déterminer dans quelles circonstances l’un remporte sur l’autre.

Le canot traditionnel est né de la forêt. Les Autochtones le construisaient avec l’écorce de bouleau, des racines d’épinette et de la résine de pin. (Photo : Tania Liboiron, L’Eau vive)

Le canot transporte beaucoup

Né d’un pays de forêts, de lacs et de rivières, le canot est le maître des portages entre les cours d’eau. En suivant l’exemple des Autochtones, les voyageurs ont démontré que le canot se transporte bien sur les épaules, même sur de longues distances.

De plus, nous pouvons transporter beaucoup avec un canot. Autrefois, les voyageurs bourraient leurs canots de fourrures et de marchandises, ce qui laissait peu d’espace aux canoteurs.

Aujourd’hui, nous pouvons transporter tout notre équipement de camping et nous avons assez d’espace pour bouger et pour changer la position dans laquelle nous sommes assis, ce qui ajoute à notre confort.

Du côté des désavantages, le canot est plus lent et plus sensible au vent. Notons aussi que les grandes vagues peuvent verser une surprenante quantité d’eau à l’intérieur d’un canot et le bateau perd rapidement son équilibre. Un canot rempli seulement d’un tiers d’eau chavire très facilement.

À 80 ans, Dale Sanders est devenu la personne la plus âgée à descendre la rivière Mississippi en canot. Au cours de son trajet de 3734 km, il s’est servi d’une pagaie de kayak afin d’augmenter sa vitesse et son efficacité. (Photo : Dominique Liboiron, L’Eau vive)

Le kayak est plus rapide

Né de la côte, le kayak nous provient des Inuits. Sans l’ombre d’un doute, le kayak est plus rapide que le canot. Sa plus petite taille offre moins de résistance à l’eau et le coup de pagaie d’un kayak est deux fois plus efficace.

Par exemple, lorsque l’on termine un coup de pagaie avec le bras droit, le bras gauche est en place pour un autre coup. En canot, à la fin d’un coup de pagaie, aucun des deux bras n’est en place pour pagayer de nouveau, il faut donc bouger ses bras vers l’avant pour maintenir la cadence. Cette manière de pagayer n’apporte alors aucune propulsion, ce qui rend le coup de pagaie d’un canotier moins efficace que celui du kayakiste.

Si vous avez à compléter un long trajet en peu de temps, le kayak bouffe les kilomètres, une caractéristique appréciée, surtout dans notre monde moderne dans lequel nous sommes trop souvent bousculés par le temps.

Par contre, sachez que le kayak se prête moins bien aux portages, surtout aux longs portages. L’intérieur d’un kayak offre moins d’espace qu’un canot. Souvent, les gens se plaignent qu’ils n’ont pas de place pour bouger leurs jambes, ils se sentent donc mal assis et tassés.

Le kayak est la voiture sport que l’on aime pour sa vitesse, mais sa petite taille laisse à désirer au niveau du confort.

L’invention du kayak date d’au moins 4000 ans. Autrefois, les Inuits les construisaient à partir de peaux de phoque et d’os de baleine. De nos jours, les matériaux ont changé, mais la forme demeure la même, ou presque. (Photo : Dominique Liboiron, L’Eau vive)

Voiture sport ou camion?

Bref, demander si un kayak est meilleur qu’un canot, c’est comme demander si une voiture sport est meilleure qu’un camion. L’accélération de la Ferrari fait battre le cœur, certes, mais à quoi bon une Ferrari s’il faut ramener un orignal après la chasse ?

Nous ne pouvons pas dire qu’il s’agit d’une comparaison juste. Le canot et le kayak possèdent chacun des forces et des faiblesses, tout comme une auto et un camion. Si vous avez à décider entre un canot ou un kayak, demandez-vous plutôt quels sont vos besoins et quelle embarcation vous servira le mieux.

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Plongée au cœur de Liberty Village, ancien quartier industriel

Liberty Village
Le quartier de Liberty Village, entouré par la rue King et la Gardiner Expressway à l'Est de Toronto, est un concentré d'histoire où les...
En lire plus...

12 novembre 2018 à 11h00

Quand la lumière vient de l’intérieur

galerie Thompson Landry
Ognian Zekoff, l’un des principaux peintres hyperréalistes du Québec, spécialisé dans le «clair-obscur contemporain», veut montrer que les sources de lumière ne viennent pas seulement...
En lire plus...

12 novembre 2018 à 9h00

Hommage des Torontois aux soldats de 14-18

Centenaire armistice Jour du souvenir 2018
Ce 11 novembre au matin, des milliers de Torontois se sont rassemblées pour célébrer le centenaire de l'armistice de la Première Guerre mondiale.
En lire plus...

11 novembre 2018 à 17h00

La Grande Guerre qu’on ne saurait oublier

Chaque année, le 11 novembre nous rappelle un moment important de notre histoire, celui de cet armistice signé le 11 novembre 1918 à 5 h15,...
En lire plus...

11 novembre 2018 à 11h11

Ces colonnes dressées vers le ciel

On remarque un grand nombre de colonnes imposantes dans les grandes villes d'Europe, mais il n'existe pratiquement pas de tels monuments dans nos villes...
En lire plus...

11 novembre 2018 à 11h00

Fin de vie sublime

livre
La journaliste suédoise Sofia Lundberg a autoédité Un petit carnet rouge, roman qui a connu un rare succès sur Internet avant d’être repéré par...
En lire plus...

11 novembre 2018 à 9h00

Quiz : Fin de la «Grande Guerre» 100 ans passés

quiz
Les combats de la Guerre de 1914-1918 prennent fin lorsque l’armistice est signé le 11 novembre 1918.
En lire plus...

11 novembre 2018 à 7h00

La musique a résonné en français aux quatre coins du pays

Une centaine d’artistes viennent de donner plus 200 spectacles de l’Atlantique au Pacifique dans le cadre du festival Coup de cœur.
En lire plus...

10 novembre 2018 à 15h00

Gérer le PLOE comme l’aide en santé?

La pression monte pour qu’Ottawa fasse un ménage du Programme des langues officielles dans l’enseignement (PLOE).
En lire plus...

10 novembre 2018 à 11h00

Le PLOE : un programme fédéral qui a besoin d’un grand ménage

L’année 2020 marquera le 50e anniversaire des transferts en éducation aux provinces et territoires, mais trouve-t-on dans le bilan du Programme de quoi célébrer?
En lire plus...

10 novembre 2018 à 9h00

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur