Le Blockchain favoriserait la transparence entre créateurs et distributeurs

TFO commence à tester son prototype

blockchain TFO

Glenn O'Farrell à la Berlinale 2018


27 février 2018 à 11h00

Adoptée par quelques secteurs de pointe comme celui des cryptomonnaies, la technologie du Blockchain – par laquelle tous les participants à une transaction restent informés de ce qui se passe – pourrait représenter la solution idéale pour faciliter la production et la distribution des œuvres audiovisuelles, selon le Groupe Média TFO.

la semaine dernière au Marché du film européen de la Berlinale, le PDG de TFO Glenn O’Farrell et son chef des produits numériques Ulrich Dessouassi dévoilaient le prototype qu’ils vont tester à partir du 1er mars.

Première initiative du genre au Canada dans l’audiovisuel, le projet Blockchain de TFO deviendra le modèle à suivre, prédit M. Dessouassi en entrevue à L’Express.

blockchain TFO
Ulrich Dessouassi

Maillons d’une chaîne

La technologie a le potentiel de «transformer la gestion des productions culturelles numériques pour faire valoir à leur juste valeur de la créativité des contenus audiovisuels».

Autrement dit: tous les maillons de la chaîne – des bailleurs de fonds aux distributeurs, en passant par les concepteurs et les artisans d’émissions, films, jeux et autres vidéos – pourront s’inscrire à un site pour suivre en temps réel l’évolution d’un projet, sa tarification et le règlement de ses droits.

Chacun pourra apprécier les productions culturelles numériques «à leur juste valeur» en même temps que calculer leurs redevances.

Nouvelle méthode de distribution

«L’industrie des médias se transforme et la technologie Blockchain permettra de stimuler l’industrie de la création audiovisuelle par ses valeurs de transparence, de sécurité, de démocratie et de décentralisation», a déclaré Glenn O’Farrell à la Berlinale.

«Comme producteur, agrégateur et distributeur de contenus audiovisuels, nous voulons participer à la valorisation des œuvres culturelles canadiennes, incluant les nôtres, tout en élargissant leur accès et leur visibilité.»

C’est une toute nouvelle méthode de distribution «qui se concentre sur la confiance dans les canaux de distribution et sur la connexion avec les spectateurs, où qu’ils soient dans le monde, pour ouvrir des marchés inimaginables», selon Romeo Ware, président et cofondateur de Three Lefts, un studio de recherche et de développement en technologies émergentes axé sur la Blockchain.

blockchain TFO
Romeo Ware

Écosystème d’un film

«En étant en mesure de payer tous les contrats de redevances et de revenus résiduels dans tout l’écosystème d’un film en quelques secondes, l’impact de cette plateforme est manifeste à chaque échelon de la production. Cela ouvre de toutes nouvelles avenues de mobilisation de capitaux et des canaux de distribution partout dans le monde.»

Contrats intelligents, garantie de la véracité des statistiques de consommation, traçabilité inaltérable des crédits et de la rétribution, facilité à créer et présenter de façon transparente des rapports d’utilisation et de répartition des redevances et revenus de licence auprès des investisseurs: «les bénéfices de la Blockchain TFO seront nombreux et répondront à différents besoins», assure M. Dessouassi.

Projet-pilote

Le prototype testé au cours des prochaines semaines sera «une fausse production télévisuelle», explique-t-il. «Les intervenants intéressés pourront s’inscrire au site et en suivre le parcours. Plus tard cette année, quand le système aura fait ses preuves, on l’appliquera à de vraies productions.»

Le projet-pilote de TFO est financé par le Fonds des médias du Canada, mais la technologie Blockchain appartient à tous et continuera vraisemblablement de se répandre dans divers secteurs d’activités.

blockchain TFO
Glenn O’Farrell à la Berlinale 2018

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Les Indisciplinés investissent dans un grand spectacle pour leur 10e anniversaire

Indisciplinés de toronto
De plus en plus de nouveaux comédiens et techniciens talentueux
En lire plus...

22 juin 2018 à 15h00

François Bourassa se réinvente

François Bourassa
Le 27 juin au Festival de jazz
En lire plus...

22 juin 2018 à 14h00

Un règlement albertain machiavélique

La Couronne suspend des procédures pour ne pas reconnaître le droit des Défendeurs au français
En lire plus...

22 juin 2018 à 12h30

Aurélie Resch décroche le prix Trillium

Prix littéraire Trillium de l'Ontario
Rare encouragement pour les récits courts
En lire plus...

22 juin 2018 à 11h39

Cannabis : à la poursuite du diamant vert

La légalisation va donner accès à du financement pour la recherche
En lire plus...

Impact économique de l’intelligence artificielle : on cherche encore

Pas de pertes d’emplois ni de productivité accrue
En lire plus...

22 juin 2018 à 7h00

L’espiègle trio jazz Les Malcommodes

les malcommodes
Le 26 juin au Festival de jazz de Toronto
En lire plus...

21 juin 2018 à 13h00

Un test a changé sa vie : dans les pas d’un enfant dyslexique

La Liberté
«J’étais content de savoir que je n’étais pas stupide»
En lire plus...

21 juin 2018 à 10h00

Le véganisme dans le vêtement : trop de plastique ?

Le cuir de kangourou et le polyester plus «verts» que la laine d’alpaga et le cuir de bovin
En lire plus...

21 juin 2018 à 7h00

Technicien(ne) à l’aide technique

Conseil scolaire catholique MonAvenir - Le Conseil scolaire catholique MonAvenir est à la recherche d’une personne permanente, à temps plein (1,0), soit 35 heures par semaine, qui agira à titre de technicienne, technicien à l’aide technique...
En lire plus...

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur