Le «art-rock» québécois débarque à Toronto

La Tragédie

Partagez
Tweetez
Envoyez

Le groupe «art-rock» québécois, la Tragédie, donnera un concert le vendredi 15 août sur la scène de l’Izakaya Sushi House de Toronto.

La Tragédie, c’est deux voix: David Atman et Noémi Thébalt. L’Express s’est entretenu avec David, qui est aussi guitariste. Accompagnées par Simon Labrecque à la basse et François Brinck-Boucher aux percussions, ces nouveaux talents ne cessent de surprendre par leur originalité.

Tantôt doux, tantôt plus «hard», mêlant rock, folk et poésie québécoise, le groupe signe de très beaux morceaux. Une poésie sombre et nostalgique, qui intègre parfois des extraits de célèbres poèmes québécois.

Cela fait fusionner leur passion pour la musique et leur désir de mettre en avant leur culture. «Le français est essentiel pour nous, le groupe ne serait pas le même sans. C’est le symbole de notre culture québécoise.»

À l’écoute du disque, on ressent ce mélange de genres avec des références au psychédélisme de The Doors, au Folk de Dylan, au rock indépendant de Radiohead et au progressif de Tool.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Mais on est aussi touché par des textes qui mélangent les époques, s’inspirant du symbolisme de Baudelaire et William Blake, de la philosophie allemande de Nietzsche et du Théâtre de la Cruauté d’Artaud.

Après sa formation en hiver 2012 à Montréal, le groupe qui se qualifie de «poético-musical» ne cesse de monter. Plus d’une cinquantaine de représentations à travers le Québec, l’obtention de la subvention de jeunes volontaires en 2012, qui leur permet d’enregistrer leur premier opus, Danse la langue, sorti en 2013.

Puis l’obtention d’une deuxième subvention pour la réalisation d’un premier clip vidéo pour le titre de n’importe qui sortie en avril 2014.

Ce mois-ci, ils entament leur première tournée à travers l’Ontario. Comme l’explique David, c’est important pour eux de se produire dans cette province anglophone pour promouvoir la culture québécoise. «On est encore là même si nous sommes moins nombreux qu’avant.»

C’est leur premier concert à Toronto et ils veulent montrer aux Torontois que «Toronto appartient autant aux francophones qu’aux anglophones, comme Montréal appartient autant aux anglophones qu’aux francophones».

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Ils interpréteront tout leur album La danse de la langue, mais aussi quelques morceaux inédits à l’Izakaya Sushi House, car ils sont en train d’enregistrer un album live pour l’automne après leur tournée en Europe.

En effet en septembre ils s’envoleront pour la France et la Belgique, pour une tournée européenne, un grand événement pour le groupe montréalais. «On a aussi comme futur projet de s’étendre aux pays européens non francophones comme l’Allemagne» précisait David.

Renseignements

Pour passer un moment rock poétique avec la Tragédie, rendez-vous à l’lzakaya Sushi House de Toronto (métro St.Clair) le 15 août à 21h, 8 $.

Retrouvez-les, sur leur site internet www.latragedie.com et sur iTunes pour acheter leur album Danse la langue.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur