L’art de voyager seul

Cinq astuces

Relaxer sur la plage ou faire une tonne d'activités: c'est vous qui choisissez. (Photo: Ana Gabriel)


4 septembre 2017 à 12h18

Votre période de vacances arrive à grands pas et vous êtes décidé à partir en voyage. Un problème, aucun de vos proches n’est disponible pour vous accompagner. C’est peut-être le moment d’envisager de partir seul.

Voyager sans ami ni famille peut sembler peu attrayant, voire même effrayant au départ. Mise à part la facilité à se faufiler dans une foule, obtenir une place dans un autobus tam-tam ou embarquer à bord d’un taxi-moto plus facilement, vivre de nouvelles aventures en solo comporte de nombreux autres avantages.

La liberté

En vacances, certains aiment relaxer sur la plage, alors que d’autres préfèrent participer à un maximum d’activités possibles. Peu importe votre style, voyager seul vous offre la liberté de faire ce qui vous plaît, quand bon vous semble.

Faire la sieste dans un hamac au Sénégal, naviguer plus de temps que prévu sur l’océan en Taïwan ou suivre des cours de langue en italien en Toscane, pas de problème. Vous seul êtes maître de votre destinée.

Cela peut sembler égoïste, mais pour au moins la durée du périple, c’est vous qui prenez les décisions sans avoir à faire de compromis.

Personne ne vous reprochera d'apporter un peu de travail en voyage solo. (Photo: Corinne Kutz)
Personne ne vous reprochera d’apporter un peu de travail en voyage solo. (Photo: Corinne Kutz)

Apprécier sa propre compagnie

C’est bien connu, l’humain est un être social. Au travail, à la maison ou dans les loisirs, on attire constamment la compagnie d’autrui. Les périodes de solitude peuvent être des denrées rares. C’est pourquoi se créer des moments à soi peut s’avérer nécessaire.

Lorsqu’on part en solitaire, cela permet de se retrouver seul face à soi-même, ce qui aide à comprendre davantage son individualité. On peut ainsi apprendre (ou réapprendre) à écouter ses besoins et ses désirs pour mieux les combler.

Puis, vous seriez surpris de constater à quel point votre propre compagnie peut vous être agréable!

Sortir de sa zone de confort

Comment réagissez-vous lors d’une situation problématique? Êtes-vous du genre pragmatique ou de ceux qui se plient en petite boule dans un coin?

Quel que soit votre profil, faire un périple en mode solo vous oblige à sortir de votre zone de confort pour vous permettre de développer votre plein potentiel.

Vous retrouvez dans une position où vous n’avez d’autres choix que de vous fier à vous-même vous amène à faire preuve de débrouillardise. L’art de trouver une solution aux obstacles est un atout qui peut s’avérer utile autant sur le plan professionnel que personnel. Et cela vous fera de belles anecdotes à raconter au retour.

Certains sports se pratiquent mieux seul. (Photo: Tobia Sola)
Certains sports se pratiquent mieux seul. (Photo: Tobia Sola)

Planifiez pour économiser

Il fut un temps où parcourir le monde sans compagnon coûtait plus cher que de partir en couple. Encore aujourd’hui, plusieurs établissements chargent un supplément pour une occupation simple afin de combler le manque à gagner que leur rapporterait une occupation double.

Par contre, avec de la planification et un bon sens de la négociation, un voyageur indépendant peut s’en tirer à bon compte.

Le voyage en solitaire est en plein essor et l’industrie du tourisme s’adapte de plus en plus. On retrouve donc davantage d’endroits qui cessent d’appliquer ces frais pour attirer plus de clients, ce qui est surtout le cas en période hors saison.

Autrement, il existe des alternatives, telles que de séjourner dans des auberges de jeunesse qui offrent en général des prix plus bas que dans des hôtels traditionnels, mais donnent en plus la possibilité de vivre en communauté et de côtoyer d’autres aventuriers.

Nouvelles amitiés

Les conversations s’amorcent souvent plus facilement en vacances. Une salutation peut ainsi se transformer en amitié. Partir à l’étranger, surtout seul, intrigue et attire la curiosité des gens. Se montrer ouvert et intéressé aux autres (tout en restant vigilant) peut élargir et diversifier votre cercle social.

Vous pouvez aussi prendre part à des rencontres amicales grâce à des groupes Meetup. Cette organisation rassemble des passionnés dans des milliers de villes à travers le monde afin qu’ils puissent pratiquer ensemble un loisir commun.

Alors, même en solitaire, vous avez le choix de rester seul… ou pas.

On peut nouer des amitiés en voyage. (Photo: Derick Anies)
On peut nouer des amitiés en voyage. (Photo: Derick Anies)

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Une escapade de deux jours à Chicago, ça vous tente?

À seulement 1h30 de vol de Toronto, Chicago est la destination idéale pour s'offrir une petite escapade de quelques jours. Petit tour d'horizon. 
En lire plus...

12 décembre 2018 à 11h00

Défauts latents et patents: acheteurs et vendeurs, faites attention!

Vices cachés
Les vendeurs doivent révéler les vices cachés (latents) mais ne sont pas tenus de divulguer les défauts évidents (patents) à des acheteurs potentiels.
En lire plus...

12 décembre 2018 à 9h00

Les Chinois veulent faire pousser des plantes sur la Lune

Si tout va bien, en 2019, des plantes pousseront sur la Lune: dans un environnement scellé, mais soumis à la faible gravité de notre...
En lire plus...

12 décembre 2018 à 7h00

Nouvelle-Alliance amasse 9 200 $ contre le cancer

cancer
La communauté de l’école secondaire catholique Nouvelle-Alliance, à Barrie, a pris part à l’initiative The Inside Ride contre le cancer chez les jeunes.
En lire plus...

11 décembre 2018 à 19h00

Une tempête de mercis sur le territoire de Viamonde

Pour lancer l’hiver, le Conseil scolaire Viamonde a déclenché ce mardi 11 décembre «une tempête de mercis» dans ses 53 écoles sur son territoire...
En lire plus...

11 décembre 2018 à 17h00

Gilets jaunes: une culture de dévalorisation du travail

La montée du mouvement des «gilets jaunes», c’est l’aboutissement d’un demi-siècle de complaisance envers une culture de dévalorisation du travail.
En lire plus...

11 décembre 2018 à 15h00

Le Prix Rosa Parks à l’AFO

L’AFO a reçu le 10 décembre à Québec le Prix du 105e anniversaire de Rosa Parks.
En lire plus...

11 décembre 2018 à 13h00

Le nouveau service Accès Tout Antidote

Avec la parution d’Antidote 10, Druide a introduit le service Accès Tout Antidote, ou service ATA, qui permet de maximiser l'utilisation du célèbre correcteur...
En lire plus...

11 décembre 2018 à 11h00

L’amour nous aveugle

Jean E. Pendziwol
Une aînée aveugle et une jeune femme délinquante se croisent, puis s’entraident dans une maison de retraite du Nord ontarien.
En lire plus...

11 décembre 2018 à 9h00

Seuls sur leur île: contacter ou ne pas contacter?

La mort d’un jeune Américain, tué par les habitants d’une île qu’il rêvait «d’évangéliser», a relancé un vieux débat.
En lire plus...

11 décembre 2018 à 7h00

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur