L’art de s’affranchir

Lise Goulet et Chantal Leblanc à Glendon mardi soir dernier.

9 février 2016 à 10h01

Devons-nous célébrer ou dénoncer le virage dans nos façons de communiquer que représente la perte imminente de la livraison du courrier à la maison?

L’exposition itinérante franco-ontarienne Art postal au XXIe siècle: s’affranchir, qui fait escale ce mois-ci à l’ancienne galerie Glendon, s’inspire de cette actualité.

«C’est suite aux protestations qui ont accueilli l’annonce de Postes Canada, à l’hiver 2014, de l’annulation de son service de livraison porte-à-porte devenu trop coûteux, que cette problématique m’a intéressée», raconte la commissaire de l’exposition, Lise B. L. Goulet.

Le vernissage de mardi soir dernier avait lieu sur le campus bilingue de l’Université York. Le projet a commencé son pèlerinage à Timmins.

Après Toronto, les œuvres poursuivront leur périple à la Galerie d’art du Temiskaming à Haileybury ainsi qu’à d’autres endroits. Le projet prendra fin en février 2017.

Chantal Leblanc, commissaire régionale du Sud pour le regroupement d’artistes BRAVO, précise que «c’est BRAVO Sud qui a eu l’initiative, mais tous les BRAVO y participent».

En lien avec la décision controversée de Postes Canada, on y provoque une réflexion sur l’influence de l’ère numérique, explique Chantal Leblanc.

«Il s’agit de créer quelque chose qui peut se poster et qu’on envoie tel quel. Il ne fallait pas que cela dépasse 20$ d’envoi. Ces œuvres accumulent les traces de galerie en galerie.»

C’est avec ironie que l’assemblée a convenu qu’ici «le voyage endommage»…

L’exposition rassemble 24 œuvres d’art. Les créateurs torontois participants étaient présents au vernissage. À côté des œuvres sont disposés des écrans pour expliquer la démarche entreprise par les artistes.

«Étant donné que cela a été financé par le ministère de l’Éducation, il y a dans notre projet un volet éducatif, d’où la vidéo pour montrer le processus créatif de l’artiste», explique Chantal Leblanc.

Chacune des oeuvres présentées a son histoire, dans la mesure où le thème est très libre. Chacun a sa spécialité, son matériau et son mode d’expression.

Chantal Leblanc (En vrai de vrai!) a choisi de se focaliser sur «une grande réflexion sur l’influence de l’ère numérique sur l’art», alors que pour l’artiste Paul Walty (Les Jongleurs I, II, III), il était important de se consacrer «au problème des envois qui n’arrivent pas… autrement dit sur le processus de transport».

De son côté, Luc Bihan (Télépathie) a choisi d’exprimer son message à travers un film. «La télépathie est le meilleur moyen de communiquer avec les émotions des autres et vice et versa», dit-il. «Les mots n’expliquent pas tout.»

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Le blé est plus complexe que nous

La cartographie du génome du blé devrait accélérer l’identification des gènes importants pour les producteurs. (Photo: Pexels — http://bit.ly/2hkK6iS)
Des gènes importants pour les producteurs.
En lire plus...

Dans un mois, le métro dépassera les frontières de Toronto

metro Toronto York Spadina
Enfin une station au milieu du campus de l'Université York
En lire plus...

17 novembre 2017 à 11h00

Casques bleus: même un petit nombre de femmes est efficace

Patrouille de la Police UNPOL à Tombouctou pour sécuriser la population de la ville face aux menaces terroristes et au  banditisme. L’égalité des sexes devrait devenir partie intégrante de la culture militaire de l’ONU. (Photo : Défense nationale).
Le nombre de Canadiens est à son plus bas depuis 50 ans
En lire plus...

17 novembre 2017 à 10h25

Deux fois plus de pauvreté chez les Torontois de couleur

Un peu plus d'une famille sur quatre serait pauvre à Toronto.
Les enfants de la région de Toronto appartenant à des familles «racialisées» ou «de couleur» ont deux fois plus de malchance de vivre dans...
En lire plus...

16 novembre 2017 à 17h25

Des services d’établissement bilingues à Chatham-Kent

Inauguration officielle du service d'établissement à Chatham ce jeudi 16 novembre avec des représentants du Collège, de la municipalité, de partenaires communautaires et des nouveaux arrivants.
Au Collège Boréal
En lire plus...

16 novembre 2017 à 15h32

Les valeurs autochtones pour un curriculum plus inclusif

Le Wampum (ceinture cérémoniale) est remis à Martin Bertrand, directeur de l’Education du Conseil scolaire Viamonde.
La réconciliation passe par l'éducation
En lire plus...

16 novembre 2017 à 15h00

Quand l’art donne vie aux mots

Shawn Serfas, peintre, Catherine Parayre, auteure, Laetitia Delemare, directrice culturelle de l'AFT.
Pseudo-Fiction à l'Alliance française pendant un mois
En lire plus...

16 novembre 2017 à 13h45

Aux morts pour la paix et la liberté, la TFS reconnaissante

Le consul de France, Marc Trouyet, avec le directeur de la Toronto French School, Josep L. González.
Mettre fin à toutes les guerres: une cérémonie du Souvenir axée sur la réflexion
En lire plus...

16 novembre 2017 à 13h13

La médaille du 150e du Sénat à 12 Franco-Ontariens

La médaille du 150e: au verso l’emblème du Sénat; au recto la Chambre Haute avec le nom du récipiendaire de la médaille.
Guy Mignault et Paul-François Sylvestre parmi les choix de Lucie Moncion
En lire plus...

16 novembre 2017 à 12h38
Brenntag Canada

Adjoint bilingue au crédit – Etobicoke (Toronto)

Brenntag Canada Inc. - Brenntag Canada Inc. est le chef de file de la distribution des produits chimiques spécialisés et courants pour les principales industries ressources et de fabrication au Canada. Comptant plus...
En lire plus...

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur