L’armée impériale chinoise débarque à Toronto

Partagez
Tweetez
Envoyez

L’empereur guerrier de Chine et son armée de soldats en terre cuite déferleront bientôt sur la Ville-Reine, plus précisément au Musée royal de l’Ontario (ROM). La tournée canadienne de cette exposition, dont certaines pièces ne sont jamais sorties de la Chine, commencera à Toronto en juin prochain et continuera à Montréal avant de rejoindre l’Ouest avec Calgary et Victoria. L’annonce officielle a eu lieu mercredi dernier au ROM, en présence des représentants des musées concernés et du ministre ontarien du Tourisme et de la culture, Michael Chan.

L’exposition L’empereur guerrier de Chine et son armée de soldats en terre cuite présentera des pièces issues du complexe funéraire de Qin Shihuangdi, premier empereur de la dynastie des Qin, considéré comme le premier empereur de Chine.

Situé dans la province de Shaanxi au nord du pays, le complexe a été découvert en 1974. Depuis, trois fosses anciennes ont été mises à jour par les archéologues qui en ont dégagé environ 2000 guerriers et chevaux de grandeur nature. Et cette découverte déjà impressionnante ne représente qu’une infime partie de la structure funéraire que les archéologues continuent de fouiller.

On a cru à un canular

«À l’époque, tellement cette découverte était énorme, on a cru à un canular», explique Nathalie Bondil, directrice du Musée des Beaux-Arts à Montréal qui accueillera l’exposition début 2011.

Dans le but d’organiser une exposition d’archéologie chinoise, la directrice du Musée des Beaux-Arts s’était déjà déplacée en Chine pour rencontrer des responsables de musées et instituts de la province du Shaanxi lorsqu’elle a pris connaissance de démarches similaires entreprises par le ROM. De là, le partenariat s’est mis en place tout naturellement entre ces deux musées, le Glenbow Museum de Calgary et le Royal B.C. Museum à Victoria.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Le ROM est le premier musée à être entré en contact avec les officiels Chinois afin de mettre en place cette exposition. Selon le conservateur principal, Chen Shen, qui a préparé le contenu de la tournée, «la conception même d’une tournée nationale est nouvelle et sa présentation est différente des expositions internationales précédentes. Le nombre de guerriers grandeur nature et l’ampleur de l’exposition en font la plus grande présentation en Amérique du Nord de cette armée».

«On voulait mettre en place une telle exposition depuis 2004, mais ça n’a pas pu se faire par manque de place», avoue à L’Express le spécialiste d’art et d’archéologie de l’Asie orientale.

Des pièces jamais exposées auparavant

Six ans après, c’est chose faite. Le public pourra découvrir des pièces archéologiques dont certaines n’ont jamais quitté la Chine et n’ont parfois même jamais été exposées dans des musées chinois.

En tout, ce seront 120 ensembles d’objets, soit plus de 250 artefacts datant du premier millénaire avant J.-C., dont 18 sculptures en terre cuite grandeur nature, que le public canadien pourra découvrir. Les sculptures représentent du personnel militaire et civil très varié: des généraux, des soldats cuirassés, des officiers de grade inférieur, des archers, un acrobate, un cavalier, un conducteur de char ainsi que deux chevaux.

Mettant en lumière la vie de l’empereur, et les soldats de terre cuite sculptés de son vivant, l’exposition examinera également les personnages du point de vue historique et social.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur