L’AFO: 110 ans de luttes, réussites, engagements

Fierté franco-ontarienne au défilé de la St-Jean 2019 à Montréal.
Partagez
Tweetez
Envoyez

L’Assemblée de la francophonie de l’Ontario (AFO) vient de lancer l’année de célébration de ses 110 ans d’histoire.

C’est le 20 janvier 1910 que l’Association canadienne-française d’éducation d’Ontario (ACFÉO) voit le jour à la suite d’un congrès de deux jours regroupant 1200 délégués francophones de la province à Ottawa.

Union

Dès sa création, l’organisme se positionne comme interlocuteur politique fort dans le domaine de l’éducation, notamment dans le dossier de contestation du Règlement 17 interdisant l’usage du français dans les écoles de l’Ontario.

En 1969, l’ACFÉO change son nom et devient l’Association canadienne-française de l’Ontario (ACFO provinciale). Elle élargit, par la même occasion, son champ d’activités et de revendications au domaine juridique, culturel, politique, à l’économie et à la santé.

Le directeur général Peter Hominuk et le président Carol Jolin.

Division

C’est en 2006 que l’Assemblée de la francophonie de l’Ontario (AFO) naît de la fusion de l’ACFO provinciale et de la Direction Entente Canada communauté-Ontario (DECCO, qui avait été formée par des dissidents de l’AFO).

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

«Je suis très reconnaissant de tout ce que nos prédécesseurs ont accompli pour la communauté francophone de l’Ontario», a déclaré le président Carol Jolin.

Mobilisation

L’an dernier, l’AFO était parvenu à mobiliser les Franco-Ontariens contre des restrictions budgétaires provinciales affectant notamment l’Université de l’Ontario français et le Commissariat aux services en français.

«C’est en partie grâce à ces 110 ans de travail acharné que nous avons une communauté francophone aussi active dans toute la province. À notre tour, nous nous assurons que nos droits soient respectés et que les francophones de la province prennent leur place. Je suis encouragé également de voir la relève aussi active. L’organisme a encore un bel avenir devant lui.»

Entente entre l’AFO et Canadian Parents for French.

Passé

Tout au long de 2020, l’AFO publiera sur son site internet des articles historiques sur des événements marquants de l’organisme et de la communauté franco-ontarienne.

Des célébrations seront également organisées dans différentes villes de la province, culminant avec le congrès annuel à Ottawa qui aura pour thème «Agir pour l’avenir».

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Avenir

Cette semaine, invité à se prononcer sur le prochain budget de l’Ontario lors des consultations prébudgétaires, Carol Jolin a notamment recommandé un plan d’action visant à stimuler l’économie des entreprises offrant des services en français.

L’AFO souhaite aussi que le gouvernement comble les besoins de lits de soins de longue durée désignés pour les francophones.

Le lobby politique demande aussi que la variable linguistique soit inscrite sur la carte Santé.

Un nouveau logo en 2020.

Outre des investissements dans les arts et la culture francophones, l’AFO propose aussi que le gouvernement «assure une perspective francophone dans sa révision des finances publiques et dans sa création de programmes».

«Le prochain budget est l’occasion d’accroître l’offre et l’efficience des services en français, de prendre en considération le phénomène de vieillissement rapide de notre population et de renforcer la contribution économique des Franco-Ontariens», estime Carol Jolin.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur