La tache rouge de Jupiter: 350 km d’épaisseur

Mais elle rapetisse

La sonde Juno mesure des micro-ondes radio naturelles émanant des nuages de la tache rouge de Jupiter. (Photo: NASA)


16 décembre 2017 à 9h00

Il faudra peut-être que la «grande tache rouge» de Jupiter soit rebaptisée le «grand trou rouge» de Jupiter: cette chose fait au moins 350 km de profondeur.

Imaginez une épaisse couche de nuages: c’est ce que nous voyons de Jupiter. Et imaginez qu’au milieu de ces nuages traversés par toutes sortes de courants atmosphériques, subsiste depuis quelques siècles un énorme cyclone, plus grand que la Terre: c’est, en gros, ce qu’est la tache rouge.

Or, voilà que les observations de la sonde Juno permettent de «voir» plus loin à l’intérieur que jamais: un des instruments sert à mesurer les micro-ondes radio naturelles, qui traversent les nuages et s’échappent dans l’espace. Des régions plus chaudes génèrent davantage de micro-ondes, et l’analyse des émissions a ainsi permis d’en apprendre un peu plus sur les 350 derniers kilomètres que ces ondes ont traversés.

Juno a pu faire cette analyse en juillet, lorsqu’elle est passée directement au-dessus de ce grand mystère rouge. Un grand mystère qui, incidemment, rapetisse: depuis les observations du XIXe siècle, la tache aurait perdu au moins le tiers de sa taille.

Quel est le sort qui l’attend dans le futur? Personne n’en sait rien. Mais pour ce qui est de savoir à quelle profondeur ce phénomène météorologique géant poursuit-il sa descente, au-delà des 350 km, les ingénieurs de Juno travaillent déjà à d’autres observations qui pourraient peut-être lever un peu le voile.

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Le Prix Jeanne Sabourin à Claude Guilmain

Prix Jeanne Sabourin
9e Gala Reconnaissance de Théâtre Action
En lire plus...

18 juin 2018 à 15h59

Accueil «par et pour» les francophones à l’aéroport Pearson

Une initiative à répéter dans d’autres aéroports au pays
En lire plus...

18 juin 2018 à 14h59

Marche gastronomique dans Chinatown

Dix plats dans six restos en deux heures et demie
En lire plus...

18 juin 2018 à 10h00

Quand les « indiennes » ont révolutionné la mode européenne

Pour saisir le sens et l’importance d’une découverte, il faut se replacer à l’époque où celle-ci a été faite. En Europe, dans le passé,...
En lire plus...

17 juin 2018 à 11h00

Errer entre deux mondes

Guy Bélizaire vient de publier À l’ombre des érables et des palmiers, un recueil de nouvelles dont certaines sont écrites au « je ». Est-ce une...
En lire plus...

17 juin 2018 à 9h00

Quiz : Le lundi de la matraque

quiz
Ça brassait au Québec dans les années 60-70: le Lundi de la matraque en est un épisode mémorable.
En lire plus...

17 juin 2018 à 7h00

Suer pour rester en santé

santé
Recherche et activité physique : un demi-siècle de médecine préventive
En lire plus...

La schizophrénie du placenta

On savait déjà que les sources de la schizophrénie étaient en partie génétiques. Et une hypothèse veut depuis longtemps que des complications pendant la...
En lire plus...

16 juin 2018 à 7h00

High Park, un espace de verdure au cœur de la ville

High Park
Visites Express
En lire plus...

15 juin 2018 à 17h00

Un pavillon des saveurs francophones à la FrancoFEST de Hamilton

FrancoFEST Hamilton
Le Couleur, Céleste Lévis, Jacobus, Claude Bégin, Jamie Adkins...
En lire plus...

15 juin 2018 à 15h00

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur