La résilience à l’honneur au Forum communautaire du Collège Boréal

Les étudiants se sont informés directement auprès des organismes.
Partagez
Tweetez
Envoyez

Avec de la persévérance et de la résilience, tout est possible. Si un thème s’est imposé à la quatrième édition de la Foire des services communautaires destinée aux étudiants du Collège Boréal à Toronto ce mercredi 27 novembre, c’est celui-là.

En plus d’une vingtaine d’organismes communautaires présentant leurs services, le Collège Boréal de Toronto avait invité deux professionnels inspirants: Barbara Ceccarelli, la directrice générale des Centres d’Accueil Héritage de services aux aînés, et Patrick Bizindavyi, ex-relationniste du Centre francophone du Grand Toronto, aujourd’hui conférencier et formateur avec sa société Unleashed Possibilities.

Les étudiants se sont informés directement auprès des organismes.

Carrières exigeantes en santé

Le parcours de Mme Ceccarelli a exposé les étudiants à la diversité de carrières qui existe en santé: de la formation technique pointue à la gestion des services.

CAH Barbara Ceccarelli
Barbara Ceccarelli

Elle a «parlé avec passion de son métier d’infirmière et encouragé nos étudiants en sciences de la santé à persévérer dans ce domaine, certes difficile et exigeant, mais tellement essentiel à notre société», remarque Ronan Le Guern, chargé des communications au campus torontois.

D’itinérant à formateur

Pour Patrick Bizindavyi, la résilience «c’est un thème qui définit un peu ma vie».

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

En 2002 il quitte le Burundi, arrive au Canada avec 60$ en poche, et se retrouve en situation d’itinérance. Ce passionné de basketball donc dû se battre pour atteindre ses rêves, dont celui de travailler avec la NBA.

Patrick Bizindavyi.

«Quand je partage mon histoire, les gens me disent que je suis chanceux. Mais j’ai payé le prix. En suivant mes rêves, il y a des choses que j’ai réalisées, il y a des choses que j’ai échouées… Ça m’a demandé beaucoup résilience. Mais à la fin, on y arrive si on tient le coup.»

Avec Unleashed Possibilities, il cherche maintenant à aider les gens à prendre conscience de leur potentiel pour atteindre leurs objectifs.

Son intervention a beaucoup plu aux jeunes: à la fin, on se pressait autour de lui pour prendre ses coordonnées.

Une vingtaine d’organismes

Le directeur du campus torontois, Gilles Marchildon, affirme que cette édition du Forum communautaire a été un franc succès.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.
Gilles Marchildon, directeur du campus de Toronto du Collège Boréal.

«On a été ravi par la réponse de la communauté. On a eu plus de vingt organismes communautaires qui ont confirmé leur participation. Il a fallu rajouter des tables. Les étudiants ont participé de façon très enthousiaste.»

Parmi les participants: le Conseil scolaire Viamonde, le Conseil catholique MonAvenir, La Maison, Oasis Centre des femmes, le Centre d’Accueil Héritage, la Santé publique de Toronto, etc.

En attendant le déménagement dans le quartier de la Distillerie l’an prochain, le campus torontois du Collège Boréal est encore situé au 3e étage du 1 rue Yonge.

La table du département de la Santé publique de Toronto.

Un événement pour les jeunes

Rappelons, comme l’affirme Gilles Marchildon, que les jeunes «sont la raison d’être de cet événement».

Non seulement la Foire sert à leur faire «prendre connaissance des services communautaires qui existent» autour d’eux, mais elle permet aussi de «faire le pont entre les étudiants et ces services communautaires»

Certains d’entre eux reçoivent d’ailleurs des stagiaires du Collège Boréal et sont de «futurs employeurs» pour les étudiants.

Les étudiants sont repartis avec de l’information et des contacts.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur