La Provence vue du ciel

Un vol en ULM pendulaire de RésaFly.


11 avril 2017 à 0h14

«Ça va secouer un peu», me dit en souriant Ted, mon instructeur et créateur de RésaFly, tandis qu’il tourne le contact et accélère. Le drôle de petit appareil cahote, tremblote et sursaute, tandis qu’il parcourt de plus en plus rapidement la courte piste de lancement avant de quitter le sol et de s’élever dans les airs.

Contactée pour essayer cette activité qui démarre dans le sud de la France, je n’avais pas vraiment idée de ce que pouvait être un vol en ULM pendulaire.

«Vous verrez, c’est un peu comme un scooter des airs avec une voile au-dessus. Sans carlingue autour, vous serez au plus près des éléments et vous sentirez comme un oiseau au-dessus de la terre.»

Passionné par le vol et les sensations que cela peut procurer, Ted Szymczak a monté sa compagnie de vol en ULM au-dessus des plus beaux paysages provençaux pour offrir un baptême de l’air aux curieux de 5 à 99 ans. Il survole ainsi des paysages d’une grande variété pour une durée variable.

Seulement maintenue par une ceinture, je me sens libre comme un oiseau et tends les bras à l’horizontale pour sentir l’air filer entre mes doigts. Contrairement au parapente, il n’y a pas de secousse. Le vol est plaisant, tranquille. Reste le bruit du moteur qui me rappelle que je suis l’héritière de Jules Verne et non du condor des Andes.

La voile au-dessus du «scooter» aide à diriger, à prendre ou perdre de l’altitude. Jamais elle ne cause d’embardées ni de voltes.

Je suis contente que, pour cette demi-heure dans les airs, Ted pilote l’appareil. Il faut quand même une certaine formation pour maintenir la vitesse, la hauteur, se rapprocher ou prendre du recul. Lui aux commandes, je n’ai qu’à me perdre dans la douceur des paysages.

Terre provençale

La Provence bénéficie d’excellentes conditions climatiques hiver comme été, offrant une grande visibilité, d’une variété de reliefs et de paysages somptueux.

Dans le coin d’Aubagne, je survole d’abord des terres divisées en parcelles colorées pour l’agriculture, puis des petits villages aux toits en tuiles rouges massés autour d’une église et construits en colimaçon à flanc de colline.

J’aperçois des vignes et me fais une idée de l’étendue d’un domaine ou d’un château dans le coin.

Là-bas, c’est le bleu de la Méditerranée qui appelle et des îles qui invitent à l’exploration.

À cette heure du matin, je peux voir des chevreuils dans le Garlaban et des troupeaux de moutons. Ted me dit qu’on a réinséré dans la région un couple d’aigles, mais qu’on évite de s’approcher de leur zone pour ne pas les effrayer avec le bruit et les encourager à partir.

La sensation est aérienne et la vue du ciel donne une autre perspective de cette région de France. Tout semble tellement proche. Et les distances interminables, dues aux petites routes tortueuses et aux embouteillages, semblent soudain s’effacer pour n’apparaître que comme une juxtaposition de tout de ce qu’il y a de plus beau en Provence.

Dans la descente, je vois le givre saupoudrer de blanc et d’argent les champs, je distingue les cloches sur les toits, les tracteurs dans les granges, les chevaux qui courent dans le pré.

Le relief apparaît plus présent, plus concret, et l’immensité se réduit à des pierres et des mottes de terre tandis que l’ULM touche le sol et que je reprends contact avec la gravité.

Une belle aventure pour une sensation agréable d’apesanteur et une vue imprenable sur l’une des plus belles régions de France.

Aurélie Resch et l’ULM de RésaFly.
Aurélie Resch et l’ULM de RésaFly.

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Montée de l’anti-bilinguisme au Nouveau-Brunswick

élections 24 septembre 2018
Les francophones n'ont rien à gagner et tout à perdre des élections de lundi prochain
En lire plus...

18 septembre 2018 à 15h59

Le Centre francophone veut ralentir le roulement du personnel

555 Richmond Ouest, 3e étage
Assemblée générale optimiste après une année de démissions et de restructuration.
En lire plus...

18 septembre 2018 à 13h33

Un match complètement fou entre Toronto FC et Los Angeles Galaxy

Toronto FC - Los Angeles Galaxy
Le Toronto FC accueillait Los Angeles Galaxy ce samedi soir dans son antre du BMO Field pour une rencontre décisive dans la course aux...
En lire plus...

18 septembre 2018 à 12h00

Hommage à la «robe Dôme» d’Iris van Herpen au ROM

Stylianos Pangalos
Le musée a accueilli le réalisateur Stylianos Pangalos et l'architecte Philip Beesley pour une ciné-conférence sur le thème de l'art, de la mode et...
En lire plus...

18 septembre 2018 à 11h00

Pénurie d’enseignants : les professionnels de l’immersion prennent les devants

immersion
Campagne de valorisation de la profession et portail de recrutement
En lire plus...

18 septembre 2018 à 9h00

Le marathon, c’est dans nos gènes

coureurs
Des changements anatomiques ont sans doute permis à nos ancêtres de devenir de bons coureurs d’endurance: un avantage évolutif.
En lire plus...

18 septembre 2018 à 7h00

Balade à Toronto : Gémeaux pour la meilleure composante numérique

Balade à Toronto
Au récent gala des prix de la télévision francophones du pays, 6 émissions sur 150 provenaient de l'extérieur du Québec...
En lire plus...

17 septembre 2018 à 16h55

Le Toronto Wolfpack sort victorieux d’une rencontre historique

Toronto Wolfpack - Toulouse Olympique
Le Toronto Wolfpack a battu 13-12 le Toulouse Olympique lors d'une rencontre de rugby à treize historique ce samedi au stade Lamport.
En lire plus...

17 septembre 2018 à 15h00

La démocratie pour de vrai… ou presque!

PFJA
Deuxième édition du Parlement francophone des jeunes des Amériques
En lire plus...

17 septembre 2018 à 13h10

Une nouvelle saison pour Oasis sous les meilleurs auspices

AGA Oasis membres
Bilan annuel plutôt favorable et encourageant à l'assemblée générale d'Oasis Centre des femmes.
En lire plus...

17 septembre 2018 à 13h00

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur