«La plus grande privation: le café!»

Frédéric Choinière est rendu aux trois quarts de son défi de vivre 100% canadien

Frédéric Choinière tente de vivre 100% canadien depuis maintenant 9 mois.

Frédéric Choinière tente de vivre 100% canadien depuis maintenant 9 mois.


28 mars 2017 à 1h47

À part ses lunettes, tout chez lui est Made in Canada… même ses sous-vêtements, assure-t-il. L’automne prochain, Unis TV diffusera en quatre épisodes l’expérience de Frédéric Choinière, Ma vie Made in Canada

En effet, depuis le début de l’été 2016, il a décidé de ne consommer que des produits canadiens. Un véritable défi dans un monde où les matières premières, tout comme les objets finis, transitent d’un pays à l’autre pour être transformés ou vendus.

Rendu aux trois quarts de son défi, le journaliste et animateur de l’émission d’affaires publiques hebdomadaire Couleurs locales, toujours à Unis TV, a fait le point et décrit sur son nouveau mode de vie au cours d’une conférence la semaine dernière dans les locaux du Centre francophone de Toronto.

Frédéric Choinière ne pose pas un acte protectionniste. «Cette expérience, inspirée d’une émission produite en France, a été pensée il y a un an et demi, c’est-à-dire avant le Brexit et avant Trump. Ce n’est donc pas un projet identitaire ou protectionniste. On voulait plutôt montrer comment consommer autrement, en soutenant les productions locales.»

Se convertir du jour au lendemain au 100% canadien, ce n’est pas tout le temps facile. «Le plus dur, c’était le café. J’en buvais beaucoup et j’ai dû arrêter d’en consommer. Du coup, pour compenser, je bois du vin de glace et du mousseux de la région de Niagara. Ça permet d’oublier les moments les plus difficiles de l’expérience», avoue-t-il en rigolant.

Et pour aller au bout de l’expérience, Frédéric Choinière et la production de l’émission ont décidé de louer un appartement et de le meubler intégralement. «On est arrivé, on a débranché tout l’électronique flambant neuf. Pendant quelques temps, je n’avais qu’un réchaud sur mon balcon pour me faire à manger. Et c’est grâce à la mobilisation et aux conseils des gens qui nous suivent sur les réseaux sociaux que j’ai pu me procurer de la vaisselle par exemple.»

Car c’est aussi ça le projet de Frédéric Choinière: une entraide sur Internet et les réseaux sociaux. Des personnes ou des marques le suivent et peuvent lui proposer des produits pour l’aider à s’équiper jour après jour, saison après saison.

Cependant, il faut rester terre à terre: le Made in Canada a un coût, admet le journaliste, et il n’a pas encore été en mesure de tout acheter ici. Mais le but de cette expérience est de montrer qu’il est possible de changer ses habitudes de consommation.

La rareté et le prix de certains produits ont d’ailleurs changé sa relation avec les biens de consommation. Frédéric Choinière s’est rendu compte qu’il consommait mieux, de façon plus responsable et avec la volonté que ses nouvelles acquisitions durent dans le temps.

Le 21 juin, quand l’été pointera le bout de son nez, le défi de Frédéric Choinière prendra fin. Son projet pour son retour à une vie normale: «Je vais prendre quatre cafés, rien que le premier jour!»

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Karina Gauvin revient chanter avec sa première chorale

Karina Gauvin (10e à partir de la gauche) dans Dr. Canon’s Cure, de Derek Holman et Robertson Davies, en 1982.
50e anniversaire de la CCOC
En lire plus...

19 octobre 2017 à 10h22

Harcèlement sexuel: dans le milieu artistique franco-ontarien aussi

Le chanteur et musicien David Poulin. (Photo: Joël Ducharme)
#moiaussi
En lire plus...

18 octobre 2017 à 15h28

Vers la fin de l’ALENA?

alena
Qu’adviendra-t-il de la plus grande zone de libre-échange au monde?
En lire plus...

18 octobre 2017 à 15h09

Nouvelles d’Istanbul: 10 défenseurs des droits humains retenus prisonniers

Quelques membres du groupe franco-torontois d'Amnistie internationale manifestent leur appui aux détenus en Turquie. À g. la présidente Meryll David-Ismayil.
Des formateurs d'Amnistie internationale, pas des terroristes
En lire plus...

17 octobre 2017 à 16h00

Vieux jeu: affronter les fantômes du passé

Jacques Godin et Anthony Therrien dans Vieux jeu.
Partie parfaite pour Jacques Godin
En lire plus...

17 octobre 2017 à 15h30

Le finalistes des Prix de reconnaissance de l’AFO

Le trophée des prix de reconnaissance de l'Assemblée, conçu par l'artiste Laurent Vaillancourt.
Pilier, pratique exemplaire, bénévolat
En lire plus...

17 octobre 2017 à 15h25

Champion de la conservation des sols

Eric Kaiser ne se doutait pas que ses pratiques allaient devenir exemplaires.
Eric Kaiser voulait seulement empêcher sa terre de disparaître dans la baie de Quinte
En lire plus...

17 octobre 2017 à 15h21

On est de plus en plus «connecté» sur notre santé

Les médecins se méfient encore des bidules permettant à leurs patients de mesurer eux-mêmes leur état de santé. (Photo: Hamza Butt / Flickr / Creative Commons)
Applications capables de surveiller poids, tension, glycémie, alimentation, exercice...
En lire plus...

17 octobre 2017 à 14h44

Ateliers de théâtre

1-1
Amoureux du théâtre bonjour, Vous êtes francophone ou francophile? Ekin Agency Arts offre des ateliers de théâtre intensifs en francais Coprs, espace et voix: – prise de parole en...
En lire plus...

ONU: on attend beaucoup du Canada

L'ambassadeur du Canada à l'ONU, Marc-André Blanchard.
Des objectifs de développement durable ambitieux
En lire plus...

16 octobre 2017 à 18h54

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur