La magie des Alpilles

Partagez
Tweetez
Envoyez

C’est au sommet des Baux-de-Provence, auprès des vestiges de son majestueux Château, que j’ai eu le coup de foudre pour les Alpilles.

Le site dévoile un fastueux panorama sur la dense végétation extraordinairement diversifiée du Parc naturel régional des Alpilles. Pour mieux capter l’image de cette incroyable nature, j’ai poursuivi mon périple en empruntant une petite route vers le nord, grimpant en lacets sur environ 200 m pour atteindre la «table d’orientation», un point de vue à 360° sur la région. Un fabuleux régal pour les yeux et les amateurs de photographie.

Le massif rocheux des Alpilles culmine à 493 m au nord-ouest du département des Bouches-du-Rhône. Entouré de plaines agricoles, il s’étend d’est en ouest sur 30 km de long sur plus de 10 km de large.

En montant, on traverse des forêts méditerranéennes puis c’est le maquis et les falaises abruptes. Une route somptueuse permet d’accéder au splendide village des Baux-de-Provence campé sur un éperon rocheux. C’est alors que la magie provençale opère! Le charme et le parfum des Baux m’ont ravi.

Tout y est! Petites places, terrasses ombragées, ruelles étroites et ateliers d’artisans. Des artistes permanents, Aleos et Beggit, et des artistes invités dont Jean-François Brahin, exposent leurs œuvres à la réputée Maison d’Artistes des Baux-de-Provence.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Tandis que le musée Yves Brayer accueille la superbe exposition La Sculpture animalière de Barye à César jusqu’au 25 septembre.

Lumières de carrières

D’immenses carrières creusées au fil des années pour en extraire la pierre calcaire employée pour construire le Château et la Cité des Baux captivent des milliers de visiteurs.

Des spectacles multimédias uniques au monde y sont diffusés depuis 1977. J’ai assisté, en juin, au spectacle 2014 intitulé Klimt et Vienne. Un siècle d’or et de couleurs. Une immersion idyllique dans l’œuvre de Klimt, projetée en images et musique sur les parois et le sol des monumentales carrières sises à proximité du village.

Cette nuit-là, j’ai dormi au Mas de l’Oulivié à deux km des Baux. L’hôtel enchanteur, encerclé d’une prairie rustique arborée d’une oliveraie, a été construit selon la pure architecture provençale: terres cuites à l’ancienne, tuiles de récupération, volets au ton gris argent des oliviers. «Nous habitons ici par souci de nous laisser bercer par la douceur de vivre des Alpilles», m’a confié la Parisienne Isabelle Achard, propriétaire des lieux avec son conjoint depuis 1997.

Tourisme opulent

À 10 km des Baux, on déniche Saint-Rémy-de-Provence, la petite capitale des Alpilles. Boutiques du terroir et galeries d’art sophistiquées ornent le village.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Les derniers cris de la mode provençale illuminaient le vieux Saint-Rémy et ses terrasses étaient bondées de touristes en ce mercredi jour du marché.

S’élançant le long des rues du village, le marché typique offre de tout, entre textiles, vins, olives et macarons. Allez-y tôt pour éviter un bain de foule garanti.

Aux pieds des Alpilles, j’ai joué à la châtelaine au Château de Roussan. L’élégante demeure dotée d’un vaste balcon convie les distingués visiteurs à savourer la Table de Roussan aux accents méditerranéens. Les chambres, restaurées dans le respect total des lieux, sont décorées d’un mobilier et de bibelots d’antan.

«À vous de découvrir ce que pouvait être la vie des grands bourgeois des XVIIIe et XIXe siècles», citent Philippe et Irène Roussel, propriétaires du Château familial.

Sur les pas de Van Gogh

Vincent Van Gogh est arrivé à Saint-Rémy le 8 mai 1889 en provenance d’Arles. Il est interné, à sa demande, à l’Asile Saint-Paul de Mausole. Fasciné par l’éclatante beauté des paysages, l’artiste réalise près de 150 peintures en l’espace d’une année.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Une balade à pieds, à travers les lieux qui l’ont inspiré, permet d’admirer 21 reproductions choisies parmi celles peintes durant son séjour.

Le joli cloître Saint-Paul retrace l’ardent vécu de Van Gogh. La reconstitution de la chambre de l’artiste, avec la fenêtre de laquelle il contemplait un champ de blé qu’il peignit à 15 reprises, est particulièrement touchante. Une visite conseillée aux passionnés d’art et d’architecture. Aujourd’hui, l’ancien monastère abrite la Maison de Santé de Saint-Paul pour dames et la galerie d’art Valetudo exposant les œuvres des résidentes.

Renseignements

lesbauxdeprovence.com
carrieres-lumieres.com
saintremy-de-provence.com
masdeloulivie.com
chateaudeoussan.com

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur