La Fédération tricolore, un nouvel acteur dans la francophonie

Bastille Day, Fête de la musique, Beaujolais nouveau...

Toronto Bastille Day

La Fête nationale des Français de Toronto aux Wychwood Barns le 10 juillet 2016. (Photo: Sandrine Exil)


6 mars 2018 à 16h38

L’arsenal associatif de la francophonie torontoise compte un nouveau membre: la «Fédération tricolore», qui sera notamment chargée d’organiser des rassemblements comme le «Bastille Day», la Fête nationale française le ou autour du 14 juillet.  Le consul général de France, Marc Trouyet, en avait esquissé les grandes lignes l’été dernier.

L’Express a rencontré Olivier Debregeas, le président de la Fédération tricolore, récemment désigné par les membres fondateurs, afin d’en savoir plus sur ce nouvel organisme. Nommé temporairement, il devrait être confirmé à la première assemblée générale de la Fédération tricolore le 26 mars prochain.

Un catalyseur pour la francophonie

Crée conjointement par le Consulat, l’Alliance française, l’Union des Français de l’étranger, Français du Monde et la Toronto French School avant Noël, la Fédération tricolore veut canaliser les actions de ses cinq membres fondateurs ainsi que celles d’autres associations, «afin de donner plus d’impulsion à la francophonie» en Ontario (Toronto et Centre-Sud plus particulièrement), nous dit M. Debregeas.

L’organisation d’événements sera le moteur de la Fédération. Ce sont ces derniers qui vont permettre aux Français, francophones et francophiles de «se retrouver eux-mêmes dans leur communauté».

Toronto Bastille Day
La Fête nationale des Français de Toronto aux Wychwood Barns le 10 juillet 2016. (Photo: Sandrine Exil)

La vitrine: le Bastille Day

Avec pour objectif de réunir au minimum entre 3 000 et 4 000 personnes, la Fédération tricolore espère marquer les esprits avec la fête nationale française, mission centrale qui concentre tous les efforts de l’organisme.

Pour éviter de se perdre entre plusieurs événements, la Fédération tricolore ne devrait pas organiser d’autres festivités cette année. Le 14 juillet est «la seule chose en tête», nous dit Olivier Debregeas. Ainsi, la Fête de la Musique ou le Beaujolais nouveau attendront l’année prochaine.

Organisée comme en 2016 et 2014 au Wychwood Barns, la fête ne devrait plus avoir des allures de pique-nique informel réunissant seulement quelques dizaines de personnes. Retour d’un bal populaire, stands alimentaires ou de marchandises promouvant la francophonie et musique… L’objectif est de retranscrire l’esprit d’un 14 juillet en France à Toronto.

Olivier Debregeas, président de la Fédération tricolore.
Olivier Debregeas, président de la Fédération tricolore.

Olivier Debregeas

Olivier Debregeas vit au Canada depuis 8 ans. Directeur des ventes régionales pour une compagnie américaine, il partage son temps entre son emploi à haute responsabilité, sa vie familiale et son nouveau poste de président de la Fédération tricolore.

Il s’est fait remarquer en participant à l’organisation d’événements, notamment la célébration de la disparition du chanteur français Johnny Hallyday le 5 décembre 2017. Son rôle à la Fédération tricolore sera de «la rendre la plus visible possible, de participer à son émancipation et de la faire connaître».

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Une écriture comme ça et pas autrement

Robert Lalonde
Écrivain et comédien, Robert Lalonde est connu pour ses romans et nouvelles qui explorent presque toujours une facette subtile, étrange ou troublante de son...
En lire plus...

9 décembre 2018 à 9h00

Quiz : Droits de l’homme

Testez vos connaissances sur les droits de l'homme.
En lire plus...

9 décembre 2018 à 7h00

Un premier Salon international du Livre à Jacmel

Salon du Livre Jacmel Haiti
Du 31 octobre au 2 novembre, la ville de Jacmel (Sud-Est d'Haïti), inaugurait son 1er Salon international du livre sur le thème «Ville et...
En lire plus...

8 décembre 2018 à 11h00

Banksy, l’artiste de rue imprévisible

Banksy le phénomène de l'art de rue
Lors d'une vente aux enchères chez Sotheby's à Londres, le 5 octobre dernier, la fameuse toile de Banksy, Fille avec ballon, s’est complètement autodétruite...
En lire plus...

8 décembre 2018 à 9h00

Melinda Chartrand réélue à la présidence de MonAvenir

Melinda Chartrand et Geneviève Grenier ont été reportées à la présidence et la vice-présidence du Conseil scolaire catholique MonAvenir.
En lire plus...

7 décembre 2018 à 15h55

Les manifs n’ont pas empêché l’adoption de la loi 57

1er décembre 2018
La mobilisation franco-ontarienne n’a pas ému le gouvernement conservateur de l’Ontario, qui a fait adopter, jeudi, sa loi 57.
En lire plus...

7 décembre 2018 à 15h05

La musique afro s’affirme au gala Kilimandjaro

musique afro
Le gala bilingue des Kilimandjaro Music Award, qui en était à sa 3e édition, a déroulé le tapis rouge pour les artistes de la...
En lire plus...

7 décembre 2018 à 13h00

Plusieurs politiciens québécois appuient la résistance franco-ontarienne

1er décembre 2018
Une délégation de parlementaires québécois est venue appuyer les revendications franco-ontariennes le 1er décembre.
En lire plus...

7 décembre 2018 à 11h00

On passe de 2 à 7 fois plus de temps sur nos téléphones qu’on le pense

asiatique
Les «auto-évaluations» du temps passé sur nos téléphones contrastent grandement avec celles de l'appareil.
En lire plus...

7 décembre 2018 à 9h00

Des Dénisoviens au Tibet?

Les premiers humains arrivés sur les hauts plateaux du Tibet étaient peut-être des Dénisoviens, ces mystérieux cousins dont on sait encore peu de choses.
En lire plus...

7 décembre 2018 à 7h00

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur