La création selon les Iroquois

A Story Before Times au YPT

Partagez
Tweetez
Envoyez

C’est un drôle de conte qui va se jouer à partir du 16 octobre au Young People’s Theatre. Une histoire remplie d’animaux et d’esprits, qui raconte la création de la vie.

A Story Before Time est un spectacle proposé pour les enfants par la compagnie Kaha: wi Dance Theatre. C’est la directrice artistique et chorégraphe Santee Smith qui a monté la pièce, jouée pour la première fois à Toronto en 2007.

Depuis le spectacle n’a cessé d’évoluer. Louis Laberge-Côté, originaire de Québec, a rejoint les rangs des danseurs en 2008.

Premières nations

La pièce mêle danse, musique et théâtre. C’est une version iroquoise de l’histoire de la création, qui se transmet oralement chez les Premières nations.

«C’est un conte traditionnel avec un méchant très méchant et des gentils très gentils», explique en riant Louis Laberge-Côté. Mais surtout un spectacle qui mélange influences occidentales et traditions amérindiennes. «À plusieurs moments, il y a un rapprochement entre la symbolique amérindienne et chrétienne», continue-t-il.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Y compris dans la danse. Car le tour de force de la chorégraphe Santee Smith est de mélanger la danse contemporaine et la danse amérindienne expérimentale, qui n’ont pas les mêmes origines.

«Les racines de la danse contemporaine, c’est le classique. La danse classique est très aérienne et légère. À l’inverse, la danse amérindienne est lourde, très ancrée avec le sol et la nature», mime le danseur québécois.

Deux points de vue

En plus d’être technique, la différence est aussi sociale. «La danse contemporaine peu utilisée pour des événements sociaux. Elle se danse sur scène. Tandis qu’il n’y a pas de professionnalisation des danses primitives. Elles se dansent par tout le monde lors de grands rassemblements. Il a fallu amener la danse amérindienne sur la scène.»

La pièce tente donc de concilier ces deux points de vue très différents.

L’histoire en elle-même se rapproche cependant plus de la tradition des Premières Nations. La place des animaux et de la nature y est omniprésente, ce qui permet à certains passages d’alléger l’histoire. «Il y a beaucoup d’humour dans la pièce, et la farce arrive toujours pour atténuer les moments difficiles», affirme Louis Laberge-Côté.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Un narrateur est présent sur scène pour faire l’intermédiaire avec le public. Le texte original, de Drew Hayden Taylor, était dès l’origine destiné à un spectacle de danse.

Renseignements

A Story Before Time: du 16 au 24 octobre
Young People’s Theatre: 165 rue Front Est
www.youngpeoplestheatre.ca/shows-tickets/a-story-before-time

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur