La Chine retient de l’information sur la grippe H7N9

Une scientifique du CDC transfert des échantillons de H7N9, en 2013. (Photo: CDC / Wikipedia Commons)


1 septembre 2018 à 7h00

Une lutte efficace contre les futures mutations de la grippe passe inévitablement par l’accumulation d’un maximum de connaissances sur les souches mutantes qui apparaissent ici et là. Or, la Chine se fait accuser de faire de la rétention d’information.

Selon le New York Times, le gouvernement chinois empêcherait aux experts américains d’avoir accès aux échantillons de laboratoire de H7N9, en dépit des requêtes en ce sens des autorités médicales et des institutions de recherche.

D’humain à humain

H7N9 est une variété dite de «grippe aviaire» qui, depuis qu’elle a été observée en Chine en 2013, donne régulièrement des maux de tête aux experts en santé.

Ceux-ci craignent l’apparition d’une mutation permettant au virus de se transmettre facilement d’humain à humain (le virus parvient occasionnellement à se transmettre de la volaille à l’humain).

De tels partages d’échantillons de laboratoires sont encadrés par des lignes directrices édictées en 2011 par l’Organisation mondiale de la santé (Pandemic Influenza Preparedness Framework).

La prochaine menace

Les raisons de cette rétention d’information sont inconnues. Mais alors que le ton monte entre les gouvernements américain et chinois, écrit le New York Times, «certains scientifiques craignent que les échanges vitaux d’équipements médicaux et d’informations ne ralentissent, nuisant aux préparatifs en vue d’une prochaine menace biologique».

C’est ce type de scénario qui inquiète les experts en maladies infectieuses chaque fois qu’est évoqué le scénario d’une nouvelle épidémie: un proche cousin d’un virus connu, mais suffisamment différent pour que notre système immunitaire et les vaccins ne puissent agir efficacement contre lui.

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Le marathon, c’est dans nos gènes

coureurs
Des changements anatomiques ont sans doute permis à nos ancêtres de devenir de bons coureurs d’endurance: un avantage évolutif.
En lire plus...

18 septembre 2018 à 7h00

Balade à Toronto : Gémeaux pour la meilleure composante numérique

Balade à Toronto
Au récent gala des prix de la télévision francophones du pays, 6 émissions sur 150 provenaient de l'extérieur du Québec...
En lire plus...

17 septembre 2018 à 16h55

Le Toronto Wolfpack sort victorieux d’une rencontre historique

Toronto Wolfpack - Toulouse Olympique
Le Toronto Wolfpack a battu 13-12 le Toulouse Olympique lors d'une rencontre de rugby à treize historique ce samedi au stade Lamport.
En lire plus...

17 septembre 2018 à 15h00

La démocratie pour de vrai… ou presque!

PFJA
Deuxième édition du Parlement francophone des jeunes des Amériques
En lire plus...

17 septembre 2018 à 13h10

Une nouvelle saison pour Oasis sous les meilleurs auspices

AGA Oasis membres
Bilan annuel plutôt favorable et encourageant à l'assemblée générale d'Oasis Centre des femmes.
En lire plus...

17 septembre 2018 à 13h00

Vins jurassiens et plats gourmets au Notre Bistro

Le Notre Bistro
Une fois par mois, Le Notre Bistro organise une soirée dégustation de vin accompagnée de plats raffinés. Cette semaine, L'Express a eu la chance de...
En lire plus...

17 septembre 2018 à 11h00

Le scénariste d’une série culte en France s’installe à Toronto

Scènes de ménages
Yannick Hervieu, scénariste pour Scènes de ménages en France, s'est installé à Toronto depuis quelques semaines
En lire plus...

17 septembre 2018 à 11h00

À la découverte du village de Blue Mountain

Après les plages de Wasaga, L’express de Toronto vous emmène pour une Visites Express estivale au village de Blue Mountain.
En lire plus...

17 septembre 2018 à 10h00

C’est mon opinion : fromages et vin rouge ne font pas bon ménage

Vin et fromage
Pourquoi ne pas marier un vin blanc sec dont l’acidité tranchera le gras du fromage?
En lire plus...

17 septembre 2018 à 9h00

Connaissez-vous Rudolf Steiner ?

anthroposophie
Des fermiers travaillent en biodynamie, sous-discipline de l'anthroposophie: une pseudo-science.
En lire plus...

17 septembre 2018 à 7h00

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur