Jules Bistro: la France dans l’assiette

Trois restaurants à Toronto

Jules Bistro, au 1290, Queen Street East.
Partagez
Tweetez
Envoyez

La gastronomie française n’est plus à présenter. La France est connue dans le monde entier pour ses mets et ses vins d’exception. Par chance, elle a su s’exporter dans le monde entier et Toronto ne fait pas exception.

Parmi ses restaurants de cuisine française, Toronto compte trois Jules Bistro. Nous nous sommes sont rendus dans l’un d’eux, situé sur Queen Est dans le quartier Leslieville. Nous n’avons pas été déçus.

C’est Romain Barraud, Français et ancien négociant en vins, qui a pris la responsabilité de l’équipe il y a six mois. «J’aime travailler ici. J’avais d’autres propositions à l’époque, mais j’ai vraiment choisi Jules Bistro parce que c’est un endroit chaleureux et que l’équipe est super.»

Effectivement, l’accueil y est parfait et l’ambiance conviviale. L’entente entre les membres de l’équipe se fait ressentir aussi bien dans les assiettes que dans la salle. D’ailleurs, ils n’hésitent pas à venir discuter avec les clients, en français ou en anglais, pour s’assurer que tout est parfait.

jules bistro
Côte de boeuf à partager et saumon grillé.

Frais et fait maison

La cuisine est, avec l’accueil, l’atout majeur du restaurant. «Nous travaillons avec des produits frais. Tout vient du Canada à l’exception de l’agneau parce que le néo-zélandais est meilleur», explique-t-il à L’Express. Il est possible d’y choisir des plats pour deux, comme la fameuse côte de boeuf du Jules Bistro, à moitié prix le mardi soir.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

La carte y est typiquement française: on y trouve différentes viandes dont la cuisson est parfaitement maîtrisée par Darwin, le chef, mais aussi des quiches entièrement faites maison et des produits de la mer. Côté dessert, la crème brûlée est un incontournable. Elle est d’ailleurs vivement conseillée par Romain.

Nos journalistes ont testé la crème brûlée et la tarte aux myrtilles.

On y retrouve également différentes tartes et crêpes, mais aussi évidemment de la mousse au chocolat.

La carte des vins compte à 80% des bouteilles françaises, mais Romain souhaite qu’il y en ait rapidement davantage. Pourtant, selon lui: «les gens ne viennent pas parce que c’est français, mais pour la qualité de la cuisine». Évidemment, pour nous autres, francophones, c’est un avantage considérable.

En bref, «un très bon accueil, une cuisine simple, des plats bien dressés et raffinés», résume Pauline, une cliente venue fêter l’anniversaire de son amie. On ne peut que vous le conseiller.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur