Jouer à la tag avec les monarques

Un projet d’été pour la famille

Partagez
Tweetez
Envoyez

Étiez-vous du genre à chasser les papillons dans les champs durant les étés de votre enfance? Si oui, vous voudrez lire la description de ce projet d’été inspiré du nouveau film sur les monarques, à l’affiche au Centre des sciences de l’Ontario jusqu’au long weekend de la Fête du travail.

Il y a quelques années, j’ai trouvé le temps de visiter le parc provincial de Presqu’Ile avec une amie et nos deux adolescents lors de son événement annuel sur les monarques et oiseaux migrateurs: Monarchs & Migrants Weekend.

Wow! Cette chance unique de taguer les beaux monarques nous a tellement emballés que j’aimerais vous convaincre de choisir cette activité familiale comme «grande finale» à la fin de votre été. L’événement se déroule toujours durant les samedis et dimanche du weekend de la Fête du travail.

Maintenant que j’ai vu Flight of the Butterflies, je puis vous affirmer que voir ce film Imax avant l’événement ajoutera grandement à l’expérience de votre famille!

À propos du film

Je ne veux pas vendre la mèche sur tout ce qu’on apprend dans ce documentaire, dans l’intérêt de ceux qui n’auraient qu’une vague idée des merveilles de la migration des monarques.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Il est trop amusant de tout découvrir en se faisant raconter l’épopée du zoologue canadien Frederick Urquhart, celui qui a développé le système de taggage des papillons (avec auto-collants) et qui a trouvé la réponse à la question qui le triturait depuis sa plus tendre enfance: où s’envolent les monarques pour l’hiver?

Si vous êtes trop curieux, visitez www.flightofthebutterflies.com pour un excellent résumé du film. Mais de grâce, résistez à l’envie de tout raconter à vos enfants! Laissez-leur le plaisir de voir le mystère se dévoiler du point de vue du scientifique (une histoire fascinante de persévérance et de passion s’étalant sur 40 ans)… et de Dana le papillon.

Attendez-vous à des panoramas magnifiques tout en vert et bleu parsemés de taches oranges. Vous verrez un papillon de 50 mètres crever l’écran gigantesque. Le film est très pertinent pour les Torontois, qui reconnaîtront les falaises de Scarborough, la banlieue de Toronto et la fameuse CN Tower.

Les jardins de papillons

L’intégration dans l’histoire de Flight of the Butterflies d’un jardin de banlieue coloré, spécialement conçu pour attirer les papillons fatigués de leur voyage, m’a semblé un coup de génie.

Avant ce film, j’avais tendance à sous-estimer l’importance de ce genre de jardin dans le cycle migratoire des monarques. Je peux facilement imaginer des enfants voulant assister leurs parents dans la création d’un tel jardin dans leurs cours arrière (ou dans un jardin communautaire) suite au visionnement de ce film. Pour cette raison, n’attendez pas trop longtemps avant d’aller voir le film, afin d’avoir le temps de planter!

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Notez que le Jardin botanique de Montréal a créé une excellente ressource en ligne pour aider les gens à créer un beau jardin à papillons (voir espacepourlavie.ca/jardin-papillons).

Un bon spot

Le film ouvre sur une scène tournée aux falaises de Scarborough. (Fred Urquhart et sa femme vivaient à Scarborough où ils ont élevé des milliers de monarques… et un fils.)

Ayant exploré à fond ces falaises pour le bénéfice de mon guide Toronto Fun Places, j’ai reconnu le grand parc de Scarborough Bluffs. Cet été, vos enfants aimeront peut-être visiter cet emplacement qu’ils auront vu sur grand écran. J’y ai souvent vu des monarques «papillonner» dans les buissons.

Taggage à Presqu’ile

Après avoir vu le film, vos enfants seront probablement tout excités par les monarques et l’idée d’en tenir un dans leurs mains pour le taguer. Ce sera un bon temps pour leur dire que vous savez exactement où et quand votre famille pourra participer à la grande recherche de Fred Urquhart et taguer vous aussi des papillons dans le cadre du programme Monarch Watch établi par le scientifique et sa femme dans les années 1960.

Nous avons assisté au Monarchs and Migrants Weekend durant une journée de très grand vent (déclarée «mauvaise journée»). Malgré les conditions, de nombreux monarques étaient accrochés aux branches des buissons tout autour du grand phare. Tous les visiteurs ont pu taguer un papillon avant de le relâcher aux quatre vents.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Nous avons emporté un pique-nique que nous avons pris sur le bord de l’eau. Nous avons marché sur le boardwalk du marais dans le parc. J’ai vu plusieurs familles circuler en vélo sur le sentier pavé qui traversait la forêt. (Visitez www.torontofunplaces.com, section Nature’s Call, sous-catégorie Provincial Parks pour en savoir plus.)

Attention: révélations

Un fait très intéressant qu’on apprend dans le film sur la migration des monarques, et que je me permet de vous révéler ici, est que les papillons que l’on tague en fin d’été sont différents des insectes fragiles qui laissaient une poudre orange sur mes doigts durant les vacances d’été lorsque j’étais petite. Ce sont des «super-papillons», plus forts, vivants plus longtemps et dont les pattes s’accrochent plus solidement à nos vêtements.

Bref, soyez sans crainte, vos petits scientifiques en herbe pourront manipuler les monarques sans les blesser en suivant les instructions des préposés sur place.

Conseils

• L’exposition temporaire Game On (sur l’évolution des jeux vidéo) est présentée au Centre des sciences de l’Ontario jusqu’en septembre. J’y ai vu plus d’un enfant essayant de décoller son père d’un jeu vidéo des années 80! 

• Considérez sérieusement investir dans une membriété de 130$ valable pour 2 adultes et jusqu’à 4 enfants (le coût d’entrée incluant un film est de 79$ pour un adulte avec deux enfants). Étant membre enlève la pression de vouloir tout explorer en un jour pour «en avoir pour votre argent»! Ça donne des visites plus relaxantes.

* * *
Vous trouverez cet article et une foule d’autres faits et considérations sur le blogue www.passions100facons.blogspot.ca. Nathalie Prézeau est l’auteure de Toronto Fun Places… for families et des deux guides Toronto Urban Strolls… for girlfriends 1 et 2, en vente en librairies et sur ses deux sites.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur