Jeremy Lamb crucifie les Raptors sur un air de déjà vu

114-115

Les Raptors Toronto vs les Hornets de Charlotte le 24 mars 2019.
Partagez
Tweetez
Envoyez

Une équipe adverse très adroite à 3-points, beaucoup de ballons perdus, de nombreux rebonds offensifs laissés à leurs adversaires et une défaite à la fin malgré de très bons pourcentages au tir… Ne fermez pas cette page vous n’êtes pas en train de relire l’article sur la rencontre face à Oklahoma City vendredi.

En revanche, le scénario de la rencontre entre les Raptors et les Hornets de Charlotte (Caroline du Nord), dimanche en fin d’après-midi, a été assez similaire.

Si Toronto s’est tout de même donné une chance de remporter le match en menant 114-112 avant l’ultime possession, ils ont subi une nouvelle défaite sur un tir miraculeux au buzzer depuis le milieu du terrain de Jeremy Lamb (114-115).

Le fil du match

Les Raptors prennent le meilleur départ avec un 8-0 d’entrée dans le sillage d’un très bon Pascal Siakam auteur de 11 points dans cette première période.

11 points, c’est également l’écart entre les deux équipes après 7 minutes de jeu (20-9). Il n’est plus que de 5 suite à une bonne fin de quart-temps de la part des Hornets face à un cinq composé uniquement de remplaçants.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.
Les Raptors Toronto vs les Hornets de Charlotte le 24 mars 2019.

Charlotte poursuit sur sa lancée en début de deuxième quart et parvient à passer devant pour la première fois du match, sur un panier de Bridges à la conclusion d’un alley oop (41-43). Les visiteurs comptent jusqu’à 8 points d’avance (51-43).

Après avoir perdu beaucoup de ballons, les Raptors se ressaisissent en attaque et resserrent leur défense pour repasser devant (54-53). Malgré cela, ce sont les hommes de Caroline du Nord qui mènent d’un point à la pause (57-58).

Dans le sillage de l’excellent Kemba Walker, Charlotte reprend le contrôle du match au retour des vestiaires, avec un 13-8 passé sur les 5 premières minutes de jeu (65-71). À l’image de Dwayne Bacon (15 points sur 5 tirs primés), les Hornets prennent feu à 3-points (9/14) et comptent 12 points d’avance au terme du troisième quart (83-95).

Les Raptors tentent de varier les défenses en début de quatrième quart, mais rien n’y fait, l’adresse des visiteurs est toujours au rendez-vous (94-106). Nick Nurse tente un cinq de petite taille en sortant Ibaka, afin d’avoir plus de mobilité pour défendre la ligne à 3-points. Ce mouvement porte ses fruits et les Raptors recollent à 108-109 à 4 minutes de la fin puis égalise par Siakam à 2’30 (110-110).

La suite vous la connaissez, les deux équipes sont au coude à coude et Jeremy Lamb signe le tir de la gagne au buzzer depuis le milieu du terrain.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

L’analyse

Pour la première fois depuis la pause du All Star week-end et les nombreux transferts qui l’ont précédé, Nick Nurse pouvait compter sur un effectif au complet, avec le retour de blessure de Kyle Lowry, son meneur de jeu titulaire.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Malheureusement, le retour du maître à jouer de l’équipe n’a pas résolu tous les problèmes entrevus deux jours plus tôt face à Oklahoma City. Comme face à OKC, Toronto a plutôt bien défendu sur la star adverse. Kemba Walker a été limité à 15 points à 3/17 au tir.

Mais ce sont ses coéquipiers qui en ont profité pour briller, avec une adresse redoutable à 3-points (18/41), à l’image du jeune Dwayne Bacon qui signe son record en carrière avec 5 tirs primés inscrits et un total de 20 points sur la rencontre.

Les Raptors Toronto vs les Hornets de Charlotte le 24 mars 2019.

Le point positif pour les Torontois est qu’ils sont parvenus cette fois-ci à être dans le match jusqu’à la fin et, sans ce tir miraculeux de Lamb à la fin, ils seraient repartis avec une victoire qui n’aurait aucunement l’air d’un hold-up.

Nurse a encore fait beaucoup d’essais de cinq inédits au cours de la rencontre, avec peu de succès pour certain, comme celui composé uniquement de remplaçants en fin de premier quart, et de la réussite pour d’autres, à l’image de celui qui a terminé la rencontre dépourvu d’un vrai pivot.

Le temps des essais devrait très bientôt arriver à son terme et on devrait apercevoir, dans les prochaines rencontres, de plus en plus de rotations similaires à celles qu’on verra dans les séries éliminatoires.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Les réactions

Nick Nurse (entraîneur Raptors): « Cela fait deux matchs de suite que nous essayons de bien défendre sur le joueur star adverse et que nous essayons qu’il ait moins le ballon dans ses mains. Nous avons eu plutôt du succès dans cette entreprise et nous avons pris le pari de laisser les joueurs secondaires nous battre. Cela fait deux matchs que ces joueurs-là rentrent beaucoup de tirs. Parfois il faut faire des choix, nous avons fait celui-ci et ça n’a pas fonctionné.»

Jeremy Lamb (arrière Hornets): «Je me sens super bien. Nous nous sommes battus tout le match. Je pense que tous les joueurs qui sont entrés ont contribué à la victoire et ont bien joué. Ils (les Raptors) ont fait une grosse série en fin de match et ça fait beaucoup de bien d’obtenir la victoire comme ça.»


Les chiffres du match

Meilleurs marqueurs :
Toronto : Leonard 28
Charlotte : Bacon 20

Meilleurs rebondeurs :
Toronto : Leonard 9
Charlotte : Hernangomez 10

Meilleurs passeurs :
Toronto : Gasol 6
Charlotte : Walker 13

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

10 : les Hornets ont inscrit 10 paniers à 3-points dans le troisième quart, un record de franchise sur un quart temps.

7 : Charlotte a signé un bel effort collectif avec 7 joueurs ayant inscrit au moins 10 points (Bacon 20, Bridges 16, Walker 15, Lamb 13, Hernagomez 13, Williams 10, Graham 10).


Le francophone du match

En l’absence de Tony Parker et Nicolas Batum, Bismack Biyombo, le pivot congolais, était le seul représentant francophone évoluant aux Charlotte Hornets présent et sorti vainqueur.

Passé par les Raptors et très apprécié par les fans de Toronto, il s’est réjoui de ce retour au Canada: «Pour moi, Toronto c’est la maison. J’ai beaucoup d’amis et de famille ici, ainsi que des joueurs qui sont mes amis. Ça fait toujours plaisir de revenir à Toronto, j’ai de très bons souvenirs que je garde pour toujours ici. Après, on ne sait jamais, peut-être que je reviendrai jouer ici dans le futur.»

Les Raptors Toronto vs les Hornets de Charlotte le 24 mars 2019.

Classement et calendrier

Deuxièmes de la conférence de l’Est, les Raptors, suite à cette défaite, voient Milwaukee se détacher un peu plus à la première place. Les Hornets en s’imposant gardent l’espoir d’accrocher la huitième place synonyme de phases finales.

Prochain match pour Toronto mardi, avec la réception des Bulls de Chicago.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur