Jeannette Perreault: «Ma peinture est le témoin d’une époque»

Partagez
Tweetez
Envoyez

«Un peintre essuie la vitre entre le monde et nous avec de la lumière, avec un chiffon de lumière imbibé de silence.» Ces quelques mots pourraient décrire parfaitement l’atmosphère des toiles de Jeannette Perreault, des fragments de réalité captés par l’artiste où la lumière apporte toute son intensité. Exposée à la Roberts Gallery du 19 octobre au 4 novembre avec Le motif, la lumière, l’œuvre de l’artiste montréalaise impose un intermède de bonheur dans notre quotidien.

Des scènes d’intérieur attrapées par l’artiste, des visages rêveurs dans des cafés, des lieux où l’intimité surgit au détour d’un objet: Jeannette Perreault joue sur la lumière et sur les motifs pour procurer à chacune de ses toiles cette touche particulière qui la caractérise tant.

«Je dessine sur les lieux et je commence à travailler à partir de dessins, explique Jeannette Perreault. Les motifs reviennent dans de nombreuses peintures dans cette exposition: les napperons, les vêtements, les coussins car j’aime travailler avec les motifs. J’aime aussi jouer sur la lumière qui est différente en fonction du lieu, entre la ville et la campagne.»

Partagée entre son univers citadin et sa vie à la campagne, l’artiste trouve son inspiration dans une atmosphère, un visage ou une présence. «Je ne peins pas beaucoup la nature ni les paysages mais plutôt des Hommes, souligne l’artiste. Même lorsque je fais des natures mortes, il y a une présence humaine. La composition est dynamique.»

De toutes ses peintures transpirent en effet un voile d’humanité, une présence invisible qui embaume néanmoins toute la toile. Ses natures mortes, comme Intérieur, chambre rouge ou Chambre de bain dorée, soulignent l’ambiance que sculpte Jeannette Perreault avec son pinceau: des toiles où l’intimité et la chaleur du logis surgissent de couleurs chatoyantes. «Mon lieu de vie est mon théâtre de tableaux», avoue-t-elle en précisant que son appartement est souvent dépeint dans ses toiles.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Les cafés sont l’un de ses lieux de prédilection, des temples sacrés où l’inspiration et l’imagination s’imposent au premier regard. «J’aime recréer les atmosphères des bars, des restaurants et des artistes. Je peins beaucoup d’acteurs dans leurs loges ou dans les coulisses car cela donne de l’intensité. J’aime souligner l’intimité à travers les cafés qui sont une extension de l’intimité.»

Les couleurs qui inspirent Jeannette Perreault sont empreintes de vivacité: le rouge et le bleu sont déclinés dans d’innombrables nuances et procurent une dynamique au tableau. «J’aime travailler avec le rouge car c’est une couleur vibrante qui donne de l’énergie. Je me suis inspirée, dans l’histoire de la peinture, de la période fauve pour sa valeur expressive mais aussi du dessin et du besoin de la ligne que j’ai toujours éprouvé, un peu comme Cocteau ou Picasso. Le cloisonnisme de la ligne est important car il permet de donner une perspective que les applats de couleurs rendent plus difficiles.»

Jeannette Perreault est une artiste au style personnel incontesté qui ne peut que procurer une sensation de bien-être à celui qui regarde ses oeuvres. Elle capte la réalité et la transforme à sa guise. «Je ne fais pas des peintures malheureuses. C’est beaucoup plus une fenêtre ouverte vers quelque chose de gai et de lumineux. Si mes toiles doivent véhiculer quelque chose, c’est davantage l’amour de l’instant, du présent, des choses simples.»

Regard plongé dans une époque, l’artiste fige certains visages et certaines attitudes et dote ainsi ses toiles d’une dimension nouvelle, celle du témoignage: «Ma peinture est aussi le témoin d’une époque, à travers les vêtements et l’atmosphère». Un soupçon de couleurs et quelques lignes pour immortaliser des fragments de vie et des visages anonymes.

Roberts Gallery, 641 rue Yonge, tel: 416-924-8731.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur