Irrigation sur commande pour réduire la consommation d’eau

Jared Stoochnoff AgInnovation

Jared Stoochnoff


16 février 2018 à 7h00

Il faut beaucoup de travail, et beaucoup d’eau, pour produire des arbres et des arbustes sains pour le secteur des plantes ornementales du Canada. L’industrie, qui compte environ 3 500 pépinières au pays, utilise quelque 190 millions de mètres cubes d’eau chaque année.

Toutefois, de récentes recherches suggèrent qu’il s’agirait d’une quantité de deux à trois fois supérieure à celle dont ont besoin les arbres en santé. Justement, un nouvel outil sera bientôt offert aux pépiniéristes pour les aider à déterminer quand ouvrir et fermer leur système d’arrosage.

Jared Stoochnoff, un étudiant de cycle supérieur à l’Université de Guelph, au Controlled Environment Systems Research Facility de la School of Environmental Sciences, s’est fait le pionnier d’une nouvelle stratégie de gestion de l’irrigation visant à réduire la consommation en eau et à atténuer l’impact environnemental des activités des pépinières ornementales.

On arrose trop

«Étant donné que, bien souvent, les responsables de l’irrigation dans les pépinières ne disposent pas de moyens fiables pour prévoir quantitativement les besoins réels en eau des plantes, ils misent sur la précaution et ont tendance à trop arroser les plantes», explique M. Stoochnoff. «Cela entraîne un ruissellement d’eau et d’engrais qui nuit aux bassins versants locaux.»

L’équipe de M. Stoochnoff a utilisé un équipement de détection haute technologie pour mesurer l’état hydrique des plantes et quantifier les seuils de tolérance au stress hydrique des cultures. Lorsqu’ils ont mis à l’essai des calendriers d’irrigation fondés sur les besoins réels des cultures, ils sont parvenus à réduire de 60% la consommation en eau de la pépinière sans nuire à la croissance totale ou à la valeur marchande des plantes.

«Sur le plan économique, il ne serait pas envisageable de doter toutes les pépinières du pays de l’équipement que nous avons utilisé. Cependant, en déterminant les relations entre les niveaux de stress hydrique des cultures, les conditions météorologiques et les seuils de tolérance au stress hydrique de chaque espèce, nous pouvons prédire la fréquence optimale d’irrigation à l’aide de données de stations météorologiques locales», affirme M. Stoochnoff.

Alerte

M. Stoochnoff avait créé un programme prototype utilisant les données de stations météorologiques locales pour prédire les seuils de tolérance au stress hydrique des plantes. Chaque fois que les plantes atteignaient ce seuil, le programme déclenchait l’irrigation et en avisait M. Stoochnoff par messagerie texte. Ainsi, M. Stoochnoff était en mesure de surveiller les conditions météorologiques actuelles à la pépinière et les quantités d’eau récemment utilisées, voire de déclencher l’irrigation directement à partir de son téléphone cellulaire, au besoin.

Dans une prochaine étape, l’équipe de M. Stoochnoff entend mettre au point une application du programme, qui pourra être offerte à un plus grand nombre de pépinières pour effectuer des essais. Il explique que les pépinières pourront adapter le programme à leurs préférences d’arrosage.

«Une fois adopté par le secteur des pépinières, le programme pourrait permettre de conserver des millions de litres d’eau chaque année et ainsi réduire l’empreinte écologique des activités des pépinières ornementales», conclut M. Stoochnoff.

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

L’AFO va «crier» à Queen’s Park mercredi matin

Le 20 mars prochain, Journée internationale de la Francophonie, l’Assemblée de la francophonie de l’Ontario (AFO) va organiser à Queen’s Park sa première «criée»...
En lire plus...

19 mars 2019 à 9h00

Taxer le sucre : une stratégie efficace?

Ces dernières années, plusieurs pays dont la Grande-Bretagne, la France et le Mexique, ont mis en place une taxe sur les boissons sucrées afin...
En lire plus...

Le «Réveil algérien» est suivi de près à Toronto

Dundas Square 16/03/2019
Après des manifestations à Ottawa et Montréal, une partie de la communauté algérienne de Toronto s'est rassemblée au Dundas Square, samedi dernier, pour exprimer...
En lire plus...

18 mars 2019 à 16h30

Le programme relais du Collège Boréal: un tremplin d’intégration

programme Relais Leadership et Management
C’est un moment émouvant qui s’est déroulé au 3e étage du 1er Yonge Street, dans l’auditorium du Collège Boréal, le 14 mars. Cette année,...
En lire plus...

18 mars 2019 à 14h42

Extrémisme: des solutions à connecter au 21e siècle

fusillade, tuerie, massacre
La vitesse à laquelle la propagation de la vidéo du tueur de Christchurch s’est faite illustre le dérapage social que sont devenus les réseaux...
En lire plus...

Une semaine d’activités pour souligner la francophonie

La Semaine de la francophonie de Toronto sera lancée le mercredi 20 mars, Journée internationale de la francophonie. S’en suivra, jusqu’au 30 mars, une...
En lire plus...

18 mars 2019 à 9h00

Des règles internationales sur l’édition du génome humain?

OMS, ONU, Nations-Unies
Les modifications génétiques de l’embryon sont peut-être à nos portes, mais comment les encadrer? C’est pour apporter un éclairage que l’Organisation mondiale de la...
En lire plus...

18 mars 2019 à 7h00

Aucune société n’est immunisée contre le virus de la haine

fusillade, tuerie, massacre
50 morts, 40 blessés: l'attaque raciste contre la mosquée de Christchurch nous rappelle qu’aucune société n’est à l’abri de ce genre de délire, et...
En lire plus...

17 mars 2019 à 17h55

Avec Françoise Sullivan, le McMichael fait un saut dans l’avenir

Entrevue avec Françoise Sullivan sur la rétrospective de son oeuvre de 70 ans au musée McMichael, à Kleinburg, jusqu'au 12 mai.
En lire plus...

17 mars 2019 à 13h00

Ségovie : une histoire endiablée

Ségovie est une ville du centre de l'Espagne, située à seulement 90 kilomètres au nord-ouest de la capitale Madrid. Son aqueduc a été construit...
En lire plus...

17 mars 2019 à 11h00

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur