Insécables espaces

Partagez
Tweetez
Envoyez

Ceci n’est pas vraiment une chronique sur le français. Il ne sera pas question de verbes, ni d’adjectifs, ni de règles d’accord, ni d’anglicismes, ni de figures de style, ni de conjonctions, ni de prépositions, ni même de noms propres. Il ne sera question de rien en fait. Pourquoi rien? Parce que je vous parle des espaces, bien sûr!

Il y a longtemps que je voulais vous proposer une chronique sur les espaces. Quand on travaille dans un journal, on doit absolument tenir compte de ces vides qu’on doit impérativement laisser dans un texte.

Bien sûr, il y a les espaces courants. Ceux-là posent rarement problème. Mais il y a aussi les espaces insécables, qu’on utilise pour souder des éléments d’un texte.

Termium Plus

Je n’avais pas trouvé de source claire et exhaustive pour traiter des espaces insécables, jusqu’à ce que je tombe sur un article publié sur le site Termium Plus, réalisé par le Bureau de la traduction du Canada. Il s’agit d’une entité relevant de Travaux publics et Services gouvernementaux Canada.

Une des chroniques de langue publiées dans Termium Plus est consacrée aux espaces insécables et on y brosse un portrait assez intéressant du recours à ces espaces, facilité depuis l’arrivée des logiciels de traitement de texte.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Les espaces insécables servent à garder en un bloc certains éléments du texte. Le recours à cette espace (eh oui, espace est féminin en typographie) permet d’éviter que le bloc en question ne soit scindé en fin de ligne.

Alors? Où les place-t-on ces espaces insécables? Dans les exemples qui suivent, la double barre oblique (//) représentera les espaces insécables.

Personnes

D’abord, on doit parfois s’en servir quand on utilise des noms de personnes. Il est nécessaire de mettre une espace insécable entre un prénom abrégé et le nom de famille, comme dans J.K.//Rowling.

On doit aussi y recourir après avoir abrégé un titre de civilité (M.//Hollande, Mme//Merkel, Dr//Barrette, etc.). Chez nos politiciens, on doit aussi insérer un espace insécable dans les éléments abrégés formant un titre (le très//hon.//Stephen Harper). Cela vaut aussi pour d’autres titres comme Son Excellence (S.//E.) ou Son Honneur (S.//H.).

Toujours dans le domaine des noms propres, on doit mettre une espace insécable après un article (le, la, les) ou après la particule (de) dans le nom d’une personne. Comme dans Charles de//Gaulle ou Jean de//La//Fontaine).

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

L’espace insécable s’impose aussi entre le prénom d’un souverain et son numéro dynastique (Élisabeth//II ou Jean//XXIII, par exemple). Enfin, on en place un entre le prénom et l’initiale, comme pour George//W. Bush ou John//F. Kennedy.

Ponctuation

En matière de ponctuation, l’espace insécable est nécessaire avant le deux-points (:), après le guillemet français ouvrant («), avant le guillemet français fermant (»), après le tiret ouvrant (–) et avant le tiret fermant (–). Certains journaux ne respectent pas ces règles, résultat d’une vieille tradition d’économie d’espace, semble-t-il.

L’article du Bureau de la traduction mentionne au passage qu’en typographie soignée, le point-virgule, le point d’interrogation et le point d’exclamation sont précédés d’une espace fine insécable.

Mais comme cette espace fine est plus compliquée à obtenir dans les traitements de texte, on recommande de ne pas mettre d’espace, alors qu’en Europe, on la remplace par l’espace insécable normale.

Chiffres et nombres

L’espace insécable s’impose dans l’écriture de certaines unités, notamment avant le symbole de degré accompagné d’un autre symbole (20//°C), le signe de pourcentage (100//%), les symboles d’unités (5//cm, 10//kg, 250//ml), les symboles des unités de temps (13//h, 25//min., 10//s.), de même que les unités monétaires (10//$, 200//€).

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Puisqu’il est question de chiffres et de nombres, on doit toujours mettre une espace insécable après un nombre ordinal, comme dans le XVIIe//siècle ou le 400e//anniversaire.

On doit aussi l’utiliser entre un nombre écrit en chiffres et le mot auquel il se rapporte, qu’il soit placé avant ou après (25//pages, numéro//12, l’an//2000).

Une des règles fondamentales, dans l’écriture des nombres, est de placer une espace insécable entre les triades, complètes ou non, des nombres de plus de trois chiffres. Ainsi, on écrira :

1//250//000 dollars (ou alors 1//250//000//$ si on se souvient bien de la règle des unités!) ou encore un stade pouvant accueillir 55//000 personnes.

Pour les nombres de quatre chiffres, on dit qu’il est préférable, mais non obligatoire, de faire une séparation : 1//250 pi 1250 élèves, 3//700 ou 3700 kilomètres. Par contre, on ne sépare pas les nombres ayant une fonction de numérotage, comme les adresses, les numéros de pages ou les millésimes.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Les éléments servant à indiquer l’heure ou la date doivent être joints par des espaces insécables (13//h//50, 14//heures//20, 26//janvier//2015, etc.).

Enfin, on retrouve des cas d’espaces insécables dans l’écriture de formules ou de symboles mathématiques, dans les éléments d’une abréviation, ou encore devant l’abréviation «etc.».

C’est presque aussi compliqué qu’une bonne vieille règle de grammaire avec ses exceptions!

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur