Impressionnantes sculptures au Musée des beaux-arts de Lyon

Sculpturtes du XVIIe au XXe siècle. Éditions d'Art Somogy. Paris, 2017, broché à grands rabats, 25 x 31 cm, 1 000 illustrations, 592 pages. La couverture reproduit Odalisque de James Pradier, marbre de 1841.


14 janvier 2018 à 12h00

Il est de tradition, depuis le XVIIe siècle qui marque l’époque classique, de désigner les beaux-arts visuels d’après quatre disciplines, à savoir, l’architecture, la peinture, la sculpture et la gravure, ou les arts du «beau».

La musique, le chant, la poésie font, eux, partie des arts du «vrai», par leur structure visant à la connaissance. Ils font partie des arts libéraux, selon les définitions traditionnelles.

L’occasion de parler spécifiquement et spécialement d’un art du beau ne se présente pas souvent, et c’est plutôt en référence à un artiste que l’on en fait l’évocation ou alors dans une histoire de l’art. L’ouvrage que nous proposent les Éditions d’Art Somogy sous le titre Sculptures du XVIIe au XXe siècle, en nous dévoilant les richesses du Musée des beaux-arts de Lyon, est donc le bienvenu.

Pandore de Jean-Pierre Cortot (1787-1843), Internet et page 161.
Pandore de Jean-Pierre Cortot (1787-1843).

800 sculptures

L’éditeur Somogy nous présente ainsi son ouvrage en quatrième de couverture et cet énoncé nous permet d’entrevoir toute l’importance de cet ouvrage, en plus de son aspect impressionnant, puisqu’il compte 592 pages en grand format. Beaucoup à lire, beaucoup à voir, puisque les reproductions de sculptures en ornent toutes les pages.

«Le musée des Beaux-Arts de Lyon est doté de la première collection de sculptures en région, représentant aussi bien les grands noms de la sculpture française que des personnalités originales issues du milieu lyonnais.

Il compte notamment des œuvres majeures de la sculpture du XXe siècle (qui) brille au musée des Beaux-Arts de Lyon grâce à des artistes tels qu’Antoine Bourdelle, Aristide Maillol, Pablo Picasso ou encore Étienne-Martin.

Rassemblant plus de 800 sculptures conservées au musée des Beaux-Arts de Lyon, cette publication s’attache à rendre compte de la richesse du fonds de sculptures des XVIIe, XVIIIe, XIXe et XXe siècles, tout en présentant l’histoire de cette collection, du décor sculpté de l’édifice abritant le musée, et de l’art de la sculpture tel qu’il s’est épanoui à Lyon au fil de ces quatre siècles.»

Ordre chronologique

L’ouvrage est divisé en deux partie: des essais et un catalogue.

Les essais qui suivent un Avant-propos et une Table des matières, occupent les pages 12 à 60. Illustrés comme il se doit pour ce genre de livre, ces essais expliquent l’histoire du fonds de sculptures du musée, et la provenance des œuvres d’art qui figurent dans l’ouvrage. Les titres de des essais sont à la fois significatifs et intéressants sur le plan historique.

Bien évidemment, les amateurs d’art, d’histoire ou de découvertes ne peuvent que porter une attention toute particulière au catalogue qui s’étend de la page 62 à la page 555, les dernières pages étant consacrées à des annexes, Liste des œuvres restituées, Bibliographie, Index. Que d’œuvres d’art à contempler tout au long de ces panes, tout en notant l’évolution de la discipline structurale.

Ce catalogue, qui comporte huit sections, suit un ordre chronologique, ce qui en fait une véritable histoire de la sculpture au fil du temps, du XVIIe siècle à nos jours. C’est un travail considérable qui a été ainsi accomplis pour créer un ouvrage unique consacré aux génies de la sculpture

Les trois Grâces, esquisse, terre cuite de Canova Antonio (1810), Internet et page 145.
Les trois Grâces, esquisse de Canova Antonio (1810).

Bustes et statues

Après une Note introductive au catalogue, la section I. XVIIe-XVIIIe siècles offre un aperçu sur la sculpture de l’époque à Lyon, de nombreux bustes selon la mode de l’époque et quelques statues sur pied plus tardives.

Pour chacune des sections suivantes, on découvrira, avec le nom des sculpteurs, leurs œuvres qui marquent l’évolution de la discipline, les bustes faisant place à des personnages complets ou en groupe, ou symbolisant une activité:

II. Du Consulat à la Restauration 1800-1830. Joseph Chinard et la question d’une école lyonnaise.

III. De la monarchie de Juillet à la Seconde République 1830-1851. Caïn et Chactas ou deux incarnations romantiques du désespoir.

Foisonnement des styles

Les personnages masculins ou féminins s’affirment dans leurs actions ou en symboles, selon l’imagination des sculpteurs qui se déploie au cours des ans: IV. Le Second Empire 1851-1870. Sculpteurs portraitistes à Lyon sous le Second Empire: Lyonnais illustres et allusions à l’antique. V. La Troisième République 1871-1900. Le dernier tiers du XIXe siècle: apogée de la statuomanie, foisonnement des styles, triomphe de Rodin.

Chaque page est une révélation, une découverte, que l’abondance des reproductions suscite constamment. VI. Les débuts du XXe siècle 1900-1914. D’un siècle à l’autre, la richesse de la collection de Lyon. VII. L’entre-deux-guerres 1919-1940. Le mur et le maillet. Sculpter à Lyon dans l’entre-deux-guerres. VIII. De l’après-guerre à nos jours. Donner à voir la mythologie individuelle d’Étienne-Martin. La collection lyonnaise : un ensemble de référence

Un catalogue sommaire (p. 480-555) avec des illustrations miniatures, les titres des statues représentées et quelques renseignements technique, permet de se remémorer toutes les découvertes que l’on a pu faire ou de s’y référer facilement.

Si la sculpture est bien un des beaux-arts majeurs, cet ouvrage qui nous en conte toute une histoire représentative s’inscrit bien lui aussi dans les éditions d’art majeures.

La nymphe de la Seine de Jean Vient (1822-1827), Internet et page 175.
La nymphe de la Seine de Jean Vient (1822-1827).

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Thomas Gallezot souhaite «remettre le système scolaire à l’endroit»

Thomas Gallezot
Thomas Gallezot, candidat au Conseil scolaire du district de Toronto (TDSB) pour les élections du 22 octobre dans la circonscription Eglinton Lawrence, nous a présenté les...
En lire plus...

15 octobre 2018 à 17h00

Simon Jalbert: une idée à la minute

À 28 ans, Simon Jalbert a déjà cinq entreprises à son actif. Le fondateur de Traction House, spécialisée dans le marketing ciblé, fait le...
En lire plus...

15 octobre 2018 à 14h30

Élections scolaires: nos candidates et candidats

élections municipales et scolaires
Voici la liste des candidates et candidats aux élections scolaires du 22 octobre 2018 dans chacune des circonscriptions, ou régions, de nos deux conseils...
En lire plus...

15 octobre 2018 à 11h00

Gilles Archambault a tenu un journal intime de citations

En toute reconnaissance
Depuis une cinquantaine d’années, Gilles Archambault a inscrit des phrases (citations) dans un carnet bleu, sur des thèmes qui lui sont chers.
En lire plus...

15 octobre 2018 à 8h00

Wanda Plus TV: promouvoir la culture africaine

Wanda Plus TV
Créée à l'initiative de José Ndzeno, Wanda Plus TV est la nouvelle chaîne torontoise dédiée à la promotion de la culture africaine.
En lire plus...

14 octobre 2018 à 15h30

Luc de Larochellière de retour sur scène avec son groupe original

Luc de Larochellière
En 1988, le chanteur Luc de Larochellière sortait Amère America, qui allait devenir disque d’or. Luc de Larochellière en célèbre le 30e anniversaire en...
En lire plus...

14 octobre 2018 à 13h00

Littérature de la confrontation

Qui a tué mon père
Qui a tué mon père. Édouard Louis ne pose pas une question, il accuse. À 25 ans, l'auteur a publié trois romans autobiographiques traduits...
En lire plus...

14 octobre 2018 à 9h00

Quiz: 1968, année inoubliable

quiz
1968 est une année riche en événements. Vous rappelez vous de tout ?
En lire plus...

14 octobre 2018 à 7h00

Le « cohousing » en marche à Winnipeg

habitat groupé
Le « cohousing » regroupe des familles, des couples ou des personnes seules autour d’une «maison commune», où ils partagent des services d’usage courant....
En lire plus...

13 octobre 2018 à 15h30

Les producteurs laitiers canadiens sacrifiés ?

Johnny Gallant
Les producteurs laitiers du Canada n’ont pas mis longtemps à réagir aux modalités de l’accord avec les États-Unis et le Mexique qui, s’il est...
En lire plus...

13 octobre 2018 à 12h00

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur