Immigration francophone en Ontario: beaucoup de problèmes à régler pour atteindre 5%

L'AFO réclame une meilleure coordination

Le second panel composé de Valérie Sniadoch, Rajiv Bissessur, Assiatou Diallo, Anait Aleksanian et Francis Garon


28 mars 2017 à 1h46
Comment attirer les francophones en Ontario et comment les faire rester dans la province sur le long terme?
Ce sont les questions soumises aux deux panels de spécialistes le 22 mars au College Boréal, dans le cadre d’une conférence organisée par le Centre francophone de Toronto (CFT). C’est son directeur de la communication Félix Corriveau qui a joué les maîtres de cérémonie.
Les intervenants du premier panel ont rappelé que plus de 50% des francophones vivant à Toronto ne sont pas nés sur le territoire canadien. L’Ontario est donc bien une province attirante.
Le gouvernement souhaite atteindre 5% d’immigrants francophones, mais «sans plan d’action ni soutien du gouvernement fédéral, nous n’aurons aucun résultat», rappelle Mohamed Ghaleb, gestionnaire au commissariat aux services en français de l’Ontario
Selon Raoul Boulakia, avocat en immigration, Queen’s Park ne joue pas un rôle suffisant dans l’immigration. «L’Ontario n’a pas les mêmes pouvoirs que le Québec, qui traite directement les dossiers d’immigration. C’est dommage.»
Après avoir fait venir de nouveaux arrivants francophones, il faut faire en sorte qu’ils restent dans la province. Pour les cinq spécialistes du second panel, les immigrants arrivent au Canada mal informés, ils ne savent pas si leurs diplômes sont reconnus, s’ils peuvent travailler, s’ils doivent reprendre leurs études.
Même au Québec, 30% des nouveaux arrivants repartent faute d’avoir reçu au préalable des renseignements adéquats. C’est pourquoi Valérie Sniadoch, directrice du Réseau de développement économique et d’employabilité, fait valoir son nouveau service «pré-départ» afin de mieux aiguiller les nouveaux arrivants.
Une fois arrivées à Toronto, de nombreuses personnes ignorent l’existence des services francophones et des pôles de la francophonie locale. «Il faut trouver une meilleure façon de les faire connaître en les référençant mieux ou en créant un numéro de téléphone sans frais pour aider les nouveaux arrivants en Ontario à les découvrir», propose Assiatou Diallo, fondatrice de l’entreprise de nettoyage TAAB Cleaning.

Livre blanc

C’est dans l’ère du temps: le lendemain de la conférence au CFT, l’Assemblée de la francophonie de l’Ontario publiait son Livre blanc sur l’immigration francophone en Ontario11 mesures qui tournent autour d’une meilleure coordination entre le gouvernement fédéral, le gouvernement ontarien et la communauté franco-ontarienne.
Ce livre blanc (document servant à aider les gouvernements à rédiger un projet de loi) dresse quatre constats : 
– Il y a une approche gouvernementale dissociée et incohérente en matière d’immigration francophone.
– Il y a un nombre insuffisant d’immigrants francophones attirés et recrutés en Ontario.
– Il y a une trajectoire parsemée d’obstacles et d’iniquités pour les immigrants francophones.
– Il n’existe pas de continuum d’immigration francophone.
Le premier panel composé de Lise Marie Baudry, Dada Gasirabo, Mohamed Ghaleb, Marjie Brown et Raould Boulakia
Le premier panel composé de Lise Marie Baudry, Dada Gasirabo, Mohamed Ghaleb, Marjie Brown et Raould Boulakia

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Une autre saison de découvertes et de réflexions à l’AFT

La majorité des artistes qui passeront au théâtre ou à la galerie de l'Alliance sont Canadiens.
En lire plus...

20 septembre 2018 à 11h00

25 septembre: une douzaine de rassemblements dans la région

On dit «un lever de drapeau», au masculin...
En lire plus...

20 septembre 2018 à 9h00

Trouvée dans nos crottes : la solution aux pénuries de sang

transfusion
On pourrait transformer tous les groupes sanguins en O
En lire plus...

20 septembre 2018 à 7h00

Chrystine Brouillet, gourmande et fin gourmet

livre
L’amitié se bonifie comme les grands crus pour la romancière la plus prolifique du Québec
En lire plus...

19 septembre 2018 à 17h00

Ambiance parisienne au Coq of the Walk

Liverpool- PSG
Après ceux de l’Équipe de France, qui avaient fêté la victoire, les supporters parisiens ont assisté à une défaite de leur équipe 3-2 contre...
En lire plus...

19 septembre 2018 à 13h50

Le tournoi de golf Gilles-Barbeau rapporte 16 500 $ à CAH

CAH
Un événement généreux sous un soleil radieux
En lire plus...

19 septembre 2018 à 11h44

Le rappeur français Orelsan a appris les bases à ses fans

Concert Orelsan
Le rappeur français Orelsan a pu constater lundi soir au Phoenix Theatre de Toronto à quel point il était populaire outre-Atlantique.
En lire plus...

19 septembre 2018 à 9h00

Non, les étirements après l’entraînement ne réduisent pas les courbatures

exercices, sports
L’une des méthodes dont les effets bénéfiques ont été observés est l’immersion dans un bain d’eau glacée.
En lire plus...

19 septembre 2018 à 7h00

Montée de l’anti-bilinguisme au Nouveau-Brunswick

élections 24 septembre 2018
Les francophones n'ont rien à gagner et tout à perdre des élections de lundi prochain
En lire plus...

18 septembre 2018 à 15h59

Le Centre francophone veut ralentir le roulement du personnel

555 Richmond Ouest, 3e étage
Assemblée générale optimiste après une année de démissions et de restructuration.
En lire plus...

18 septembre 2018 à 13h33

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur