Homo sapiens: un visage plus plat pour apprendre à parler?

Homo sapiens (Photo: Wikimedia Commons — http://bit.ly/2wtLHti)

Homo sapiens (Photo: Wikimedia Commons — http://bit.ly/2wtLHti)


11 septembre 2017 à 15h35

Il aurait suffi de quelques gènes pour que nos ancêtres réussissent à parler. Et encore, pas des gènes majeurs, mais plutôt des modifications dans l’activité de quelques gènes liés à l’anatomie.

C’est l’hypothèse défendue par des biologistes israéliens et britanniques qui ont déposé leur texte sur le serveur de pré-publication BioRxiv (ce qui signifie que ce texte n’a pas encore été révisé par les pairs).

Une partie de leur hypothèse s’arrime à ce que des biologistes de l’évolution disent depuis longtemps: des modifications de notre anatomie faciale auraient pu être la condition préalable à plusieurs étapes-clefs dans l’évolution de notre intelligence.

Dans le cas du langage, ces quelques gènes seraient ceux qui ont, d’une part, progressivement modifié le visage plus «simiesque» de nos ancêtres, avec son menton protubérant, vers un visage plus «plat» comme le nôtre, et d’autre part, modifié le larynx, en le déplaçant vers la gorge.

Ces deux facteurs ont permis à nos ancêtres de produire un plus grand nombre de sons différents, y compris des sons n’ayant que de subtiles différences entre eux.

L’analyse de ces chercheurs s’appuie sur des différences dans l’ADN de quatre humains et deux Néandertaliens ayant vécu dans les 50 000 dernières années.

Si l’hypothèse est plausible, elle ne peut toutefois faire abstraction de changements qui ont nécessairement dû se produire dans le cerveau. L’oeuf ou la poule? C’est la question à laquelle évitent prudemment de répondre ces biologistes…

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Employé a la vente au detail – MEPHISTO

MEPHISTO
La boutique de chaussures « MEPHISTO confort de France » recherche un collaborateur à la vente au 1177  Yonge St à Toronto (centre ville), au Nord de Bloor St Summerhill station...
En lire plus...

Lave-auto Mobile Léandre Rossignol

preview1
Chez Lave-Auto Mobile Léandre Rossignol, votre voiture c’est notre passion. Que ce soit pour un lavage intérieur, extérieur, pour un cirage ou pour un reconditionnement de peinture, nous nous...
En lire plus...

HP ELITEBOOK 8460P I5-2540M 2.60GHZ USB 3.0 WEBCAM WIN 10 FR

IMG_7651
– Hp elitebook 8460p – Processeur intel core i5-2540M – 2.60ghz max 3.30ghz – Moniteur 14.1’’ – 4gb ram mémoire – 320gb HDD disque dur – Licence WINDOWS 7...
En lire plus...

Les Voix du cœur recherchent de nouveaux talents

Une scène du spectacle des Voix du Coeur au théâtre Bluma Appel en mai 2016.
Le spectacle du printemps portera sur les cinq sens...
En lire plus...

20 septembre 2017 à 16h57

Didier Leclair se dit «écrivain de la marge»

Didier Leclair à la bibliothèque de Toronto le 18 septembre.
Écrire en français hors Québec: tout un défi
En lire plus...

20 septembre 2017 à 16h03

Six Franco-Ontariens à la rencontre d’une Première Nation

Les Franco-Ontariens participent à une cérémonie autochtone.
Au pays des Wahgoshigs
En lire plus...

20 septembre 2017 à 13h31

Nouveau conseil d’administration pour le CFT

Le nouveau conseil d'administration du Centre francophone de Toronto. À gauche: le président Jean-Luc Bernard.
Le CFT a reçu le titre d’«organisation phare» de la part de Centraide/United Way
En lire plus...

19 septembre 2017 à 17h35

Des wraps pour les adeptes de l’alimentation crue

WrapItUpRAW-taco-web-79f4912ff1dacc222fd91b2b6532550aacd9e3fb
La production exige beaucoup de travail, mais la commercialisation se fait en un tour de main.
En lire plus...

19 septembre 2017 à 15h21

Les finalistes du prix Christine-Dumitriu-van-Saanen

Paul-François Sylvestre, Gabriel Osson, Claude Guilmain
Tous Torontois
En lire plus...

19 septembre 2017 à 11h22

Rentrée télé: des champions… et un point de saturation

La série de six épisodes Comment devenir adulte, de Wookie Films (Winnipeg), est diffusée cet automne sur la chaîne Unis. Dans la photo, Rémi, Vanessa, Simon et Bréanne préparent la rentrée au Collège Louis-Riel. (Photo: Wookie Films)
L’offre télévisuelle de l’automne est lancée dans l’inquiétude. Les producteurs se mobilisent pour défendre la clause d’exception culturelle attaquée par Washington dans les pourparlers...
En lire plus...

18 septembre 2017 à 16h01

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur