Hommage à Philip Glass, créateur de génie

Philip Glass (Photo : Raymond Meier)
Partagez
Tweetez
Envoyez

Philip Glass est l’un des compositeurs les plus influents du 20e siècle et du début du 21e siècle. Sa signature musicale est unique et son œuvre immense – opéras, symphonies, concertos, quatuors, musique de chambre, musiques de films, musique pour le théâtre, œuvres pour solistes.

Comme le souligne si bien son biographe Ted Page, Philip Glass est «le premier compositeur ayant conquis un vaste public de tous âges à l’opéra, dans les salles de concert, dans le monde de la danse, au cinéma et dans la musique populaire».

À 79 ans, ce créateur de génie est toujours actif, parcourant les salles de concert du monde avec un répertoire musical qui ne connaît pas de frontières entre musique savante et musique populaire.

Pour célébrer l’immense talent de celui que l’on surnomme d’ailleurs l’ambassadeur de la musique savante, Philip Glass recevra ce samedi 26 novembre le onzième prix Glenn Gould, lors d’un concert exclusif en son honneur, présenté par la Fondation Glenn Gould de Toronto et l’Orchestre du Centre National des Arts à Ottawa.

C’est sous la direction de l’Américain Dennis Russell Davies, chef invité, que l’orchestre du CNA offrira un survol de la carrière du compositeur, à travers ses œuvres symphoniques, dont la Symphonie no 2, une œuvre de musique minimaliste saisissante, ainsi que ses pièces pour ensembles de chambre et pour piano seul.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.
Le compositeur et pianiste Timo Andres recevra le Glenn Gould Protégé Prize des mains de Philip Glass (Photo : Michael Wilson)
Le compositeur et pianiste Timo Andres recevra le Glenn Gould Protégé Prize des mains de Philip Glass (Photo : Michael Wilson)

Protégé

Le lauréat du prix Glenn Gould, remis biannuellement, reçoit 100 000 $ et est invité à choisir un jeune artiste prometteur qui lui paraît apte à enrichir le monde des arts et de la musique au fil de sa carrière.

Philip Glass a choisi le compositeur et pianiste américain Timo Andres comme lauréat du Glenn Gould Protégé Prize de la Ville de Toronto, d’une valeur de 15 000 $.

Andres a composé des œuvres de commande pour l’Orpheus Chamber Orchestra, le Los Angeles Chamber Orchestra, Carnegie Hall et l’Orchestre philharmonique de Los Angeles. Il a également donné des récitals comme pianiste solo au Lincoln Center et au Wigmore Hall. Andres se produira dans le cadre de ce concert hommage et recevra le Glenn Gould Protégé Prize des mains de l’illustre compositeur.

Parcours légendaire

Né à Baltimore le 31 janvier 1937, Philip Glass découvre la musique très tôt dans l’atelier de réparation de radio de son père. À l’âge de six ans, il suit des cours de violon, à 8 ans des cours de flûte, puis de piano.

Précoce, le jeune Glass obtient une licence à l’Université de Chicago à dix-neuf ans en philosophie et mathématiques puis étudie la musique à la Julliard School, où il côtoie Steve Reich, musicien et compositeur américain, considéré comme l’un des pionniers de la musique minimaliste. Élève aux États-Unis du compositeur français de musique classique Darius Milhaud (1892-1974), il complète sa formation en France en 1963 avec la grande pédagogue, compositrice et chef d’orchestre française Nadia Boulanger (1887-1979).

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Au cours de sa formation, il est appelé à transcrire des improvisations du musicien indien Ravi Shankar pour la musique du film Chappaqua. C’est là qu’il découvre avec passion les structures répétitives musicales à évolution lente et graduelle. En 1966,  il entreprend un voyage en Inde et  s’imprègne de la philosophie hindouiste et bouddhiste.

De retour à New York en 1967, il fonde le Philip Glass Ensemble et compose dans un style minimaliste répétitif pour des orchestres de chambre. Enstein on the beach (1976) lui apporte la célébrité, marquant ainsi un tournant dans sa carrière et le début d’une production d’opéras et d’œuvres orchestrales légendaires.

Philip Glass au piano (Photo: Fernando Aceves)
Philip Glass au piano
(Photo: Fernando Aceves)

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur