Hommage à la «robe Dôme» d’Iris van Herpen au ROM

Stylianos Pangalos

Le cinéaste Stylianos Pangalos lors de la projection de son documentaire "Le Métabolism".


18 septembre 2018 à 11h00

La danseuse et styliste néerlandaise Iris van Herpen expose au Musée royal de l’Ontario (ROM) sa nouvelle collection de vêtements réalisée en collaboration avec l’architecte Philip Beesley.

Ce mardi 11 septembre, le public a pu visionner un documentaire, Le Métabolism de Stylianos Pangalos, sur la confection de la «robe Dôme» de la styliste, véritable œuvre d’art à mi-chemin entre mode et architecture.

La pièce est constituée de 300 dômes en acier inoxydable travaillés comme de la dentelle. Il a fallu 62 heures de coupe au laser pour la créer.

L’exposition Iris van Herpen: Transforming Fasion est visible au ROM jusqu’au 8 octobre, tout comme l’installation Philip Beesley: Transforming Space qui l’accompagne.

«Iris habite dans la technologie»

La styliste adopte une démarche pluridisciplinaire, puisqu’elle s’inspire à la fois des mécanismes et formes du corps, mais également de la science et de la technologie pour réaliser ses créations.

«Elle aime construire autour de ce qui est invisible», explique Philip Beesley. L’architecte projette alors des images pour illustrer les différentes inspirations d’Iris van Herpen: l’espace et toutes ses connexions énergétiques invisibles, un insecte recouvert de minuscules gouttelettes d’eau…

«Même lorsque l’on pense qu’un endroit est vide, il existe des particules bel et bien réelles. Le travail d’Iris a quelque chose d’euclidien, de très géométrique», analyse Stylianos Pangalos.

«Lorsque l’on voit la version finale de la robe Dôme, tout cela paraît évident. Porter cette robe, c’est vivre le monde.»

Philip Beesley
L’architecte Philip Beesley devant l’une des œuvres de son exposition « Transforming Space ».

11e collaboration

C’est la 11e collaboration de Philip Beesley et Iris van Herpen.

«Cette collection, c’est comme le résultat d’une conversation entre nous. Je travaille sur des formes et matériaux nouveaux qu’Iris utilise dans ses vêtements», raconte l’architecte.

«Philip a tendance à vouloir une ouverture maximum quand il crée. C’est le propre de l’architecte de vouloir occuper tout l’espace. Iris de son côté fait en sorte de se recentrer autour d’un corps», explique Stylianos Pangalos.

À noter que la styliste supprime les courbes naturelles des corps dans ses œuvres pour représenter les particules et connexions qui nous entourent.

Elle se démarque des autres stylistes

Les pièces d’Iris van Herpen exposées au ROM sont donc assez particulières. Certaines robes sont faites en cuir, d’autres en plastique, d’autres encore en métal, plexiglas ou plumes.

«Le propre de son talent, c’est qu’elle expérimente et va jusqu’au bout des choses. Si elle n’est pas satisfaite du résultat, elle arrête tout, contrairement à d’autres maisons», nous confie Stylianos Pangalos.

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Voyager dans le temps avec les éditions Faton

Les éditions Faton offrent toute une gamme de revues relatives au domaine artistique qui sont toujours d'un grand intérêt. Elles sont toutes du même...
En lire plus...

17 février 2019 à 11h00

Bêtise et petitesse de l’être humain

L’innocent
Les scandales pédophiles au sein de l’Église catholique durent depuis des siècles. Sergio Kokis s’en inspire pour écrire L’innocent, un roman dont l’action se...
En lire plus...

17 février 2019 à 9h00

Quiz : A mari usque ad mare

A mari usque ad mare (d’un océan à l’autre) est la devise du Canada.
En lire plus...

17 février 2019 à 7h00

Oslo: dans les coulisses des négociations israélo-palestiniennes

Studio 180
Me voici, à la St-Valentin, assis avec ma bien-aimée, dans une salle remplie à craquer du théâtre CAA de Mirvish (l'ancien Panasonic sur Yonge...
En lire plus...

16 février 2019 à 12h00

La pénurie d’enseignants freine le bilinguisme

Photo: Francopresse, Lucas Pilleri
Après des décennies de croissance exponentielle, les programmes de français langue seconde des conseils scolaires du pays peinent à trouver un nombre suffisant d’enseignants...
En lire plus...

16 février 2019 à 9h00

Le lait au chocolat ne fait rien de spécial pour la récupération des sportifs

santé, sport
Les médias, la publicité et bien des athlètes rapportent régulièrement que le lait au chocolat améliore la récupération chez les sportifs après un effort...
En lire plus...

La France s’anime au TAAFI

TAAFI
Du 15 au 17 février, les films sont de retour au Festival international d’art d’animation de Toronto (TAAFI) et plusieurs oeuvres françaises émergent du...
En lire plus...

15 février 2019 à 16h28

Adieu, Opportunity

La NASA a officiellement «déplogué» le 12 février sa sonde martienne Opportunity, qui ne répondait plus depuis juin dernier. Sa mission a duré beaucoup...
En lire plus...

15 février 2019 à 15h15

Abel Maxwell veut inspirer les jeunes

Abel Maxwell sera omniprésent à la célébration du Mois de l'Histoire des Noirs organisée par le Centre Francophone de Toronto le samedi 23 février....
En lire plus...

15 février 2019 à 11h00

Deux photographes, deux univers

Expo alliance française
Geneviève Thauvette et Kathleen Hearn, deux artistes torontoises, exposent leurs photographies à l’Alliance française de Toronto jusqu'au 28 mars.
En lire plus...

15 février 2019 à 9h00

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur