Guide Ulysse de Toronto: pour l’explorateur qui sommeille en nous

Partagez
Tweetez
Envoyez

L’entreprise québécoise Ulysse a récemment procédé à la mise à jour de son guide de voyage de Toronto. Pour cette 6e édition, la recherche et la rédaction ont été confiées à Benoit Legault, chroniqueur à L’Express.

Les guides de voyage Ulysse ont cette particularité d’être produits par des francophones pour des francophones. «Dans la plupart des cas, explique Benoit Legault, les guides de voyage sont des traductions de guides britanniques.» Les termes, les expressions et toute la structure même des guides Ulysse sont plutôt adaptés aux lecteurs francophones, qui ne se perdront pas dans des traductions simplistes de termes anglophones.

Même lorsqu’on habite une ville depuis longtemps, l’achat d’un bon guide de voyage représente un très bon investissement. «Je croyais que je connaissais Toronto, mais en effectuant cette mise à jour, je me suis rendu compte qu’il y avait plein d’endroits qui m’étaient inconnus», poursuit M. Legault. «Mon conseil: achetez un bon guide de voyage et redécouvrez votre ville.»

On ne découvrira jamais assez Toronto. Outre les incontournables tels que la tour du CN, les Beaches, Dundas Square ou le Nathan Phillips Square, de véritables petits bijoux se cachent à des endroits que l’on néglige trop souvent. Le quartier de la Distillerie, le Mount Pleasant Cemetery et le Chinatown devraient, entre autres, être visités et revisités. Peu importe ses intérêts – culturels, sportifs, historiques ou de pein-air – Toronto abonde de lieux à visiter et d’activités à voir ou à vivre.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Avec ses cartes, suggestions restos, clins d’œil historiques, indications et recommandations, le guide Ulysse de Toronto fournit toutes les informations sur la ville autant pour le visiteur occasionnel que pour le résident à la recherche de nouvelles découvertes.

Escapade… dans une LCBO!

Bien que la Ville-Reine ne possède pas une histoire aussi riche que celle de Québec, elle renferme néanmoins quelques attraits historiques qui valent le déplacement. Lors de votre prochain détour dans une succursale de la LCBO, optez pour celle située au 10 Scrivener Square à l’intersection de l’avenue Summerhill et de la rue Yonge.

C’est dans une ancienne gare de train que les torontois choisissent leur apéritif. Le Grand Hall, avec son plafond cathédrale de 15 mètres, ses murs de marbre et ses cinq guichets de cuivre, vaut à lui seul le déplacement. Des photos d’époque ornent les murs de cet immeuble préservé pour faire découvrir l’histoire des lieux.

Malheureusement, cet endroit n’est pas répertorié dans la 6e édition du guide Ulysse. Une suggestion pour la prochaine édition et un secret dévoilé pour les lecteurs de L’Express!

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur