Guérir ou creuser les blessures?

Fragilité des relations familiales

B.A. Paris, Le Dilemme, roman traduit de l’anglais par Vincent Guilluy, Paris Éditions Hugo & Cie, 2020, 378 pages, 29,95 $.
Partagez
Tweetez
Envoyez

Le premier roman de B.A. Paris, Derrière les portes, a été traduit en trente-sept langue et s’est vendu à plus de deux millions d’exemplaires. Dans son nouveau thriller intitulé Le Dilemme, les enquêteurs ne sont pas des policiers, il s’agit plutôt d’un mari et de son épouse qui cachent chacun un indice.

D’origine franco-irlandaise, B.A. Paris vit en France et écrit en anglais. L’histoire qu’elle a choisi de raconter se passe en Angleterre et met en scène une famille assez ordinaire: un père ébéniste (Adam), une mère avocate (Olivia), un fils de 22 ans (Josh) et une fille de 19 ans (Marnie), tous deux aux études.

Garden party

Olivia, appelée plus souvent Livia, organise un immense garden party pour célébrer son quarantième anniversaire, une fête qui compense la noce qu’elle n’a pas eue parce que ses parents avaient rejeté leur fille tombée enceinte avant le mariage.

La réception est chronométrée au quart de tour, sauf l’arrivée surprise de Marnie qui doit prendre un vol depuis Hong Kong.

Ce vol doit faire escale au Caire, puis à Amsterdam, avant d’atterrir à Londres. En vérifiant ses messages, le père apprend que sa fille va peut-être rater la correspondance au Caire en raison d’un départ en retard depuis Hong Kong.

On annonce ensuite que le vol Le Caire-Amsterdam s’est écrasé, aucun survivant. Marnie était-elle à bord…? Adam doit-il avertir Livia, au risque de gâcher sa fête sans être certain de la mort de Marnie…?

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Adam et Livia

D’un chapitre à l’autre, on alterne entre le «je» d’Adam et celui de Livia.

Le texte est parsemé de remarques intrigantes: «Quand est-ce que tu vas parler à ton père ? Il ne sait pas que je prépare l’avenir… Je sais que très bientôt, tout sera différent… Je me demande si le destin n’a pas décidé que je le tentais un peu trop, et s’il n’a pas choisi de me mettre à l’épreuve…»

Au milieu de la fête, Adam a l’étrange sensation de ne pas être là où il devrait être et que tout autour de lui est faux. «Je ne sais plus qui je suis, ni où je vais.» Il a le sentiment de s’être menti à lui-même et se dit que le néant refuse de lui venir en aide, qu’une brutale certitude l’assaille, mais que son cerveau refuse de l’accepter.

Secrets

Durant le garden party, Livia fuit un homme de peur de lui casser la figure. Il a 38 ans, il est le mari de sa meilleure amie et le père de la meilleure amie de Marnie, avec qui il a une relation. Livia n’en a pas soufflé mot à son mari. Elle ne lui a jamais dit non plus que leur fille a eu une fausse couche. Les secrets volent bas dans ce roman.

B.A. Paris écrit que «le temps peut guérir les blessures, mais aussi les creuser un peu plus». L’illustration de la couverture, une coupe de vin brisée, illustre bien la fragilité des relations humaines et, surtout, familiales.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur