Gouvernance inclusive: intégrations réussies au sein de nos organismes

Des «diplômés» et des mentors du programme Gouvernance inclusive.
Partagez
Tweetez
Envoyez

Une demi-douzaine de personnes ayant suivi le programme de leadership «Gouvernance inclusive» de l’organisme ÉcoAmbassadeurs ont été élus ces derniers mois aux conseils d’administration d’organisations franco-torontoises, et une demi-douzaine d’autres pourraient l’être au cours des prochains mois.

ÉcoAmbassadeurs célébrait ces réussites en remettant des certificats aux participants le 4 novembre dernier au YMCA de la rue Elm.

L’organisme s’intéresse plus souvent à l’éducation aux enjeux environnementaux, mais aussi au leadership puisque, lit-on dans son site Web, «nous utilisons notre leadership pour susciter l’engagement citoyen et mener des actions concrètes sur les grands défis écologiques et environnementaux de l’heure».

Meilleure représentativité

Le programme «Gouvernance inclusive» s’est fixé pour objectif de former 25 francophones «rigoureusement sélectionnés afin de les doter d’outils leur permettant d’intégrer des instances décisionnelles», explique le président Victor Keubou.

«Ce programme vise à permettre une plus grande représentativité dans les structures de prise de décision, afin que celles-ci soient à l’image de la grande diversité de la société ontarienne en particulier et de la société canadienne en général.»

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Dispensé par des professionnels, le projet pilote étalé sur 12 mois comprend quatre composantes: 24 heures de formation sur la bonne gouvernance; du mentorat; trois sessions de réseautage et le placement des candidats.

Santé

Constant Ouapo est de ceux-là. Agent de planification au Reflet Salvéo (l’entité qui conseille les réseaux locaux de santé de Toronto et de la banlieue ouest sur les besoins des francophones), il est désormais membre du conseil d’administration du Centre francophone de Toronto et de la Coalition ontarienne des communautés en santé.

«L’essentiel de la formation», dit-il, «était de faire la distinction nette entre la gouvernance, l’exécutif et l’opérationnel pour permettre aux personnes qui siègent dans des conseils d’administration de comprendre leurs rôles en tant que leaders qui pilotent la destinée de la structure et éviter les amalgames qui consistent à être à la fois à la gouvernance et aux tâches exécutives.»

Parmi les autres leaders bénévoles qui sont passés par le programme d’ÉcoAmbasaadeurs, mentionnons: Dave Champagne (élu lui aussi au CA du CFT), Severin Egatsi (à l’Entité 4 qui conseille les réseaux locaux de santé de l’Est et du Nord de Toronto), Amankou Ligue Hermane (les Centres d’Accueil Héritage), Patrick Mugeman (élu au sein d’un conseil d’école) et Marine Rigal (élue à CAH, à Action positive et à Francophonie en fête).

D’autres candidats issus du programme ont postulé à la radio communautaire CHOQ-FM, au MOFIF (femmes immigrantes), à l’ACFO-Toronto, au Salon du livre et à d’autres organismes ou comités de citoyens.

Trois participantes au programme Gouvernance inclusive: Éléonore, Marine et Winnie.
Trois participantes au programme Gouvernance inclusive: Éléonore, Marine et Winnie.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur