Galerie Céline Allard: au plus proche de la nature


11 novembre 2008 à 13h40

La nature réserve toujours de belles surprises à qui prend le temps de la découvrir et de la contempler. Les formes, les couleurs, les textures se combinent à l’infini pour créer l’indescriptible et la magie propre à la nature. Fleur-Ange Lamothe est artiste, elle reçoit son premier appareil photo des mains de son père à l’âge de 12 ans. Depuis, elle photographie la nature, vit proche d’elle et tente de faire prendre conscience aux autres qu’il faut la protéger pour continuer à pouvoir bénéficier de ses cadeaux. Elle profite de son exposition à la galerie Céline Allard du Centre francophone de Toronto pour faire partager sa vision de la nature.

Communion avec la nature, l’exposition ne pouvait pas mieux porter son nom. Fleur-Ange aime la nature et le lui rend dans ses photographies: «La nature c’est la sécurité, c’est là où je me sens bien, j’ai passé beaucoup de temps dans la nature quand je n’allais pas bien.» L’artiste prend le temps de chercher, dans les alentours de sa propriété, les petites perles que la nature invente, dans le but de les capturer à travers l’objectif de sa caméra.

Symbole de l’amour, le coeur se fait une place toute particulière dans les photos de Fleur-Ange. Dans la glace, la terre, la pierre, la photographe trouve des coeurs naturels partout. «Mais dans l’exposition, ce n’est pas fait exprès (d’avoir mis des coeurs, ndlr). Je parle de relation entre l’humain et la nature, de communion avec la nature. Peut-être que c’est pour cette raison qu’il y a plusieurs coeurs», avance Fleur-Ange.

Cette jeune retraitée se construit une nouvelle vie à travers l’art. Elle s’est mise à la peinture, au dessin. «Aujourd’hui je me sens artiste, lance t-elle, avant en photo je recherchais le cliché parfait, j’avais une définition plus traditionnelle de la photographie.» Fleur-Ange Lamothe n’a pas raté le wagon du numérique, elle utilise les logiciels de retouche de photographie pour créer une oeuvre qui lui ressemble.

Paix sur terre, visage se défaisant mais coeurs solide, les titres de ses photographies sont clairs, la photographe voit des images dans la nature, et non uniquement des arbres, des fleurs ou de la neige. Si la plupart des clichés sont en macro, quelques-uns apportent tout de même une impression de grandeur alors que l’objet capturé est minuscule, comme cette goutte de pluie prise sur le rebord de sa fenêtre.

Proposée jusqu’au 30 novembre 2008, l’exposition Communion avec la nature propose quelques photographies surprenantes mais mériterait une plus vaste gamme de sujets photographies. Fleur-Ange joue avec l’art comme avec un jouet tout neuf, cela lui fait du bien et c’est peut-être là l’essentiel.

Infos: centre francophone de Toronto, Sophie Bernier, 416-203-1220 poste 229.

À noter que Fleur-Ange Lamothe animera un atelier photoshop (logiciel de retouche photo) samedi 15 novembre de 10h à midi à la galerie Céline Allard.

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Les Indisciplinés investissent dans un grand spectacle pour leur 10e anniversaire

Indisciplinés de toronto
De plus en plus de nouveaux comédiens et techniciens talentueux
En lire plus...

22 juin 2018 à 15h00

François Bourassa se réinvente

François Bourassa
Le 27 juin au Festival de jazz
En lire plus...

22 juin 2018 à 14h00

Un règlement albertain machiavélique

La Couronne suspend des procédures pour ne pas reconnaître le droit des Défendeurs au français
En lire plus...

22 juin 2018 à 12h30

Aurélie Resch décroche le prix Trillium

Prix littéraire Trillium de l'Ontario
Rare encouragement pour les récits courts
En lire plus...

22 juin 2018 à 11h39

Cannabis : à la poursuite du diamant vert

La légalisation va donner accès à du financement pour la recherche
En lire plus...

Impact économique de l’intelligence artificielle : on cherche encore

Pas de pertes d’emplois ni de productivité accrue
En lire plus...

22 juin 2018 à 7h00

L’espiègle trio jazz Les Malcommodes

les malcommodes
Le 26 juin au Festival de jazz de Toronto
En lire plus...

21 juin 2018 à 13h00

Un test a changé sa vie : dans les pas d’un enfant dyslexique

La Liberté
«J’étais content de savoir que je n’étais pas stupide»
En lire plus...

21 juin 2018 à 10h00

Le véganisme dans le vêtement : trop de plastique ?

Le cuir de kangourou et le polyester plus «verts» que la laine d’alpaga et le cuir de bovin
En lire plus...

21 juin 2018 à 7h00

Technicien(ne) à l’aide technique

Conseil scolaire catholique MonAvenir - Le Conseil scolaire catholique MonAvenir est à la recherche d’une personne permanente, à temps plein (1,0), soit 35 heures par semaine, qui agira à titre de technicienne, technicien à l’aide technique...
En lire plus...

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur