FrancoQueer et le Centre francophone à la «Pride»

Le kiosque de FrancoQueer avec Jean-Rock Boutin et Ronald Dieleman.
Partagez
Tweetez
Envoyez

Les rues Church et Yonge étaient bondées samedi à l’occasion du festival de la Fierté LGBT, et on a remis ça dimanche avec la grande parade annuelle, à laquelle participait l’organisme torontois FrancoQueer et le Conseil scolaire Viamonde.

En avant-goût, les «dykes» (lesbiennes) ont défilé sur la rue Yonge samedi après-midi, motards et cyclistes à l’avant comme le veut la tradition.

C’est sur la rue Church, débordant dans quelques rues perpendiculaires comme Wellesley et Alexander, que la foule bigarrée retrouvaient des scènes musicales, des comptoirs de bouffe et de marchandises diverses, et des kiosques d’entreprises et d’organismes LGBT ou pro-LGBT, comme la banque TD, l’un des commanditaires de l’événement.

Le Centre francophone de Toronto et FrancoQueer y tenaient des kiosques, de même que Fierté Montréal. Plusieurs autres organismes affichaient leur bilinguisme.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Les principaux partis politiques – et même le Parti Démocrate des États-Unis pour les électeurs américains pouvant se trouver au Canada – y étaient représentés. Plusieurs chefs politiques fédéraux, provinciaux et municipaux, le premier ministre Justin Trudeau en tête, ont participé à la grande parade.

On n’a pas manqué d’y commémorer l’attentat du 12 juin à Orlando où 49 personnes ont été tués et des dizaines d’autres blessées par un tireur se disant motivé par l’islamisme dans un bar gai d’Orlando.

Le festival gai de Toronto est l’un des plus gros en Amérique du Nord et l’une des plus importantes attractions de la métropole.

Lise Marie Baudry, directrice générale du Centre francophone de Toronto.
Lise Marie Baudry, directrice générale du Centre francophone de Toronto.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur