Florence Ngenzebuhoro parmi 100 Canadiennes à surveiller

Encore beaucoup d'obstacles à éliminer pour les femmes noires

Florence Ngenzebuhoro (au centre): «Mon but n'est pas de gagner des prix, mais bien d'inspirer les autres, surtout les jeunes.»
Partagez
Tweetez
Envoyez

Florence Ngenzebuhoro, la directrice générale du Centre francophone de Toronto depuis bientôt deux ans, fait partie des «100 femmes noires à surveiller au Canada» qui seront honorées samedi soir lors d’un gala à Mississauga.

Arielle Kayabaya, élue conseillère municipale à London l’an dernier, figure également sur cette liste prestigieuse.

Conseillère municipale du quartier 13 de London
Arielle Kayabaga

L’événement annuel est organisé par Canada International Black Women Event.

«C’est une belle reconnaissance pour le travail que j’ai accompli, et une marque de confiance de la part de ceux qui m’ont nominée», a commenté Florence Ngenzebuhoro à L’Express. «C’est encore difficile pour les femmes noires de percer dans la société canadienne; des événements comme celui-là sont donc utiles.»

«Mon but n’est pas de recevoir des prix, mais bien d’inspirer les autres, surtout les jeunes», dit-elle.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

En moins de deux ans à la barre du principal centre francophone multiservices à Toronto, la directrice générale a réorganisé les départements, mené des consultations dans la communauté, ouvert des antennes du CFT à Mississauga et à l’aéroport Pearson, et récemment obtenu le sceau d’Agrément Canada.

Elle arrivait de Hamilton où elle a passé 13 ans à la tête d’un centre de santé communautaire, ainsi qu’au ministère des Services sociaux.

Elle a été active au sein de la francophonie du Centre-Sud-Ouest de la province, participant notamment à la fondation du Réseau en immigration francophone et du MOFIF, le Mouvement ontarien des femmes immigrantes francophones.

Florence Ngenzebuhoro siège également au Conseil de gouvernance de l’Université de l’Ontario français.

 

555 Richmond Ouest, 3e étage
La directrice générale du CFT, Florence Ngenzebuhoro.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur